Academic journal article The Romanic Review

A la Recherche Du Spirituel: L'italie et Les Dames Galantes De Brantome

Academic journal article The Romanic Review

A la Recherche Du Spirituel: L'italie et Les Dames Galantes De Brantome

Article excerpt

Une rigoureuse etude de la vaste creation litteraire de Brantome reste a faire. A cause de la notoriete du second volume des Dames (mieux connu sous le titre allechant de Vies des dames galantes), on a tendance a oublier que son oeuvre remplit onze volumes comprenant plus de 4000 pages dans l'edition de Ludovic Lalanne. Les 1600 pages de l'edition de la Pleiade d'Etienne Vaucheret comprennent uniquement le Recueil des dames, poesies, et tombeaux (1). Homme de guerre aussi bien que de cour, Brantome inclut dans ses chroniques une enorme quantite de references et de renseignements a propos des chefs militaires qu'il connaissait personnellement (Monluc, le duc de Guise, Henri III) aussi bien que de l'elite de la cour des Valois. Parmi d'autres, Brantome frequentait Catherine de Medicis, connaissait Philippe Strozzi, offrait beaucoup d'anecdotes sur Marguerite de Navarre, et chantait les eloges de Marguerite de Valois. Comme nous allons voir, il etait aussi l'ami intime de Francois, le duc d'Alencon, le fils d'Henri II et de Cathefine de Medicis. Quant aux ecrits ayant un rapport avec l'Italie, signalons plus de vingt Vies traitant des hommes illustres italiens, ses deux Discours sur les deux Reynes Jeannes de Hierusalem, Scicille et Naples, son Discours a Mme Renee de France, Duchesse de Ferrare, aussi bien qu'a Madame Marguerite de France, Duchesse de Savoie (2). Il aime montrer sa connaissance de la langue en intercalant souvent des italianismes. Ses ecrits revelent aussi qu'il est lecteur avide d'ecrivains italiens tels que Bandello, Boccace, Aretin, et Machiavel.

Bien que je ne sois pas la premiere a noter cette presence italienne dans l'oeuvre de Brantome, mon projet se centre sur un aspect jusqu'a present peu examine: la vision de la vie "amoureuse" que les Vies des Dames galantes nous donnent des hommes et des femmes et les raisons pour lesquelles l'Italie y joue un role tellement central. L'analyse se divise en deux parties. Dans la premiere, je presenterai d'abord brievement les Vies des Dames galantes. Ensuite je me concentrerai sur la tonalite voulue par Brantome dans cet ouvrage. J'etudierai aussi comment sa facon de structurer et composer cette oeuvre se conforme aux principes exposes dans sa lettre de dedicace. Dans la deuxieme partie j'examinerai les aspects predominants de ses souvenirs de voyages et de ses rencontres italiennes. Je montrerai ensuite pourquoi l'Italie devient le lieu ideal d'une quete "spirituelle" qui concerne les courtisanes. Dans ma conclusion, je montrerai les rapports entre la place de l'Italie dans l'histoire de la sexualite que nous offre Brantome et suggererai certaines questions que souleve cette vision.

Brantome et son oeuvre

Les memoires de Brantome ont circule sous forme manuscrite apres sa mort en 1614, mais ce n'est qu'en 1666 qu'apparait son oeuvre Memoires de Messire Pierre de Bourdeille, seigneur de Brantome, contenant les vies des Dames galantes de son temps. Tandis que Brantome fait allusion a cet ouvrage en l'appelant ou Deuxieme volume des dames, ou Second livre des dames, ou Le traite des dames faict en second lieu ou Le second volume que j'ay faict des dames et dedie a M. le Duc d'Alencon, Sambix, l'editeur hollandais, vise a profiter du gout populaire pour tout titre comportant l'adjectif "galant". Charles Sorel resume bien cette strategie publicitaire: "Comme on aime aujourd'hui ces sortes de choses et que les libraires ont veu que cela se vendoit bien, plusieurs ont fait de petits recueils de leur part, sous le nom 'd'oeuvres galantes"(3).

Brantome n'a pas choisi lui-meme l'intitule de son ouvrage; mais le titre de Vies des dames galantes reste particulierement pertinent pour caracteriser un choix d'anecdotes divise en sept parties ou "discours". En voici les titres: (1) sur les Dames qui font l'amour et leurs maris cocus; (2) sur le sujet qui contente plus en amours, ou le toucher, ou la veue, ou la parole; (3) sur la beaute de la belle jambe, et la vertu qu'elle a; (4) sur les femmes mariees, les vefves et les filles, a scavoir desquelles les unes sont plus chaudes a l'amour que les autres; (5) sur l'amour des Dames vieilles et comme aucunes l'ayment autant que les jeunes; (6) sur ce qu'il ne faut jamais parler mal des Dames et la consequence qui en vient; (7) sur ce que les belles et honnestes Dames ayment les vaillants hommes, et les braves hommes ayment les Dames courageuses (4). …

Search by... Author
Show... All Results Primary Sources Peer-reviewed

Oops!

An unknown error has occurred. Please click the button below to reload the page. If the problem persists, please try again in a little while.