Academic journal article Canadian Journal of Education

Quel Role De la Metacognition Dans Les Performances En Ecriture? Analyse De la Situation D'etudiants En Sciences Humaines et Sociales

Academic journal article Canadian Journal of Education

Quel Role De la Metacognition Dans Les Performances En Ecriture? Analyse De la Situation D'etudiants En Sciences Humaines et Sociales

Article excerpt

Resume

Le present texte rend compte d'une recherche qui s'interesse au rapport entre la metacognition et les performances en ecriture des etudiants inscrits aux premiers semestres. A partir de l'hypothese selon laquelle la metacognition et la performance ont un rapport positif significatif, nous avons construit puis administre un questionnaire afin de mesurer la variable metacognition aupres d'un echantillon de quarante-cinq emdiants. La variable << performances en ecriture >> a ete evaluee a l'aide d'une grille d'evaluation d'ecrits elaboree dans le cadre de cette etude. Si le rapport des metaconnaissances avec les performances en ecriture est mis en valeur, ces resultats menent a relativiser la relation supposee entre les strategies d'autoregulation et les performances en ecriture.

Mots cles : metacognition, metaconnaissances, autoregulation, ecriture, etudiants

Abstract

Our research investigates the relationship between the metacognitive process and the writing performance of students in the first semesters of university. We formulate the hypothesis that the metacognition and the writing performance have a strong and positive relationship. A questionnaire was constructed to measure the metacognition process of students (n = 45). Also, an instrument to evaluate texts was elaborated to measure writing performance. Despite the importance of metaknowledge was emphasized, the data relativizes the relationship between self-regulation and performance. The results are observed according to the evaluation criteria of texts in the context analyzed.

Keywords: metacognition, metaknowledge, self-regulation, text, students

**********

Ce texte presente les resultats d'une recherche qui avait pour but de saisir les liens entre la metacognition et les performances en ecriture. Premierement, nous exposerons les elements essentiels de la problematique de l'etude avant de presenter quelques notions cles.

Ensuite, nous presenterons le dispositif mis en place et les outils de collecte et d'analyse de donnees utilises. Pour terminer, nous expliciterons les resultats les plus marquants ainsi que les conclusions et les limites de ce travail.

La problematique

A l'universite, les nouveaux etudiants doivent s'affilier intellectuellement en apprenant les regles du discours universitaire et les codes qui leur permettront de devenir membres de la communaute universitaire (Coulon, 1997). Cependant, cette adaptation aux nouvelles formes de communication ecrite et au contexte dans lequel ils eommencent a evoluer semble s'averer complexe. En effet, des etudes menees par Vazquez (2006) et Pollet (2001) montrent que les etudiants eprouvent certaines difficultes : ils sont souvent centres sur des aspects lexicauxsemantiques et redigent des ecrits peu coherents, sans prendre en consideration les objectifs vises ni le lecteur. Les etudiants ont tendance a produire des ecrits descriptifs, tandis que l'ecriture de textes de genre argumentatif, qui leur demande d'adopter un point de vue personnel, leur est souvent laborieuse.

Bien que les recherches soulignent en particulier les soucis des etudiants, peu d'etudes s'interessent a leurs strategies d'ecriture et de lecture, c'est-a-dire a leurs methodes de travail. Par consequent, les connaissances relatives aux savoirs des etudiants et a leurs facons d'apprendre a l'universite demeurent plutot ineonnues (Coulon, 1997; Fave-Bonnet & Clerc, 2001; Romainville, 2002). C'est dans cette optique que nous inscrivons notre etude afin de connaitre davantage le fonctionnement des etudiants en matiere d'ecriture, en interrogeant plus particulierement des aspects metacognitifs de leurs demarches. A partir de l'idee selon laquelle l'ecriture implique des processus de reflexion, de comprehension et de controle du fonctionnement intellectuel, nous souhaitons analyser les liens entre, d'une part, les metaconnaissances et les strategies de regulation cognitive que les etudiants mettent a l'epreuve et, d'autre part, leurs performances en ecriture a l'universite. …

Search by... Author
Show... All Results Primary Sources Peer-reviewed

Oops!

An unknown error has occurred. Please click the button below to reload the page. If the problem persists, please try again in a little while.