Academic journal article Canadian Journal of Education

Description et Comparaison De la Socio-Construction Des Connaissances Dans Trois Contextes D'apprentissage Differents Du Milieu Scolaire

Academic journal article Canadian Journal of Education

Description et Comparaison De la Socio-Construction Des Connaissances Dans Trois Contextes D'apprentissage Differents Du Milieu Scolaire

Article excerpt

The study describes and compares socioconstruction of knowledge in elementary and secondary classrooms in three distinct school learning contexts. Each interaction was analyzed in a three-dimensional way: linguistic, sociocognitive, socioemotional. Descriptive and comparative results pertain to the equality of participation level, sociocognitive types of interaction, and socioemotional climate. Findings are to the effect that socioconstruction is more present in a learning environment that is inclusive of asynchronous written interaction between members of geographically-distributed classrooms. To improve sodoconstruction during class time it is suggested that teachers foster the expression of learners' opinions, and help students to process disagreements.

Keywords : socio-construction, interaction, description, comparison, learning contexts

L'etude decrit et compare la socioconstruction des connaissances dans trois contextes scolaires d'apprentissage. Elle s'appuie sur les concepts cles du sodoconstructivisme. Chaque interaction est decrite sous trois dimensions linguistique, sociocognitive et socio-emotionnelle. L'etude decrit et compare la socioconstruction des connaissances sous les angles de l'egalite de la participation, du type sociocognitif et du dimat socioemotionnel. On observe qu'elle est plus presente dans l'environnement ou les interactants communiquent par ecrit, sans presence physique et de facon asynchrone; elle est moins marquee la ou les interactants sont presents physiquement ou communiquent par videoconference. Favoriser l'expression d'opinions et traiter les desaccords pour augmenter les consensus amelioreraient la socioconstruction.

Mots-cles : socioconstruction, interaction, description, comparaison, contextes d'apprentissage

INTRODUCTION

Ces dernieres decennies, les sciences de l'apprentissage (learning sciences) se sont souvent penchees sur la facon dont l'interaction sociale servait de moyen pour construire les connaissances en classe. Certaines etudes ont ainsi explore comment, a travers les interactions, les significations etaient socialement construites (Edwards, 1993; Hung & Nichoni, 2001; Wells & Chang-Wells, 1992). D'autres recherches ont examine l'apport des interactions dans un contexte d'echafaudage (Nussbaum, Hartley, Sinatra, Reynolds, & Bendixen, 2004; Palincsar, 1998; Seok Oh, 2005). D'autres se sont interessees aux apports des conversations entre eleves (Flottemesch, 2000; Kear, 2004; Larson, 2000; Poole, 2000; Watson, 2001; Wortham, 2001). Le nombre et la variete de ces recherches temoignent de l'importance accordee a l'interaction sociale en classe. Elle est de plus en plus consideree comme un element cle pour un apprentissage reussi.

Dans son projet de reforme Programme de formation de l'ecole quebecoise qu'il faisait paraitre le 15 juin 2000, le gouvernement quebecois reconnaissait l'importance de l'interaction sociale. Le programme prenait appui, disait-il, << sur l'apport des sciences cognitives >> et s'inscrivait << dans les perspectives cognitiviste et socioconstructiviste >>. Il rappelait la necessite de mettre l'eleve en presence de situations complexes et signifiantes representant un defi, mais un defi qui pouvait etre releve << en mettant l'eleve en interaction avec ses pairs >> (Ministere de l'Education, du Loisir et du Sport [MELS], 2000, pp. 6-7). La version parue en 2001 evacue le socioconstructivisme (MELS, 2001). Analysant le nouveau programme, Carbonneau et Legendre (2002, pp. 1-2) mentionnaient que l'important etait d'instaurer une pedagogie qui reussisse; que le socioconstructivisme, le constructivisme, le cognitivisme constituaient de bons modeles. De leur cote, Lessard et Portelance (2001, p. 47) notaient que, meme si la perspective de socioconstruction des connaissances n'apparaissait plus dans le programme, l'enseignant pouvait opter pour une approche qui favorise les interactions sociales. …

Search by... Author
Show... All Results Primary Sources Peer-reviewed

Oops!

An unknown error has occurred. Please click the button below to reload the page. If the problem persists, please try again in a little while.