Academic journal article Ethnologies

Rencontre Avec Un Nomade Moderne: Le Full-Time RVer

Academic journal article Ethnologies

Rencontre Avec Un Nomade Moderne: Le Full-Time RVer

Article excerpt

L'appel de la route, si present ces demieres decennies en Amerique du Nord, connait un regain de popularite aupres des full-time RVers (caravaniers a plein temps). Ces personnes decident de tout quitter pour vivre uniquement dans leur vehicule recreatif et sillonner les routes nord-americaines. Ils sont les nouveaux nomades de l'Amerique du Nord. Leur mode de vie est base sur une mobilite permanente, deliberee, s'effectuant sur le continent americain, ce qui ne genere ainsi qu'un faible fosse culturel et qui les differencie des autres groupes migrants et nomades. Cette population, peu connue des recherches scientifiques, concerne pourtant plusieurs millions de Nord-americains. Cet article propose de faire connaissance avec ces nomades modernes, de savoir qui ils sont, ou ils vivent et de comprendre leurs strategies d'adaptation envers des concepts aussi fondamentaux que celui de la famille.

The call of the open road, so strongly felt over the last decades in North America, has experienced renewed popularity among full-time RVers. These individuals decide to leave everything behind in order to live only in their recreational vehicles and to crisscross the roadways of North America. They are the new nomads of North America. Their lifestyle is based on deliberate permanent mobility with the entire North American continent as their home base--thus generating only the slightest cultural gap--a chosen mobility which also distinguishes them from other groups of migrants and nomads. This population group has been the subject of very little scientific research yet millions of North Americans belong to its ranks. This article intends to introduce these modern-day nomads, providing information as to who they are and where they live and elucidating their strategies of adaptation with respect to such fundamental concepts as that of the family.

**********

Les cites sur le point de mourir se renouvellent dans une nouvelle mutation de l'espace, l'espace-reseau, dans lequel habiter ne veut plus dire resider, mais circuler. Assiste-t-on au retour du nomadisme ? (Radkowski 2002 : 136).

Des les annees 1960, Radkowski s'interrogeait sur l'avenir de nos societes modernes au travers d'une analyse sur la ville et l'habitat humain. Il presageait le grand retour du nomadisme dans les manieres d'habiter, s'opposant a de nombreux chercheurs qui, eux, envisageaient l'apogee de la sedentarite. Aujourd'hui ce chercheur a ete rejoint par de nombreux sociologues, ethnologues, geographes, philosophes, qui s'interessent aux nouvelles mobilites generees par les mutations des societes contemporaines. Ainsi, Maffesoli (1997) et Attali (2003) concoivent que l'homme moderne est avant tout nomade et qu'il erre quotidiennement lors de ses nombreux deplacements dans des espaces de plus en plus larges. Mais au lieu de parler d'errance, qui renvoie souvent a une connotation negative, on domestique le terme en utilisant la notion de mobilite.

De nos jours, tout contribue au developpement de la mobilite et ce, principalement grace a l'evolution technologique et aux ameliorations des moyens de circulation et de communication. Ces ameliorations genereraient un elan de mobilite et permettraient a la fois un nomadisme virtuel -- de chez soi par la television ou Interner -- et une sedentarite virtuelle en deplacement, grace notamment a l'utilisation du telephone cellulaire. Ces avancees technologiques temoignent de l'engouement pour la mobilite concourrant a apaiser la << rugosite >> de la mobilite par le sentiment d'etre chez soi tout en se deplacant. Le nomadisme se << sedentarise >> et, ajouterai-je, la sedentarite se << nomadise >> par le fait meme de pouvoir decouvrir le monde de chez soi (1). Cet oxymore, qui allie sedentarite et nomadisme, sera teste tout au long de cet article a travers l'analyse d'un mode de vie mobile dans lequel, pour reprendre les termes de Radkowski, << habiter ne veut plus dire resider, mais circuler >>. …

Search by... Author
Show... All Results Primary Sources Peer-reviewed

Oops!

An unknown error has occurred. Please click the button below to reload the page. If the problem persists, please try again in a little while.