Academic journal article The Canadian Geographer

La Segregation Economique Comme Un Phenomene Complexe : Une Analyse Spatio-Temporelle Du Cas Montrealais

Academic journal article The Canadian Geographer

La Segregation Economique Comme Un Phenomene Complexe : Une Analyse Spatio-Temporelle Du Cas Montrealais

Article excerpt

Les inegalites economiques presentent un defi majeur au principe d'egalite prise par tant de nations. Plusieurs etudes demontrent que ces inegalites sont en croissance depuis quelques decennies (Pond 1989 ; Alderson et Nielsen 2002). Mais comme l'illustrent les differentes definitions de polarisation economique (Hamnett 1998 ; Walks 2001), cette augmentation peut etre associee a plusieurs phenomenes. Dans une certaine mesure la polarisation entre individus et menages peut etre associee a des tendances economiques de fond comme le post-Fordisme (Amin 1994) ou le neoliberalisme (Brenner et Theodore 2002), et peut prendre plusieurs formes (disparition de la classe moyenne, forte augmentation des tres hauts revenus, ecarts internationaux). Mais les inegalites entre menages peuvent aussi croitre pour des raisons d'ordre social : par exemple la multiplication de petits menages et le vieillissement de la population augmentent le nombre d'individus vivant seuls ou ayant des bas revenus. Mais quelle qu'en soit la cause, la polarisation des revenus s'affirme notamment dans l'espace urbain, amplifiant les inegalites de revenu entre les voisinages aises et defavorises (Jargowsky 1996 ; Myles et al. 2000 ; Hamnett 2003 ; Heisz et McLeod 2004). C'est a la composante spatiale des inegalites de revenu, la segregation economique, que nous nous interessons ici.

Nous considerons la segregation economique comme un phenomene complexe. Cette approche nous invite a analyser le phenomene selon trois dimensions : l'espace, l'echelle et le temps. Une exploration multidimensionnelle nous permettra d'eclairer les multiples facettes de la segregation economique montrealaise. Apres la definition de la segregation economique comme phenomene complexe, nous examinons les principales structures qui la composent. Nous analysons ensuite la segregation economique montrealaise dans ses dimensions spatiales, scalaires et temporelles. Nous concluons enfin en discutant des principaux resultats et de leurs implications.

La Segregation Economique Comme un Phenomene Complexe

Qu'est-ce qu'un phenomene complexe ?

La theorie de la complexite s'est imposee comme un paradigme scientifique offrant un cadre analytique a des chercheurs affiliees a divers horizons disciplinaires (physique quantique, meteorologie, ecologie, economie spatiale, etc.). Sa popularite s'explique par la commodite de son cadre conceptuel qui offre un vocabulaire universel a l'interpretation des systemes, quelle que soit leur nature (Manson 2003).

Ces derniers sont entendus comme des ensembles organises d'elements (particules indivisibles). Ces elements interagissent entre eux en fonction de caracteristiques generalisables. Ce faisant, ils participent a des processus et generent des structures. Ces structures ont des proprietes propres qui influencent les elements qui les composent. Elements, processus et structures evoluent donc ensemble, s'adaptant les uns aux autres. Cette evolution est alors une variable du systeme, les trajectoires historiques expliquant l'etat actuel. Ces trajectoires sont imprevisibles dans la mesure ou elles dependent d'une nebuleuse d'elements en relation et qu'une variation elementaire peut impliquer d'importants bouleversements structuraux. Ce faisant, les memes processus peuvent etre associes a des structures differentes.

Dans cette perspective, les dimensions spatiales, scalaires et temporelles sont fondamentales et indissociables. Au niveau spatial, les processus sont associes a des structures. Au niveau scalaire, les structures locales sont en relation avec les structures globales. Au niveau temporel, les structures actuelles sont determinees par leur passe et, en combinaison avec les autres structures du systeme, determineront leur avenir.

Ce cadre theorique est particulierement bien adapte a l'analyse spatiale des phenomenes sociaux. En effet, le spatial est ici a la fois configurant-de et configure-par le social (Thibault 2003). …

Search by... Author
Show... All Results Primary Sources Peer-reviewed

Oops!

An unknown error has occurred. Please click the button below to reload the page. If the problem persists, please try again in a little while.