Academic journal article The Romanic Review

Gui De Mori: Misogyne Ou Allie De Christine De Pizan?

Academic journal article The Romanic Review

Gui De Mori: Misogyne Ou Allie De Christine De Pizan?

Article excerpt

Misogynie et Moyen Age

Les approches foucaldienne et feministe

On a beaucoup ecrit sur le theme de la misogynie au Moyen Age, mais on ne s'est peut-etre pas suffisamment demande s'il est legitime d'employer ce mot pour parler d'une epoque qui ne le connaissait pas.

La premiere attestation en francais d'un neologisme ... employe d'origine grecque, << misogyne >>, employe comme substantif, apparait dans l'ouvrage de Marconville, Bonte et mauvaistie des femmes (1564) (1). D'apres Le Robert historique, << le mot est tres rare avant le XIXe s. [...] lorsque l'adjectif [misogyne] devient usuel, est apparu misogynie n. f. (1812) >> (2). The Oxford English Dictionary enregistre les premieres attestations de << misogynist >> (substantif) et << misogyny >> au dix-septieme siecle (respectivement 1620 et 1656), mais il s'agit d'un emploi erudit, et il faut attendre le dix-neuvieme siecle pour trouver les premieres occurrences des mots dans la presse (New Monthly Magazine, 1821, << misogynist >> adjectif) (3). Bien que le mot ait ete invente, semble-t-il, au seizieme siecle, au cours de la << querelle des femmes >>, son emploi est donc reste sporadique jusqu'au dix-neuvieme siecle, au cours duquel il s'est petit a petit repandu, parallelement a la diffusion du mot << feminisme >> (cree en 1837 par Charles Fourier).

Depuis la publication de La Volonte de savoir de Michel Foucault (4), on admet generalement que tout ce qui concerne la sexualite ainsi que, par extension, les genres sexues, n'est pas une donnee immuable, mais change avec les epoques, selon des dispositifs mis en oeuvre, de facon subreptice et non univoque, par les pouvoirs religieux, etatique, medical, afin de mieux controler les sujets. Les reflexions de Foucault peuvent sans conteste s'appliquer a la notion de misogynie, mais pour des analyses plus specifiquement centrees sur ce sujet, il faudra se tourner vers les etudes feministes et postfeministes (5).

Pour parler de misogynie, il faut parler des femmes, mais c'est la un terrain glissant. Nombre de feministes ont mis en avant l'erreur theorique de reflechir sur une hypothetique << Femme >> desancree d'attaches avec le reel. Monique Wittig a ecrit que << la-femme n'existe pas [...], elle n'est autre qu'une formation imaginaire, alors que "les femmes" sont le produit d'une relation sociale >> (6). Wittig parlait des femmes comme d'une classe sociale, qui, comme telle, devrait disparaitre ; elle avait a l'esprit la reflexion marxiste, mais elle ne resolvait pas sa pensee purement et simplement dans celle-ci : comme le materialisme marxiste trouve ses origines dans la pensee de Hegel, tout en en constituant un depassement, le feminisme materialiste a parmi ses ancetres la pensee marxiste, mais il ne pourrait s'y reduire (7).

Une synthese admirable, qui represente en meme temps un grand avancement dans la reflexion, a ete fournie par Judith Butler dans son ouvrage desormais devenu un classique, Gender Trouble. A travers une longue analyse de ce qui est appele aux Etats-Unis << French theory >>, Butler associe le concept de genre a celui de performativite et remet en discussion jusqu'a la categorie de sexe : le corps sexue n'est plus la cause d'un rapport de pouvoir, mais il est lui-meme faconne par une serie de moyens discursifs (8).

Entre historicite et anachronisme : legitimite d'une approche

Si les categories concernant le sexe, le genre et la sexualite sont historiquement, socialement et discursivement construites, pouvons-nous appliquer un concept qui s'est repandu au dix-neuvieme siecle a des textes medievaux ? Nous croyons que nous le pouvons, et cela pour deux raisons.

Premierement les femmes, a des degres divers selon differents facteurs d'ordre social, economique et politique, restent en situation d'oppression ou, du moins, leurs conditions d'affirmation personnelle et d'avancement social ainsi que, dans quelques pays, leurs droits civils, ne sont souvent pas les memes que ceux des hommes. …

Search by... Author
Show... All Results Primary Sources Peer-reviewed

Oops!

An unknown error has occurred. Please click the button below to reload the page. If the problem persists, please try again in a little while.