Academic journal article The Romanic Review

Sartre et Michaux: Les Modes De Vie Du Corps

Academic journal article The Romanic Review

Sartre et Michaux: Les Modes De Vie Du Corps

Article excerpt

A defaut d'etre quelqu'un, le poete Henri Michaux a exprime le desir de n'etre personne, "rien et rien que rien"(2). Neanmoins ce desir n'a jamais ete realise dans ses oeuvres(3). J'expliquerai l'incapacite du poete a atteindre son but en faisant appel a deux concepts empruntes a Jean-Paul Sartre: le corps-pour-autrui et le corps-pour-soi(4). Mon analyse portera essentiellement sur l'ouvrage intitule Bras casse que Michaux a public en 1973(5).

Dans Bras casse, Michaux revere que l'individu a au moins deux manieres tres distinctes de vivre son corps. A ces deux modes de vie du corps, le poete accorde les noms de droit et de gauche. Il derive ces termes de son experience des differences entre son bras droit et son bras gauche lors de la cassure de celui-la. Cette difference entre le droit et le gauche, Michaux la generalise ensuite au corps tout entier(6).

Pour le poete, les aspects droit et gauche du corps se distinguent par la maniere dont ils vent percus. Ainsi, le corps droit est visible a tous: c'est l'aspect social, universe! et spatialement determine du corps que tout le monde peut voir en regardant, par exemple, dans la glace. Par contre, le corps gauche est invisible aux autres. Chacun le vit en interiorite et pour soi par l'inter-mediaire des sensations et de l'imagination. Dans Bras casse, Michaux decrit l'experience qu'il a faite de ces deux aspects de la corporeite humaine en son seul bras droit:

Depuis ce matin a ma droite, a ma droite qui n'est plus un bras

[. . .] un meuble.

[. . .] Je regarde. Je regarde dix fois, vingt fois, les regards etant

fan's pour corriger les impressions.

Le bras est toujours la malgre l'armoire.

[. . .] C'est a pleurer cette discordance(7).

Dans la terminologie de Sartre, le corps droit correspond au corps-pourautrui, et le corps gauche correspond au corps-pour-soi. Selon Sartre, le corps-pour-soi preexiste dans la conscience de l'individu au corps-pour-autrui, ce dernier n'etant apprehende qu'au terme du processus de socialisation et de l'apprentissage de la fonction instrumentale du corps(8). D'apres Sartre, ce processus a une retombee negative: souvent, il aliene la personne adulte au vecu intime de son corps, allant parfois jusqu'a lui faire croire que sa corporeite ne lui est accessible et n'a d'existence qu'en exteriorite(9). D'un autre cote et inversement, Sartre attribue a la prise de conscience de la dimension pour-autrui du corps une fonction positive et necessaire. Si l'individu etait limite a la seule conscience de son corps-pour-soi ou s'il etait incapable de distinguer celui-ci de son corps-pour- autrui, il ne serait pas en mesure, selon Sartre , d'etablir des rapports avec le monde et autrui. Il serait impossible a l'individu de comparer et de distinguer les hommes et les choses. Les etres humains et le monde plongeraient dans une profonde confusion(10).

Ce qui empeche Michaux de realiser dans ses oeuvres le desir de n'etre "rien et rien que rien," c'est le souvenir horrific qu'il attache au moment de transition entre les modes pour-soi et pour-autrui du corps. Autrement dit, lorsque dans "Clown," le poete demande "Qu'est-ce que la decheance?", ce n'est pas a la nullite d'etre qu'il fait reference mais aux stades qui sont anterieurs et posterieurs a sa realisation(11).

A la fin de Bras casse, Michaux affirme qu'il est imperatif de maintenir une distinction absolue entre le corps droit, ou corps-pour-autrui, et le corps gauche, ou corps-pour-soi:

Accentuer l'asymetrie, et non pas la reduire, voile ce qui importe,

qu'il faudrait enseigner et que doit apprendre, et pour le reussir

mieux que mod, toute personne qui cherche a se connaitre(12).

Avec ces moss, Michaux renonce au desir de se vider entierement de "l'abces d'etre quelqu'un"(13). Car, chez l'individu, le desir de conserver la difference entre le corps-pour-autrui et le corps-pour-soi equivaut au souhait de vouloir garder son identite sociale. …

Search by... Author
Show... All Results Primary Sources Peer-reviewed

Oops!

An unknown error has occurred. Please click the button below to reload the page. If the problem persists, please try again in a little while.