Le Debat Autour De L'identite Nationale Dans la Campagne Presidentielle 2007 : Quelle Rupture?

Article excerpt

The 2007 Presidential election has been the occasion of a tierce debate between Nicolas Sarkozy and Segolene Royal on the issue of national identity. The victory of Nicolas Sarkozy has led to the creation of a Ministry of National Identity and Immigration, linking in a controversial way the management of newcomers and their acceptance of allegedly historical national "values." This article examines the debate during the campaign. It provides an analysis of the reasons why the definition and defense of national identity was discussed in the course of the election, and outlines the viewpoints of the two candidates on this issue. Finally, it argues that the temptation to fix politically the content of national identity is an ancient one in France. What has been presented as part of Nicolas Sarkozy's "rupture" with the past in this domain is in fact the latest development of a form of "state nationalism" that has been prevailing in France in recent decades.

Keywords: Presidential election 2007, national identity, Sarkozy, Royal, Ministry of Immigration

***********

Il n'est pas rare de lire ou d'entendre dans les grands medias que l'annee 2007 a ete marquee par un << retour >> de la reflexion et du debat autour de l'identite nationale en France. Cette affirmation peut sembler incongrue dans le domaine intellectuel, lorsqu'on sait que vingt ans plus tot, entre 1984 et 1992, Pierre Nora et Mona Ozouf y avaient consacre un ouvrage de reference mobilisant les contributions de plus d'une centaine d'historiens (1), suivi, en 1986, d'une trilogie de Fernand Braudel sur << l'identite de la France >> (2). Ces ouvrages, veritables tetes de pont d'un nombre plethorique d'essais et de travaux universitaires publies sur ce theme et dont les principaux titres connaissent, ou ont connu en leur temps, un succes public remarquable, temoignent d'un engouement intellectuel recurrent pour l'analyse de l'identite nationale. Un rapide apercu de l'histoire politique et intellectuelle francaise permet ainsi de constater que le retour du national est annonce tous les dix ans comine une constante denoncant les pronostics de dislocation de la nation sous l'effet de la mondialisation (2). La nation et l'identite nationale sont en fait des enjeux abondamment debattus en France depuis plus de vingt ans, et les observateurs intemationaux ne manquent pas de s'etonner de la passion et de l'inquietude suscites par cette question, alors que ce pays connait des frontieres et un systeme politique stables depuis plus de deux siecles.

La surprise de ce enieme << retour du national >> a tenu en 2007 a la position centrale de ce theme dans la campagne presidentielle. Dans la periode contemporaine, l'identite nationale connaissait jusqu'alors un destin singulier comme enjeu politique et n'etait souvent l'objet que d'allusions dans le champ politique republicain. Pour autant, on a pu assister a une remise en cause de ce non-dit politique lors de la recente campagne presidentielle. La nation et l'identite nationale ont, en effet, fait l'obiet d'un debat acharne entre les deux principales formations politiques francaises par l'intermediaire de leurs candidats respectifs, et l'election a vu la victoire de Nicolas Sarkozy dont la campagne sur ce theme a ete la plus agressive politiquement.

Cet article se donne pour objectif d'analyser le debat qui a eu lieu pendant la campagne presidentielle autour de l'identite nationale, et d'examiner les principales hypotheses enoncees par les medias et les commentateurs politiques a ce sujet. Deux analyses, souvent repetees, ont ete retenues pour etre discutees. La premiere est que le theme de l'identite nationale aurait ete << fabrique >> pendant la campagne presidentielle par Nicolas Sarkozy, avec pour dessein de proposer une alternative politique << acceptable >> au Front national et de recuperer son electorat. Segolene Royal l'aurait suivi dans une surenchere nationale demagogique aux relents populistes deconnectee des << vraies >> problematiques interessant les Francais. …