The Podium, the Pulpit, and the Republicans: How Presidential Candidates Use Religious Language in American Political Debate

The Podium, the Pulpit, and the Republicans: How Presidential Candidates Use Religious Language in American Political Debate

The Podium, the Pulpit, and the Republicans: How Presidential Candidates Use Religious Language in American Political Debate

The Podium, the Pulpit, and the Republicans: How Presidential Candidates Use Religious Language in American Political Debate

Synopsis

Ce livre historique peut contenir de nombreuses coquilles et du texte manquant. Les acheteurs peuvent generalement telecharger une copie gratuite scannee du livre original (sans les coquilles) aupres de l'editeur. Non reference. Non illustre. 1831 edition. Extrait:...d'une armee ennemie de cent mille hommes, le general Custine ne vit aucune direction, qui fut aussi favorable a ses vues et plus a l'abri des contrarietes, que celle de Friedberg, d'autant que dans le voisinage de cette ville, sont situees les salines de Nauheim qui appartiennent au landgrave de Hesse. C'etait un objet dont il se promettait de tirer un tres bon parti; il comptait bien aussi obtenir des contributions de plusieurs abbayes qui sont dans ce canton. Il crut que pour contenir la garnison hessoise qui etait dans Hanau, il devait faire occuper quelques postes qu'il designa. C'est pour remplir cette destination qu'un petit corps de troupes partit de Francfort la nuit du 25 au 26 octobre. Il avait aussi fait preceder le detachement destine a operer, par un grand nombre d'emissaires qui devaient repandre, partout ou faire se pourrait, une adresse qui, ayant ete fabriquee dans le fameux laboratoire de Mayence, devait, croyait-il, produire le plus grand effet. La Nation francaise, aux Peuples de l'Allemagne. 0 Nos armees sont sur vos frontieres; elles apportent la guerre aux tyrans, la liberte aux citoyens. Elles attendent les habitans de vos riches contrees, pour vaincre avec eux et pour eux. Elles veulent aller chercher les soldats des despotes, pour venger les outrages qu'ils ont faits aux Francais. Declarez-vous: vous voulez sans doute prendre vengeance du sang que vous avez si sou vent repandu pour des tyrans, vous retablir dans vos droits qu'on a meconnus et aneantis, faire cesser un esclavage...
Search by... Author
Show... All Results Primary Sources Peer-reviewed

Oops!

An unknown error has occurred. Please click the button below to reload the page. If the problem persists, please try again in a little while.