Academic journal article The Romanic Review

Maurras, Eliot : Du Classicisme

Academic journal article The Romanic Review

Maurras, Eliot : Du Classicisme

Article excerpt

Classicisme et avant-gardes, meme combat

Entre la fin des annees 1890 et les annees 1930, le classicisme fut le serpent de mer de la litterature francaise : quarante annees ou, le symbolisme ayant finalement ecrase sous ses decombres l'ideal romantique de la poesie--ou son dernier avatar--, la necessite d'une refondation de la litterature se fit sentir chez les ecrivains avec une particuliere intensite. Dans refondation, on entend fondation, mais le re n'est pas moins essentiel. Du cote de la fondation, de la table rase, de l'ouverture a des possibles encore inexplores, voici toutes les avant-gardes : Dada, les surrealistes, bien sur, sans oublier, avant eux, le naturisme et l'unanimisme, notamment. Du cote du re, du retour, de la remise a zero des compteurs, on a le classicisme ou neoclassicisme ou, plus precisement encore, ce qui prefere s'appeler << renaissance classique >>. Ainsi, malgre les apparences, avant-gardes et militants de la cause classique poursuivent un meme combat contre le cours normal de l'histoire de la litterature, suppose avoir abouti a un echec, avec la volonte d'inflechir cette histoire dans des directions inattendues. Pour ce faire, deux methodes se presentent, au choix. La premiere, apparemment la plus simple et la plus directe, consiste a promouvoir la nouveaute radicale, comme le font les avant-gardes. Il n'est pas indifferent, de ce point de vue, que le surrealisme se soit impose parmi tous les courants progressistes en promouvant comme figure de reference le coqa-l'ane ou l'incongruite, lesquels constituent la structure meme de l'histoire telle que la desirent et la provoquent les mouvements avant-gardistes, c'est-adire une histoire qui, avancant par ruptures, menagerait aussi peu de points communs entre l'instant t et l'instant t + 1 qu'entre une machine a coudre et un parapluie sur une table de dissection : il lui faut << rompre l'enchainement derisoire des faits >> (La Revolution d'abord et toujours !). A lui seul, l'eloge surrealiste du hasard et de la non-premeditation implique donc une certaine vision de l'histoire litteraire, concue comme une succession anarchique et desordonnee de coincidences.

Le second moyen de contourner le cours normal de l'histoire de la litterature n'est peut-etre pas le moins sur : il consiste tout simplement a inverser la direction de l'histoire, a lui faire operer un virage a 180o. Car le futur est toujours suspect d'etre sorti de ce present auquel il succede : il se substitue moins au present qu'il ne l'accomplit ou n'en est la transformation ou le produit. Le futur n'est pas le nouveau. Seul est radicalement nouveau ce qui ne pourrait, en aucun cas, surgir du present. Or qu'y a-t-il de moins susceptible d'etre engendre par le present que ce qui a soi-meme, il y a longtemps, engendre ce present, a savoir le passe et, surtout, le plus lointain dans le passe ? Seul le passe possede l'alterite integrale, seul il garantit de n'avoir aucun point commun avec le present, seul il suppose une rupture complete avec la progression attendue de l'histoire. La radicale nouveaute est le propre du passe, et de lui seul. Elle implique evidemment qu'on sorte de l'histoire, qu'on se declare hors-jeu, qu'on nie meme toute notion de proces historique et qu'on refute la succession des temps au nom d'un paradis perdu qu'il s'agit de regagner.

Le classicisme antisymboliste de Maurras

C'est sur ce paradoxe que se fonde au debut du XXe siecle le mouvement de renaissance classique, lequel suppose une conception de l'histoire aussi peu dialectique que possible. Ici, nul systeme, nulle logique cachee, nul developpement contraint des processus historiques : comme chez les avant-gardes, c'est le triomphe du hasard. Telle est la condition de possibilite d'une resurrection du passe. << L'histoire entiere, ecrit Charles Maurras dans son Enquete sur la monarchie, est une suite d'accidents, incoordonnes si l'on n'en voit que le detail prochain : l'ensemble seul a la rigueur, mais qui ne se voit que de loin. …

Search by... Author
Show... All Results Primary Sources Peer-reviewed

Oops!

An unknown error has occurred. Please click the button below to reload the page. If the problem persists, please try again in a little while.