Academic journal article Canadian Journal of Regional Science

La Redistribution Intrametropolitaine De L'emploi Des Services Superieurs Dans Les Quatre Plus Grandes Metropoles Canadiennes, 1981-1996

Academic journal article Canadian Journal of Regional Science

La Redistribution Intrametropolitaine De L'emploi Des Services Superieurs Dans Les Quatre Plus Grandes Metropoles Canadiennes, 1981-1996

Article excerpt

Resume

Cet article consiste en une etude comparative de la redistribution intrametropolitaine de l'emploi des services suparieurs dans les quatre plus grandes metropoles canadiennes (Toronto, Montreal, Vancouver et Ottawa-Hull) entre 1981 et 1996. Les resultats obtenus nous ont permis de constater que malgre une croissance absolue de ce type d'emploi dens les centres-villes, ces derniers ont tout de meme connu une diminution relative de leur role de principal pourvoyeur d'emplois des services superieurs. Cette baisse relative d'importance des centres-villes canadiens comme lieux de concentration d'emplois superieurs est caused par une croissance plus rapide de ce type d'emploi dans les autres pales d'emploi et/ou dens le reste de la region metropolitaine. Ainsi, la decentralisation est accompagnee d'un processus d'expulsion de certains services du quartier des affaires et par l'appropriation de cette zone par certains services superieurs qui sont a la recherche d'economies d'agglomeration que peuvent leur procurer les CBD.

Introduction

Les metropoles nord-americaines, ou se concentrent la majorite de la population et les pouvoirs decisionnels politiques et economiques, ont vu au cours des cinquante dernieres annees leur forme, traditionnellement monocentrique, s'alterer. En effet, les processus de decentralisation et d'etalement urbain qui avaient auparavant affecte la classe moyenne aisee, le commerce de detail et les services d'ordre secondaire s'attaquent desormais aux services superieurs. C'est ainsi que dans plusieurs regions metropolitaines americaines les centres-villes traditionnels perdent leur role de principal pourvoyeur d'emplois au profit des banlieues. Certaines de ces banlieues se developpent economiquement si bien qu'elles deviennent pratiquement independantes de leur ville centrale respective. Garreau (1991) les a nommees edge cities.

Le phenomene des edge cities et la decentralisation des services superieurs ont ete observes principalement aux Etats-Unis mais cela semble devenir une norme dans la plupart des pays occidentaux. C'est d'ailleurs un des sujets les plus abordes par la litterature urbaine contemporaine. On y retrouve plusieurs etudes methodologiques et empiriques et tous les auteurs semblent s'entendre sur une chose : la decentralisation de l'emploi des services superieurs est desonnais un phenomene commun dans plusieurs grandes regions metropolitaines americaines. La difference reside dans la forme resultante de la localisation et de la relocalisation des emplois. Cette forme urbaine peut etre monocentrique, c'est-a-dire avec une centre-ville fort (modele traditionnel), elle peut etre polycentrique, ou les emplois sont redistribues a, l'interieur de plusieurs poles d'emploi peripheriques, ou subir une dispersion generalisee (scatteration), ou les emplois sont redistribues egalement sur l'ensemble du territoire metropolitain.

Mais qu'en est-t-il des metropoles canadiennes? Y a t'il quelque chose de specifique a celles-ci. Plusieurs elements nous laissent croire qu'elles sont relativement differentes des metropoles americaines. En effet, les conditions economiques, sociales et environnementales qui caracterisent les grandes villes canadiennes sont tres distinctes de celles que l'on retrouve aux Etats-Unis. Ces dernieres sont assaillies par des problemes de violence, de crimes, de pollution et de conflits raciaux et leur ville centrale est essentiellement peuplee de tens peu qualifies et peu eduques (Sassen 2000; Bogart 1998; Yeates 1998; Coffey et Shearmur 2001a). Scion Stanback (1991) et Garreau (1991), ces elements jouent un role primordial dans la creation des edge cities. Or les villes centrales canadiennes sont toujours tres accueillantes, autant pour les entreprises que pour les individus.

L'objectif de cette recherche est d'evaluer la redistribution intrametropolitaine de l'emploi des services superieurs dans les quatre plus grandes regions metropolitaines de recensement (RMR) canadiennes soit : Toronto, Montreal, Vancouver et Ottawa-Hull entre 1981 et 1996 et de les comparer entre elles. …

Search by... Author
Show... All Results Primary Sources Peer-reviewed

Oops!

An unknown error has occurred. Please click the button below to reload the page. If the problem persists, please try again in a little while.