Academic journal article The Romanic Review

Du Desert a la Rue: La Fonction Des Voyages Extraordinaires Dans la Liberte Ou L'amour ! De Robert Desnos

Academic journal article The Romanic Review

Du Desert a la Rue: La Fonction Des Voyages Extraordinaires Dans la Liberte Ou L'amour ! De Robert Desnos

Article excerpt

Un espace visible et critique se deploie dans les impressions, confessions et recits surrealistes des annees 1920, dans Les Pas perdus (1924) et dans Nadja (1928) d'Andre Breton, dans Le Paysan de Paris (1926) de Louis Aragon, dans La Mort difficile (1926) de Rene Crevel et dans Les Dernieres nuits de Paris (1928) de Philippe Soupault, pour citer des exemples. Comme s'il etait au moins aussi present dans les incertitudes d'un parcours de nuit que dans l'apparente stabilite des perspectives diurnes, cet espace appelle une interrogation de l'ombre. Ainsi, un certain Paris, un Paris de zone frontiere, celui de la face cachee, devient la scene privilegiee d'evenements representes sous la forme de promenades qui se produisent plutot comme la propagation d'une critique du quotidien sous la forme d'aventures.

"Les aventures, les belles aventures. On part, mais reviendra-t-on ? [ ..] Quelle grandeur chez un Verne [...]" (1). Ces propos sont de Louis Aragon. Ils sont tires de sa critique de 1919 du roman de Pierre Benoit L'Atlantide. Ils tendent a definir un hommage, une admiration qui lie l'auteur d'Anicet ou le Panorama, roman a celui des Vingt mille lieues sous les mers. Aragon propose d'en faire un modele de l'aventure fictive dont les traces renvoient sans cesse le lecteur a la representation d'une exploration d'un monde inconnu. Dans une perspective similaire, mais de facon plus subtile, les indices d'un tel hommage, de ce desir d'identification a l'imaginaire du voyage extraordinaire ne manquent pas dans le recit de Robert Desnos La Liberte ou l'amour ! (2) Apparaissant comme un echo, une reference, un temoignage, l'investissement d'une ressemblance entre Verne et Desnos dans La Liberte ou l'amour ! suppose pourtant un travail de mediation complexe. C'est ce travail intertextuel, cette suspension provisoire du recit dans une autre parole dont les proprietes sont susceptibles d'etre detournees et substituees qu'il s'agira d'interroger sous l'angle de l'aventure. Dans cette perspective, il conviendra d'examiner comment Desnos reussit a porter son appropriation de Verne hors d'elle-meme vers Sue dans une conjoncture qui appelle a la fois Le Sphinx des glaces et Le Juif errant. La question cle, a laquelle cette problematique se trouve subordonnee, s'impose par sa simplicite et son caractere englobant: comment se traduisent ou se transposent ces dialogues entretenus avec les oeuvres de Verne et de Sue dans la representation du quotidien dans La Liberte ou l'amour ! ?

Deserts

Faisant pendant aux Voyages et aventures du Capitaine Hatteras (1864), ecrit entre Face au drapeau (1896) et Le Testament d'un excentrique (1898), Le Sphinx des glaces (1897) met en valeur l'idee d'un voyage realise pour l'appreciation du mouvement qui mene les explorateurs dans une sorte de derive. "Me voici donc lance dans les aleas d'une aventure qui, selon toute probabilite, depasserait en imprevu mes voyages anterieurs". Ces paroles dites par Jeorling, le narrateur du Sphinx des glaces et passager de la goelette l'Halbrane en route vers le cercle antarctique auraient bien pu etre, en 1927 (3), celles du narrateur de La Liberte ou l'amour !. Pleinement en phase avec les tendances aventurieres des explorations surrealistes, conforme au desir de s'emerveiller dans le quotidien du voyage extraordinaire, de l'excursion, de l'errance, cette affirmation du personnage de Verne trouve un echo significatif au chapitre V (4) intitule "la Baie de la faim" (5) lorsque les "explorateurs polaires" viennent se meler sans se confondre au Corsaire Sanglot et a Louise Lame, les personnages principaux du recit de Desnos. Mettant en scene l'ambivalence de l'espace par un chevauchement, voire une stratification des paysages fictifs, entre les deserts polaires et Paris, Desnos transpose "les alias d'une aventure" en un enchainement de "merveilleuses aventures" annonce deja au chapitre IV. Cette transposition au sein de La Liberte ou l'amour ! est a mettre egalement en relation avec le developpement de l'interrogation des Aventures d'Arthur Gordon Pym d'Edgar Allan Poe dans Le Sphinx des glaces. …

Search by... Author
Show... All Results Primary Sources Peer-reviewed

Oops!

An unknown error has occurred. Please click the button below to reload the page. If the problem persists, please try again in a little while.