Academic journal article The Romanic Review

"Rome N'est Plus Dans Rome": Mythe Romain et Intertexte Chez Michel Butor

Academic journal article The Romanic Review

"Rome N'est Plus Dans Rome": Mythe Romain et Intertexte Chez Michel Butor

Article excerpt

Parmi les romans de Michel Butor, reconnus aujourd'hui comme des "classiques" du XXe siecle, La Modification est sans doute le plus livresque. On connait l'histoire: un homme prend le train, un matin, pour se rendre a Rome, ayant decide d'abandonner sa femme vieillie, sa vie parisienne insatisfaisante, pour retrouver une nouvelle jeunesse avec sa maitresse romaine, Cecile, qu'il ramenera a Paris. Le trajet est long, trop long: chemin faisant, le malheureux personnage est assailli de doutes de plus en plus cruels, qui l'amenent peu a peu a renoncer a son beau projet. A la faveur des souvenirs, des reflexions et des reves qui traversent son esprit tourmente, il est force de prendre conscience que son amour pour Cecile est inseparable de sa fascination pour Rome, qu'il l'aime surtout en tant qu'elle personnifie pour lui la Ville Eternelle, qu'en Cecile c'est Rome, le centre symbolique du monde, qu'il recherche, et que par consequent le couple ne survivrait pas a Paris. A la fin du roman, la "modification" est accomplie: ce n'est pas sa femme qu'il abandonnera, mais sa maitresse; en compensation, il se consacrera desormais a ecrire un livre ou Cecile apparaitra "dans toute sa beaute, paree de cette gloire romaine qu'elle sait si bien reflechir"(1), un livre, surtout, ou il tentera d'elucider l'emprise du mythe romain sur notre esprit occidental moderne.

Livre livresque que La Modification: c'est une femme qu'on echange contre un livre--l'art se substituant a la vie; c'est une histoire d'amour toute petrie de references litteraires, d'abord parce que les amants s'identifient aux couples celebres de la litterature, Enee et Didon, Orphee et Eurydice, Dante et Beatrice..., ensuite parce que l'intrigue amoureuse elle-meme consiste essentiellement en conversations savantes (pedantes meme a l'occasion) sur l'histoire romaine, sur l'histoire de l'art, ainsi qu'en visites studieuses et methodiques des differents monuments de Rome, a l'aide--on l'aurait devine!--du Guide bleu que les amoureux apprennent et se recitent l'un a l'autre avec une application de bons eleves(2). Les verbes qui reviennent le plus frequemment dans la bouche de ces amants bien sages sont les verbes "etudier, apprendre", de meme que le substantif le plus courant est le mot "livre".

On remarque d'emblee dans tout le roman une presence obsedante des livres, de l'ecrit en general: romans, histoires, guides touristiques, indicateurs horaires, journaux et magazines, panneaux et avertissements divers, sans oublier, naturellement, le livre que Leon Delmont achete sans le choisir au moment de prendre le train, dont il se sert pour marquer sa place lorsqu'il sort du compartiment, qu'il ne lit pas, et dont le lecteur, comme le heros, ignorera toujours jusqu'au titre. Meme les reves, ou pour mieux dire les cauchemars, qui tourmentent le heros, sont, inaugurant en cela une technique recurrente dans l'oeuvre de Butor (on songe au Portrait de l'artiste en jeune singe ou encore a Matiere de reves) des constructions artificielles, des assemblages de citations provenant de ce qu'on appelle les "classiques", en particulier l'Eneide de Virgile, la Divine comedie de Dante, et la Cite de Dieu de saint Augustin.

La Modification est donc un texte tout petri d'intertextes. Le heros est defini par ses lectures, socialement d'abord (Leon Delmont est un bourgeois cultive, qui connait ses classiques) et spirituellement ensuite. Or Delmont apprendra a ses depens qu'il ne suffit pas de connaitre ses classiques, il faut encore savoir les lire. Le presonnage se trouve, explique Butor dans un article contemporain du roman, "dans une situation d'enseignement"(3).

Par le biais de cette deuxieme personne de politesse qui fit la nouveaute du roman lors de sa parution, le texte s'adresse au personnage, et lui fait, comme on dit, la lecon: soit que le personnage ignore les choses qu'on lui dit (il se trouve alors dans la position d'un eleve face a un professeur), soit qu'il veuille les cacher, aux autres ou a soi (il est alors dans la position de l'accuse face au juge). …

Search by... Author
Show... All Results Primary Sources Peer-reviewed

Oops!

An unknown error has occurred. Please click the button below to reload the page. If the problem persists, please try again in a little while.