Academic journal article Canadian Journal of Regional Science

Geographies of Susceptibility and Exposure in the City: Environmental Inequity of Traffic-Related Air Pollution in Toronto/Les Geographies De Susceptibilite et D'exposition Dans la Ville : L'injustice De L'environnement De Pollution De L'air Concernant la Circulation a Toronto

Academic journal article Canadian Journal of Regional Science

Geographies of Susceptibility and Exposure in the City: Environmental Inequity of Traffic-Related Air Pollution in Toronto/Les Geographies De Susceptibilite et D'exposition Dans la Ville : L'injustice De L'environnement De Pollution De L'air Concernant la Circulation a Toronto

Article excerpt

Abstracts

This paper analyses the association between traffic-generated air pollution and neighbourhood socioeconomic status in Toronto. Based on a special sampling campaign of 95 nitrogen dioxide monitors in 2002, ambient concentrations are estimated and validated at the micro-geographic scale within neighbourhoods. Exposures are modelled for their association with neighbourhood socio-economic markers drawn from the 2001 Canadian Census producing some expected positive associations with air pollution (low incomes and low education) and other surprising associations (dwelling values and high-status occupations). The results join a growing body of environmental justice studies that point to subtle and sometimes contrarian evidence. New methodologies, hazards and ongoing socio-spatial processes may be generating ever more complex environmental (in)equity relationships.

Resumes

<< Les geographies de susceptibilite et d'exposition dans la ville : l'injustice de l'environnement de pollution de l'air concernant la circulation a Toronto >>. Cet article analyse l'association entre la pollution de l'air produite par la circulation et le statut socio-economique des quartiers a Toronto. Les emissions de la circulation sont maintenant la source la plus grande de la pollution de l'air dans la ville Nord-americaine typique bien que leur diversite spatiale ne soit pas toujours appreciea. Peut-etre plus que toute autre ville au Canada, les emissions de la circulation a Toronto refletent beaucoup plus une distribution spatiale heterogene parce que la Ville possede un reseau etendu de routes importantes, des routes nationales et des autoroutes. Si les emissions de la circulation de Toronto sont spatialement heterogenes, c'est de meme pour sa geographie sociale. La region meme exemplifie, et dans quelques cas represente, des exemples extremes des disparites sociales et de la segregation spatiale des grandes metropoles canadiennes. Comment se croisent les emissions de transport et cette geographie sociale complexe pour produire des geographies de susceptibilite et d'exposition?

Base sur une campagne d'echantillonnage speciale de 95 moniteurs de dioxyde d'azote en 2002, les concentrations ambiantes sont estimees et validees a l'echelle du quartier. Les expositions sont modelees pour leur association avec les indicateurs socio-economiques de quartier tires du Recensement Canadien 2001 en incluant des valeurs d'habitation, de revenu du menage, de statut de famille, de statut de minorite immigre/visible et des indicateurs du metier. Un systeme informatique geographique (ArcGIS 9.1 ESRI, Redlands, CA) est utilise pour incorporer le quartier socio-economique et les valeurs de pollution de l'air dans l'analyse. L'hypothese principale est que les quartiers en bas de l'echelle SES portent le plus grand fardeau d'exposition chronique de NO2 produit par la circulation.

Les resultats des modeles produisent quelques associations positives attendues avec la pollution de l'air (les bas revenus et un niveau d'education bas) et d'autres associations surprenantes (les valeurs des habitations et des occupations de haut statut). Les resultats rejoignent un corps grandissant d'etudes de justice de l'environnement qui demontrent des resultats subtils et quelquefois contradictoire. Des nouvelles methodologies, des hasards et des processus socio-spatiaux en cours peuvent generer des rapports d'equite de l'environnement plus complexe. La recherche future peut raffiner cette analyse en poursuivant un certain nombre de pistes, incluant l'analyse d'une gamme de polluants et une analyse o une echelle spatiale alternative.

Introduction

The scope of environmental justice research has widened considerably in recent years to reflect not only inequities in environmental health exposures but also interest in health effects and a greater range of hazards. Underpinning these developments - and the focus of this paper- are prescriptions for and critiques of the methods used in environmental justice research and the substantive conclusions that follow (Brulle and Pellow 2006; Downey 2006; Mohai and Saha 2006; Bowen 2002). …

Search by... Author
Show... All Results Primary Sources Peer-reviewed

Oops!

An unknown error has occurred. Please click the button below to reload the page. If the problem persists, please try again in a little while.