Academic journal article The Romanic Review

Le Temoignage Litteraire

Academic journal article The Romanic Review

Le Temoignage Litteraire

Article excerpt

La notion de temoignage litteraire peut sembler contradictoire en raison de la predominance de la fiction et du style figuratif en litterature. Mais la contradiction se resout d'elle-meme si on distingue le temoignage de sa representation. Le temoignage est l'acte de se porter garant de l'authenticite de ce que l'on observe et qu'on croit digne d'etre rapporte. Tandis que le temoignage litteraire est la representation de cet acte authentique, et de l'objet qu'il authentifie, dans une aeuvre d'art verbal qui leur confere sa litterarite. On peut ainsi le distinguer des aeuvres fictionnelles ou des personnages portent temoignage, meme si ces personnages s'inspirent du role de temoin qu'aura joue leur auteur, par exemple les romans de Malraux, ou Le Zero et l'infini d'Arthur Koestler. Sont temoignages par contre des memoires comme Mes Prisons de Silvio Pellico, ou l'aeuvre de Solzhenitsin, qui ont les memes caracteres formels et esthetiques que tout texte litteraire, et en outre des signes dont la triple fonction est de donner l'impression de l'authenticite, de faire en sorte qu'elle soit necessairement percue par tous les lecteurs, et que leurs reactions soient fondees sur cette perception. En somme, ce qu'ajoute la litterarite au temoignage c'est l'effet de reel.

Je pars donc de l'idee que le temoignage est un genre litteraire mineur, apparente a la tradition des moralistes de l'Antiquite et de la Renaissance, et plus particulierement a l'exemplum--recit fictionnel qui illustre une verite, un principe. L'exemplum est proche parent des fables et des apologues, mais avec cette difference qu'il semble credible, tandis que dans fables et apologues le recit est trop evidemment incroyable et que c'est son artifice meme qui nous invite a y chercher une verite cachee: ainsi, dans la fable, la convention d'animalite avertir le lecteur que si l'histoire parait absurde, sa morale du moins est valide.

Une derniere distinction s'impose: tandis que l'exemplum n'est que vraisemblable, le temoignage doit etre vrai, ou plutot il doit etre presente comme vrai et un systeme semiotique ad hoc doit etre mis en place pour suppleer et conforter l'affirmation du vrai.

Le temoignage resulte donc, comme texte, d'un contrat de verite en vertu duquel meme l'invraisemblable, meme l'inimaginable, meme l'indicible sont presentes comme des faits d'experience, de sorte que le lecteur doit pouvoir se dire a chaque page que le narrateur a bien vu, qu'il etait sur place, et parfois acteur autant qu'auteur. Mais la verite peut n'etre pas vraisemblable, et la vraisemblance restant necessaire, elle est alors remplacee par une thematique verifiante.

J'ai choisi d'illustrer mon raisonnement d'exemples tires surtout de Chateaubriand mais aussi de Victor Hugo. Chateaubriand a ete en son temps au centre de tout, present a toutes les transitions, a toutes les crises, acteur autant qu'observateur. Temoin de la naissance de l'homme moderne, temoin de la mort de l'ancien Regime, temoin et juge de Napoleon. Et dans ce role Victor Hugo a ete sa contrepartie: plus jeune et epris d'ideologies successives, il a ete face a Napoleon III le temoin de la legalite. Defenseur d'une tradition revolutionnaire idealisee, il a incarne sous le Second Empire la conscience republicaine. Tous deux, l'homme de la tradition comme le novateur, ont ete, en depit de leurs preferences ideologiques, clairvoyants, d'une clairvoyance impregnee d'humour. Tous deux ont cree une ecriture poetique fondee sur un symbolisme directement inspire de leur temoignage.

Je diviserai mon expose en trois parties: la mise en scene du temoin; la semiotique du temoignage; et enfin la poesie du temoignage, creation d'un discours special ou la realite dont on temoigne autorise un symbolisme libere de ce reel.

Mise en scene du temoin

Sa fonction suffit a le definir. C'est un observateur present aux evenements dont il parle, et qui plus est, un observateur engage. …

Search by... Author
Show... All Results Primary Sources Peer-reviewed

Oops!

An unknown error has occurred. Please click the button below to reload the page. If the problem persists, please try again in a little while.