Academic journal article Ethnologies

En Suivant Les Reseaux De Kaboul a New York: Quelques Reflexions Methodologiques Sur la Recherche Ethnographique Parmi Les Migrants

Academic journal article Ethnologies

En Suivant Les Reseaux De Kaboul a New York: Quelques Reflexions Methodologiques Sur la Recherche Ethnographique Parmi Les Migrants

Article excerpt

Ce texte se fonde sur une recherche menee parmi les Hazaras, une population originaire du centre de l'Afghanistan. Il expose comment s'articulent le cadre theorique et l'approche methodologique d'une recherche portant sur de vastes reseaux migratoires qui se deploient entre l'Afghanistan, le Pakistan, l'Iran et, de facon croissante, l'Occident, en montrant comment des considerations generales sont mises en oeuvre concretement sur un terrain eclate. Apres avoir rapidement passe en revue de facon critique les debats portant sur les migrations, l'auteur aborde les techniques d'enquete adoptees : ethnographie itinerante, parcours de vie d'un nombre initialement faible de personnes, grille d'entretien et breves genealogies pour reconstruire les relations sociales mobilisees au cours de la migration. Il s'agit de depasser l'idee que la migration est un deplacement lineaire suivi d'une integration plus ou moins reussie dans la societe d'accueil : en effet, il apparait au contraire que des lieux eloignes peuvent former un systeme et que la circulation des personnes a bien souvent un caractere multidirectionnel et recurrent.

This text is based on research conducted among the Hazaras, a population group from the centre of Afghanistan. It presents the nature of the link between the theoretical framework and the methodological approach of a research project that focuses on the vast migratory networks unfurling between Afghanistan, Pakistan, Iran and, increasingly, the West, and shows how general considerations are concretely brought into play in a spatially exploded field. After providing a quick critical review of the debates concerning migrations, the author addresses the survey techniques adopted: itinerant ethnography, the life path of an initially limited number of people, an interview grid and brief genealogies used to reconstruct the social relations mobilized during the migration. It is a question here of going beyond the idea that migration is a linear displacement followed by a more or less successful integration into the host society: in fact, on the contrary, it would appear that faraway places may forma system and that the circulation of people very often has a multidirectional and recurrent character.

Les migrations et le transnationalisme au coeur du debat anthropologique

Malgre le declin des grands systemes explicatifs qu'ont pu etre le fonctionnalisme, le structuralisme ou le marxisme, le debat theorique en anthropologie demeure intense. De nombreux auteurs ressentent un profond malaise face a l'objet et aux methodes de leur discipline. C'est dans ce climat de foisonnement intellectuel, riche mais desordonne, que l'etude du phenomene des migrations a connu un essor important. Cette thematique s'articule sur celle du transnationalisme et de la mondialisation et a des incidences generales sur l'anthropologie et l'ensemble des sciences humaines et sociales.

Emanant le plus souvent d'auteurs nord-americains qui adoptent la perspective critique de l'anthropologie postmoderne, une reflexion epistemologique s'est developpee a partir des annees 1980. Selon eux, les anthropologues ont longtemps considere que leur objet consistait en des groupes territorialises, culturellement et linguistiquement homogenes. Les migrants venaient troubler cette representation.

Meme si de nombreuses voix s'elevent contre les exces de ce courant, qui simplifie abusivement l'histoire du monde et l'histoire de l'anthropologie, il n'est plus possible aujourd'hui de faire de l'ethnographie comme dans les annees 1950, 1960 et meme 1970. L'etude des migrations a joue un role majeur dans ce tournant (Kearney 1986 : 332).

Cet article se fonde sur une recherche menee parmi les Hazaras, population originaire du centre de l'Afghanistan. Pour des raisons difficiles a evaluer, ils tiennent une place minime dans la litterature historique et anthropologique sur l'Afghanistan. Ils constituent un groupe nombreux (les estimations les plus extremes varient entre 10 % et 25 % de la population afghane) mais marginal. …

Search by... Author
Show... All Results Primary Sources Peer-reviewed

Oops!

An unknown error has occurred. Please click the button below to reload the page. If the problem persists, please try again in a little while.