Academic journal article Nineteenth-Century French Studies

Mallarme: Un (De)placement Avantageux Dans la Sphere Symboliste

Academic journal article Nineteenth-Century French Studies

Mallarme: Un (De)placement Avantageux Dans la Sphere Symboliste

Article excerpt

Chacun, selon le fil ou prolongement ... assemble les entrelacs distants oU dort un luxe a inventorier--stryge, noeud, feuillage--et a presenter

--Stephane Mallarme, "L'Action Restreinte"

Mixte d'evenement et de jugement subjectif, le titre choisi par Mallarme pour evoquer retrospectivement sa "Lecture d'Oxford et Cambridge" (1894), d'ou procedent les celebres pages de "La Musique et les Lettres," laisse transparaitre la perspective positive d'un voyage propice a la decouverte et a la rencontre, a l'echange et au rapprochement. Si l'on trouve, dans "Deplacement avantageux" une serie de rapprochements de la situation des ecrivains et de la litterature, en France et en Angleterre, c'est le regard a la fois lucide et desinvolte "eveille au contact etranger" qui demeure fascinant. Dans ses observations sur les structures collegiales par exemple, le poete evoque avec beaucoup d'humour un paysage champetre "aere de prairies ... avec eaux vives, propres a l'entrainement" son lien organique a "l'elevage athletique de generations" (Oc 2: 55). (1)

S'il la revelation fondamentale de cette "reverie"--"On a touche au vers" (idem 64)--suffirait pour assurer sa pertinence, il est tout aussi saisissant de verifier que les reflexions poetiques ont suscite d'autres"faits d'actualite" d'une grande acuite, comme l'idee de la constitution d'une bourse destinee aux jeunes ecrivains--"par le soin de litterateurs leurs aines"--"soit en forme de prix decernes pour des travaux notoires, ou de facilites a la publication d'ouvrages manuscrits" (Oc 2: 61) ou celle d'un "Fonds litteraire" (58) pour l'edition des auteurs vivants.

Jouissant a cette epoque d'une disponibilite et d'une liberte professionnelle longuement attendue, (2) Mallarme touche ici une question capitale qui concerne la situation de l'ecrivain dans une epoque oU--il le sait par experience--il est impossible "pour un poete de vivre de son art, meme en l'abaissant de plusieurs crans," comme il l'ecrit dans la deja classique "Lettre autobiographique" de novembre 1885 a Verlaine (Oc 1: 787). A l'ecriture devenue consommation et a une epoque oU se developpe la presse a grand tirage, les ecrivains etaient souvent conditionnes par les diktats des editeurs, pressionnes par le gout du grand public. (3)

L'epoque etait au prosaisme et a une fonction "numeraire, facile et representatif." du langage. La marginalite caracteristique des poetes dits "decadents" repondrait au besoin de se demarquer d'un monde irremediablement voue au sens commun. Verlaine demeure pour Mallarme l'exemple meme de l'artiste maudit mais majeur par sa marginalite si caracteristique, comme il le signale a Jules Huret en 1891: "[son] attitude est aussi belle comme homme que comme ecrivain, parce que c'est la seule, dans une epoque oU le poete est hors-la-loi: que de faire accepter toutes les douleurs avec une telle hauteur et une aussi superbe cranerie" (Oc 2: 701).

L'intervention et l'action personnelles de Mallarme dans des evenements marquants, comme "La Fin de Villiers," en 1889 (4) OU la disparition de Verlaine en 1896, (5) s'offrent comme autant de traits d'union entre Mallarme et ses contemporains, mais aussi de l'assomption de sa place et de son role dans le champ litteraire symboliste, a une epoque oU le positivisme imprime de son sceau les domaines de la pensee comme de la science, ou de la creation artistique. Ardent defenseur, des ses premiers ecrits, d'une poetique fondee non pas sur "la chose" mais sur "l'effet," au point qu'elle est deja orphique et musicale dans Herodiade, L'Apres-midi d'un Faune et Igitur, (6) Mallarme est le mentor privilegie d'une esthetique du mystere qu'il synthetise dans une celebre "Definition de la poesie" publiee en 1886, au coeur meme du Symbolisme: "La poesie ... est l'expression, par le langage humain ramene a son rythme essentiel, du sens mysterieux des aspects de l'existence: elle doue ainsi d'authenticite notre sejour et constitue la seule tache spirituelle (658). …

Search by... Author
Show... All Results Primary Sources Peer-reviewed

Oops!

An unknown error has occurred. Please click the button below to reload the page. If the problem persists, please try again in a little while.