Academic journal article Nineteenth-Century French Studies

Comment Peut-On Etre Censeur? L'exemple De Victor Hallays-Dabot

Academic journal article Nineteenth-Century French Studies

Comment Peut-On Etre Censeur? L'exemple De Victor Hallays-Dabot

Article excerpt

"Que se passera-t-il lorsqu'un groupe voudra censurer un livre de Sade ou de Voltaire? Va-t-on debrancher tous les journaux ayant ose une caricature qui leur deplait? Les journalistes doivent-ils trembler?" Ces questions que l'on croyait depassees viennent pourtant d'etre posees dans les colonnes du Monde, le 3 avril dernier, alors que l'iPad, derniere revolution technologique d'Apple, supprimait 5000 applications a caractere erotique de ses telephones portables. Cette nouvelle forme de censure n'a malheureusement rien de surprenant: chaque bouleversement des formes de communication--livre, theatre, cinema, television, ou aujourd'hui telephone portable--s'est accompagne dans l'Histoire d'une phase repressive dont les motifs, quelle que soit l'epoque, sont restes sensiblement les memes: politiques, religieux ou moraux.

Ce que nous connaissons mal en revanche ce sont ceux qui se cachent derriere cette repression. Qui sont en effet les personnes qui decident des mots a bannir? Quelle est leur formation professionnelle? Quel est leur parcours au sein de l'administration? Connus aujourd'hui dans les grands groupes sous le nom de "responsable marketing," les censeurs sont dans la France du XIXe siecle institutionnalises sous ceux d'"examinateur" ou d'"inspecteur." Victor Hallays-Dabot est de ceux-la. Le censeur a laisse a la posterite deux precieux documents sur la censure dramatique au XIXe siecle: Histoire de la censure theatrale en France (Dentu, 1862) et La Censure dramatique et le theatre--Histoire des vingt dernieres annees (Dentu, 1871). Dans le premier ouvrage, il procede a un historique pretendument objectif de la censure depuis les Lois Platon jusqu'a la revolution de 1848. Dans le second, il s'agit plutot de ses propres chroniques en tant que temoin et acteur de la censure de 1850 a 1870. Car avant de devenir l'examinateur influent que l'on sait--ou que i'on croit savoir--Victor Hallays-Dabot a longtemps oeuvre au ministere de l'instruction publique et des beaux-arts, sans gloire ni prestige, a l'ombre des censeurs dont il briguait le poste.

Il n'a d'ailleurs pas ete simple d'etablir la notice biographique d'un homme encore mal connu des chercheurs. Odile Krakovitch deplore la pauvrete de son dossier administratif aux Archives nationales:

Peu de detail [...] sur le censeur-historien Victor Hallays-Dabot, ne en 1828 a Paris, entree a trente-quatre ans, en 1862, a la Commission d'examen et qui y resta jusque vers 1880. On sait seulement, par son dossier de la Legion d'honneur, qu'il fut fait chevalier en 1865 et qu'il vecut "centenaire"; il n'a laisse de souvenir dans l'histoire que comme pere d'Andre Hallays et comme auteur d'une Histoire de la censure theatrale en France [...]. (Krakovitch: 55)

La sous-serie F/21 relative au ministere des beaux-arts--et partant du theatre --, contient en effet une fiche indigente (F/21/958) sur Hallays-Dabot. Ailleurs pourtant, les sources sont plus riches qu'il n'y parait. La sous-serie F/18, qui concerne l'imprimerie, la presse et la censure, retrace ses etats de service au sein du ministere de l'instruction publique, des cultes et des beaux-arts, depuis son entree en fonction le 1er aout 1850 jusqu'a sa retraite forcee le 16 fevrier 1879. Ailleurs encore, la division F/17 relative a la seule instruction publique fait un inventaire des versements accordes aux fonctionnaires, inventaire dans lequel une chemise (F/17/3164)--certes assez mince mais non sans interet pour notre etude--collectionne quelques lettres d'Hallays-Dabot sollicitant une souscription. Enfin, tous les proces-verbaux signes de sa main sont autant de temoignages sur les conditions de travail du censeur.

Ainsi, en recoupant ces quelques sources manuscrites avec celles de la bibliotheque de la Sorbonne, du cadastre ou des annales de concours, nous sommes parvenus a definir les contours d'une ascendance inattendue et d'un parcours universitaire et professionnel singulier, contours d'autant plus cruciaux qu'ils dessinent la la silhouette d'un homme qui a surveille de pres et pendant plus de vingt ans, toutes les scenes du theatre francais. …

Search by... Author
Show... All Results Primary Sources Peer-reviewed

Oops!

An unknown error has occurred. Please click the button below to reload the page. If the problem persists, please try again in a little while.