Acta Conventus Neo-Latini Cantabrigiensis: Proceedings of the Eleventh International Congress of Neo-Latin Studies, Cambridge, 30 July-5 August 2000

Acta Conventus Neo-Latini Cantabrigiensis: Proceedings of the Eleventh International Congress of Neo-Latin Studies, Cambridge, 30 July-5 August 2000

Acta Conventus Neo-Latini Cantabrigiensis: Proceedings of the Eleventh International Congress of Neo-Latin Studies, Cambridge, 30 July-5 August 2000

Acta Conventus Neo-Latini Cantabrigiensis: Proceedings of the Eleventh International Congress of Neo-Latin Studies, Cambridge, 30 July-5 August 2000

Synopsis

The IANLS is dedicated to the study of major cultural traditions of western civilization. At the triennial congresses, papers and seminars have dealt with all aspects of the classical tradition. All together, the over 500 papers selected here on philosophy, theology, rhetoric, education, law, literature, and history constitute a large and important source for understanding the continuity of the classical tradition.

Excerpt

Une querelle au sein
de la Res publica litterarum:
la question de Pline l'Ancien de 1469
au milieu du XVIème siècle

Jean-Luis Charlet

La réception de Pline l'Ancien à l'époque humaniste a fait l'objet de nombreuses études. Depuis 1980, c'est-à-dire depuis le gros chapitre écrit par Ch. G. Nauert pour le quatrième volume du Catalogus Translationum et Commentariorum, on relève les études de P. Casciano ("Il ms. Angelicano 1097"), H. Walter ("Studien zur Handschriftengeschichte," "An Illustrated Incunable," "La vicenda del Regius antiquus," "Codice parigino latino 6808," "Incunabolo N614"), J. Monfasani ("The First Call for Press Censorship"), M. Davies ("Making Sense of Pliny"), V. Fera ("Un laboratorio filologico," "Poliziano, Ermolao Barbaro e Plinio"), P. De Capua ("Fortune esegetiche"), M. E. Boutroue ("Pline ou le trésor du monde," "Giovanni Andrea Bussi," "Les Annotationes in Plinium,"), M. T. Scaramuzza ("Le note filologiche," "Un nuovo autografo") et pour ma part, après deux articles ("La lettre de N. Perotti," "Philippe Strozzi le Jeune"), j'achève une édition critique commentée qui replace dans la perspective de la querelle sur Pline la Lettre à Guamieri de N. Perotti et la Let- tre à Partenio di Salò de C. Vitelli, réplique à la lettre de Perotti. Ici je voudrais, en passant très rapidement sur ce qui est déjà connu, faire le point sur cette querelle qui constitue, selon la belle expression de V. Fera, "un laboratorio filologico" et ouvrir de nouvelles perspectives.

L'intérêt des humanistes pour le texte de Pline l'Ancien remonte à Pétrarque, au génois Lodovico de' Guasti et à Guarino de Vérone. Mais c'est avec l'apparition de l'imprimerie que va commencer la querelle proprement dite. Nous verrons même, et ce point n'a pas jusqu'ici été mis suffisamment en valeur, que le document qui lance cette querelle est étroitement lié à l'impression des textes classiques à Rome.

Mais ce n'est pas à Rome qu'apparaît la première édition imprimée de l 'Historia naturalis, c'est à Venise, chez Jean de Spire, en 1469. Nous ignorons le nom de celui . . .

Search by... Author
Show... All Results Primary Sources Peer-reviewed

Oops!

An unknown error has occurred. Please click the button below to reload the page. If the problem persists, please try again in a little while.