Academic journal article Ethnologies

L'interpretariat: Espace De Mediation Interculturelle Dans le Contexte Francophone Quebecois

Academic journal article Ethnologies

L'interpretariat: Espace De Mediation Interculturelle Dans le Contexte Francophone Quebecois

Article excerpt

Afin de maintenir la specificite linguistique du Quebec, le gouvernement quebecois encourage l'etablissement d'immigrants independants francophones sur son territoire. Cependant, le Quebec accueille aussi des immigrants allophones pour qui la meconnaissance du francais constitue un obstacle a l'integration et a la participation a cette societe d'accueil. Afin d'attenuer cette barriere linguistique, les nouveaux arrivants allophones peuvent recourir aux services d'un interprete. Mais ce dernier, qui evolue en milieu social, ne fait-il que de la traduction ? En comparant la pratique de deux interpretes exercant a Quebec, nous pourrons constater que l'interprete peut etre egalement un mediateur interculturel qui facilite l'etablissement de liens entre les immigrants allophones et les membres de la societe d'accueil, voire qui favorise l'integration et la participation de ces personnes a la societe quebecoise.

The Quebec government encourages independent Francophone immigrants to settle within its territory as a way of maintaining Quebec's linguistic specificity. However, Quebec also receives Allophone immigrants whose lack of French constitutes an obstacle to their integration and participation in the host society. As a means of reducing this language barrier, new Allophone arrivals can avail themselves of the services of an interpreter. But does the latter, who moves in a social environment, provide translation services only? By comparing the practices of two interpreters working in Quebec City, we may observe that the interpreter can also be an intercultural mediator who facilitates the forging of links between Allophone immigrants and members of the host society, and even contributes to the integration and participation of these newcomers in Quebec society.

**********

La langue francaise constitue le ciment de la specificite du Quebec. L'affirmation et la promotion de l'identite quebecoise reposent d'abord sur sa langue officielle, qui fonde le sentiment d'appartenance a la communaute. C'est pourquoi il est essentiel d'en assurer l'usage, d'en valoriser la maitrise et d'en ameliorer la qualite (Line Beauchamp) (1).

Ces propos de Line Beauchamp, ministre de la Culture et des Communications, tenus a l'occasion du trentieme anniversaire de l'adoption de la Loi sur la langue officielle (loi 22), illustrent la place occupee par la langue francaise dans la societe quebecoise. La langue francaise est en effet au coeur de l'identite des Quebecois et des Quebecoises. De ce fait, il n'est pas surprenant de constater tous les efforts deployes par le gouvernement provincial pour assurer la perennite du fait francais au Quebec et ainsi garantir la conservation du caractere distinct de cette province. C'est d'ailleurs pour cette raison que le gouvernement quebecois a adopte dans les annees 1970 deux lois linguistiques, la loi 22 (1974) et la loi 101 (1977). Par ailleurs, pour assurer le maintien du poids francophone du Quebec dans le Canada, le gouvernement provincial s'est egalement tourne vers l'immigration.

Par l'entremise de la selection des immigrants independants, il encourage la venue et l'etablissement au Quebec de nouveaux arrivants maitrisant la langue francaise. Et a ceux dont la maitrise de cette langue est insuffisante, des programmes de francisation sont offerts afin qu'ils puissent participer a la communaute quebecoise francophone.

Toutefois, comment ces nouveaux arrivants allophones peuventils communiquer et etablir des liens avec les membres de la societe quebecoise avant d'acquerir une connaissance suffisante du francais ? L'interprete constitue l'un des moyens permettant d'y arriver et ce, en attenuant la barriere linguistique rencontree par ces immigrants. Alors que l'interprete permet qu'une communication soit etablie entre ces nouveaux arrivants allophones et les membres de la societe d'accueil, son role se limite-t-il a traduire ? L'interprete qui evolue en milieu social peut-il egalement se voir attribuer un role de mediateur interculturel ? …

Search by... Author
Show... All Results Primary Sources Peer-reviewed

Oops!

An unknown error has occurred. Please click the button below to reload the page. If the problem persists, please try again in a little while.