Academic journal article The Romanic Review

Le Reemploi Strategique Du Roman Noir Apres la Revolution De Juillet

Academic journal article The Romanic Review

Le Reemploi Strategique Du Roman Noir Apres la Revolution De Juillet

Article excerpt

Au debut de la monarchie de Juillet, Balzac et les autres auteurs de sa generation negocient, chacun a sa facon, la mutation culturelle et socioeconomique qu'entrainent deux phenomenes interdependants dans le champ et sur le marche litteraires: d'une part, la crise de la librairie, qui culmine avec le plafonnement en 1837 de l'in-octavo, << symbole de l'edition litteraire >> (Vaillant 38); d'autre part, l'essor de la presse periodique, en vertu duquel << chaque romancier doit soupeser, a l'aune du prejudice litteraire, les avantages financiers de la parution de son oeuvre en tranches dans un support populaire >> (Therenty 13). Or, la publication dans les revues periodiques et, plus encore, dans les journaux a grand tirage ne laisse pas, dans cette conjoncture, de constituer un enjeu de taille pour cette generation d'ecrivains: replacee dans la polemique journalistique dont fait l'objet le feuilleton sous la monarchie de Juillet, elle radicalise, en effet, le clivage entre la valeur commerciale sur le marche et la devaluation institutionnelle dans le champ litteraire, telle que la sanctionne l'institution critique.

Devancant Sainte-Beuve, dont l'article << De la Litterature industrielle >> paraitra dans la Revue des Deux Mondes le ler septembre 1839, Desire Nisard lance six ans plus tot son << Manifeste contre la litterature facile >> (173-198), intitule a l'origine: << D'un commencement de reaction contre la litterature facile >> (Revue de Paris, 22 decembre 1833). Dans cet article, il definit la litterature facile selon deux paradigmes contraires: la difficulte, sur laquelle elle fait l'impasse, faute d' << etudes, >> d' << application, >> de << choix, >> de << veilles >>, de << critique >> et d' << art >> (176); et la banalite, a laquelle elle sacrifie plutot. Des lors, elle << [...] court au hasard, [...] s'en tient aux premieres choses venues, [...] tire a la page et au volume, [...] se contente de tout [...] >> (176), plutot que de correspondre a des << litteratures individuelles >> (177). Bref, elle est saturee de redites, selon Nisard, lequel en arrive a un bilan sanctionnant la quantite commerciale au detriment de la qualite artistique et polarisant des lors le critique et l'auteur dans leur << position naturelle >> et leur << role de choix >> respectifs: critiquer pour l'un; fabriquer pour l'autre (196), tel Jules Janin sacrifiant son talent et son style a la chronique journalistique dans la presse periodique (190-193). Pour Nisard, tout auteur quantifiable commercialement ne peut, en somme, prouver son individualite aupres de la critique, a moins de se vouer a une litterature qualifiable specifiquement. Si, malgre son acuite critique, le << Manifeste contre la litterature facile >> n'arrive pas, par contre, a freiner l'emergence du roman-feuilleton dans les journaux, il confronte, neanmoins, Balzac et ses contemporains avec le defi que leur lance la conjoncture meme: reussir a combler le hiatus entre la rentabilite de << la litterature facile >> et la legitimite des << litteratures individuelles >>, moyennant une situation en porte-a-faux sur le marche et dans le champ litteraires.

Envisage sous cette optique, le reemploi du roman noir constitue, a certains egards, l'une des postures determinantes prises par Balzac et ses contemporains. Sous la forme de traductions, d'imitations ou, encore, de transpositions melodramatiques a la scene, l'importation de romans gothiques anglais en France a partir de la fin du XVIIIe siecle atteste, au depart, la popularite d'une formule ou << les lieux, les personnages, les situations n'ont pas a etre originaux, mais, au contraire, doivent, pour le succes de l'oeuvre, suivre ces schemas que le lecteur attend >> (Didier 222). Pourtant, le roman noir ne correspond pas, a priori, a un modele generique fixe, selon lequel les romans partageant les memes << influences >> ou les memes topoi pourraient etre definis et classifies. …

Search by... Author
Show... All Results Primary Sources Peer-reviewed

Oops!

An unknown error has occurred. Please click the button below to reload the page. If the problem persists, please try again in a little while.