Academic journal article Suvremena Lingvistika

Contrastive Focalisation in Italian: Case Study/ la Focalisation Contrastive En Italien: Une Etude De Cas/ Kontrastivna Fokalizacija U Talijanskome: Prikaz Slucaja

Academic journal article Suvremena Lingvistika

Contrastive Focalisation in Italian: Case Study/ la Focalisation Contrastive En Italien: Une Etude De Cas/ Kontrastivna Fokalizacija U Talijanskome: Prikaz Slucaja

Article excerpt

Introduction

L'italien est defini comme une langue SVO: cette sequence unique est dite non marquee et vient opposee a toutes les structures alternatives dites, elles, marquees. Cependant, il est possible de voir les choses autrement et de considerer qu'il existe un ensemble de structures canoniques, chacune d'entres elles dans un ou plusieurs contextes enonciatifs specifiques. La volonte communicative du locuteur genere alors des enonces pertinents (non marques ou fideles) et exclut les structures inadaptees (marquees ou infideles).

L'article propose ici prend comme point de reference la composante syntaxique, centrale, puisqu'elle est motivee par un certain besoin communicatif puis associee a une structure prosodique specifique. Il s'agit tout particulierement d'etudier les strategies preferees ou les plus pertinentes en italien pour un besoin communicatif precis, celui de transmettre une information de type contrastif. Une fois presentees les structures traditionnellement considerees comme adaptees dans cette langue a ce contexte specifique (ladite <>, le clivage et le focus en position finale), nous les confronterons aux intuitions de vingt locuteurs natifs.

Le fait de considerer le point de vue de l'utilisateur permettra d'introduire la distinction entre la langue telle quelle est decrite et la langue telle qu'elle est utilisee ou percue mais aussi de voir si les structures dites canoniques pour marquer le type d'information qui nous interesse sont propres a ce besoin communicatif. Enfin, cela nous conduira a developper l'hypothese que plus que par la syntaxe, c'est par la prosodie et plus particulierement par l'accentuation que se manifeste la structure informationnelle dans le cadre de l'expression du contraste en italien.

1. Introduction de la notion de focus contrastif

Avant d'introduire le jugement des locuteurs natifs, il nous faut poser la base: expliquer ce que nous entendons par focus contrastif dans un premier temps, puis presenter les structures traditionnellement associees a l'expression du contraste en italien.

1.1. La composante informationnelle

Si l'on veut introduire la notion de focus, puis celle de focus contrastif, il est necessaire de passer par celle de structure informationnelle (Lambrecht, 1994) ou communicative (Mel'Cuk, 2001). Analyser la structuration de l'information revient a mettre en relation une phrase et un contexte et a etudier la forme <> de l'objet ainsi obtenu, l'enonce (<>, cf. Ducrot, 1984). Il s'agit de considerer son aspect et non son contenu propositionnel, c'est-a-dire d'etablir le lien entre le locuteur, les interlocuteurs, le discours precedent, la situation de production, le besoin communicatif ... et la forme effective de l'enonce tel qu'il est produit (en termes d'ordres des mots, de constructions, de prosodie, de marquage des elements ...).

Dans ce cadre, il est evident que tous les constituants d'un enonce n'ont pas le meme poids d'un point de vue informationnel (1) et sont, par consequent, realises par des dispositifs morpho-syntaxiques et prosodiques distincts au sein de la prise de parole. Differents types de categories pragmatiques et de decoupages informationnels ont deja ete introduits par les linguistes: Jackendoff (1972), divise l'enonce en deux parties, le fond ou la presupposition (contenu presuppose, ancre dans le contexte), et le focus (contenu asserte, ajoute au contexte), Lambrecht (1994), lui, distingue trois structures (<>, <> et <>), et Vallduv? (1992), pour donner un dernier exemple, oppose le fond, qu'il subdivise en <> et <>, au focus.

Compte tenu des multiples modeles et statuts communicatifs proposes, du flou terminologique qui regne autour du decoupage de l'information et de l'ob jectif de l'article, nous allons seulement introduire et nous attarder sur la notion de focus d'un enonce, traditionnellement opposee a celle de topique, en precisant bien quelle definition nous en donnons et a quel type d'elements nous ferons alors reference. …

Search by... Author
Show... All Results Primary Sources Peer-reviewed

Oops!

An unknown error has occurred. Please click the button below to reload the page. If the problem persists, please try again in a little while.