Academic journal article Nineteenth-Century French Studies

Une Negociation Strategique Du Discours Litteraire et Du Discours Social: Le Devoilement Des Dessous (in) Humains Dans L'oeuvre Romanesque De Rachilde

Academic journal article Nineteenth-Century French Studies

Une Negociation Strategique Du Discours Litteraire et Du Discours Social: Le Devoilement Des Dessous (in) Humains Dans L'oeuvre Romanesque De Rachilde

Article excerpt

De Rachilde, la critique dix-neuviemiste n'a retenu jusqu'ici que quelques romans seulement parus avant 1900, tels Monsieur Venus (1884) et La Marquise de Sade (1887), alors que son oeuvre en comprend plus d'une quarantaine, publies entre 1880 et 1946. De la une occultation de ses romans posterieurs, grosso modo, a 1900, qui peut s'expliquer, non seulement par la rarete des reeditions modernes, mais aussi par la tendance des etudes rachildiennes a mettre d'abord en relief la subversion des relations heterosexuelles dans ses premiers romans, ou les roles socioculturels et sexuels conventionnels sont renverses au profit de comportements marginaux (travestisme, homosexualite, fetichisme).

Si le recit rachildien le plus etudie, Monsieur Venus, exemplifie, en amont de l'oeuvre, une ecriture au feminin de la bisexualite et de l'indecidabilite sexuelle (Rogers 239-62), d'autres romans de Rachilde, par contre, relativisent la force subversive que lui reconnait la critique feministe contemporaine. Comme l'a analyse Diana Holmes (145-65), L'Homme roux (1889), par exemple, illustre au contraire le genre sentimental de la romance, ou le desir feminin, malgre sa force subversive, est, au fond, soumis au pouvoir patriarcal. Sous cet angle, la transgression temporaire de la norme conjugale et sociale par l'heroine de L'Homme roux, Ellen, attiree par un proletaire, James, n'entraine en retour que la consecration de l'ordre etabli, en vertu duquel Ellen, restee fidele a son epoux, pousse sa sceur Madge a se marier avec James qui l'a mise enceinte. Ce schema narratif conventionnel sous-tend egalement, a quelques variantes pres, des recits ulterieurs, tel L'Hotel du grand veneur (1922), ou une jeune mariee bourgeoise, Celine Bressol, est seduite par le commandant Paul de Sardres qui, malgre son charme viril et exotique de voyageur sur mer, ne profite pas de l'isolement d'un chateau pour commettre l'adultere avec elle.

Dans le cas des romans de Rachilde ecrits apres la Premiere Guerre mondiale, ce retour au genre sentimental peut s'expliquer par la necessite pecuniaire pour la romanciere, jusqu'alors liee a la revue et aux editions du Mercure de France, de trouver d'autres editeurs apres 1914. Le Mercure de France, en effet, ne peut eviter une certaine stagnation sur un marche litteraire concurrentiel ou l'offre depasse la demande (Leroy et Bertrand-Sabiani 20). D'ou, chez Rachilde, le decalage entre ses romans du gente de Monsieur Venus, qui lui valent une reputation de romanciere scandaleuse, et ceux publies chez Ferenczi ou chez Flammarion entre 1920 et 1939. D'un point de vue synchronique, cette production reguliere, co'mcidant exactement avec l'entre-deux-guerres, recoupe la litterature sentimentale de l'epoque destinee a un lectorat feminin: en particulier, les petits rornans d'amour seriels publies chez Ferenczi (Constans 370), et la production standardisee de Delly (pseudonyme de Marie Petitjean de la Rosiere) et editee, entre autres, par Flammarion (Bettinotti et Noizet 157-200), dans laquelle le mariage institutionnalise moralement et chretiennement le desir d'une jeune fille pour l'autre sexe (Bettinotti et Noizet 117-36).

Neanmoins, les romans qu'ecrit Rachilde pendant l'entre-deux-guerres n'excluent pas en revanche des detournements strategiques du gente sentimental, comine l'illustre, par exemple, L'Homme aux bras de feu, paru en 1930 chez Ferenczi. Ce roman raconte l'histoire d'une actrice, Marie Monda, eprise d'un officier de marine, Gilles de Kerao. Leurs relations, toutefois, n'aboutissent pas a un mariage, mais consistent plutot en un jeu de dupes au terme duquel un repris de justice etranger, Diego Sandovas, au charme exotique et androgyne, attire l'attention de l'officier apres un numero de travesti (219 et suiv.). La meprise s'avere ici d'autant plus ironique que Marie Monda rencontre au chapitre VII Diego Sandovas, a qui elle exprime le desir d'une relation authentique apres avoir ete confondue par les autres hommes avec ses roles au theatre (95), et qui la seduit en retour avec son air de "paria" (l02; en italique dans le texte). …

Search by... Author
Show... All Results Primary Sources Peer-reviewed

Oops!

An unknown error has occurred. Please click the button below to reload the page. If the problem persists, please try again in a little while.