Academic journal article Ethnologies

Entre Plaisir et Controle: L'equilibre Comme Fondement De la Normativite et De L'action Dans L'alimentation Contemporaine

Academic journal article Ethnologies

Entre Plaisir et Controle: L'equilibre Comme Fondement De la Normativite et De L'action Dans L'alimentation Contemporaine

Article excerpt

This article deals with the link between eating habits and the prescriptive discourse on nutrition. The notion of balance serves as the pivotal point for all the opposition between pleasure and control. The conclusions drawn in this article stem from a series of dialogues with persons who do physical training on a regular basis. For them, balance comes from eating habits, but especially from the measured application of both pleasure and control. According to the author, the social link is the cornerstone of this balance and analyzing it leads her to propose that a strong inclination toward control seems to disturb relational functioning thus exposing the eater to isolation and stigmatization. It is in this sphere where the borders emerge between the normal and the pathological.

Cet article traite du lien qui existe entre les habitudes alimentaires et les discours normatifs sur l'alimentation. La notion d'equilibre est le point central autour duquel s'organise l'opposition entre plaisir et controle. Les conclusions tirees de cet article proviennent d'une serie d'entretiens menes aupres d'individus qui font de l'entrainement physique sur une base reguliere. Pour eux, l'equilibre s'obtient par les pratiques alimentaires, mais surtout par la mise en oeuvre du dosage entre plaisir et controle. Selon l'auteur, le lien social est la pierre angulaire de cet equilibre et son analyse l'amene a postuler qu'une propension forte au controle semble deranger le fonctionnement relationnel, exposant ainsi le mangeur a l'isolement et a la stigmatisation. C'est dans cet horizon que se dessine la frontiere entre le normal et le pathologique.

**********

"Liberty is to the collective body, what health is to every individual body. Without health no pleasure can be tasted by man; without liberty, no happiness can be enjoyed by society."

(Thomas Jefferson)

« Objet[s] de chair et de liens sociaux (2) (Gadbois 2009 : 40 »). les aliments que nous ingerons, comme les regles qui determinent la maniere dont nous le faisons, s'inscrivent a la frontiere de la nature et de la culture. L'assertion de Norbert Elias (1997), plus tard reprise par Kaufmann (2001), suivant laquelle l'individu est d'abord petri de matiere sociale, individu et societe incarnant deux facettes d'une meme realite, se verifie ici tant sur le plan sociologique que physiologique. C'est aussi ce que veut le principe d'incorporation, suivant lequel l'homme devient ce qu'il mange, l'incorporation fondant l'identite (Fischler 1990). De meme, par l'alimentation se rencontrent les volontes individuelles et politiques : la reponse aux besoins physiologiques et symboliques des mangeurs peut egalement satisfaire les objectifs politiques touchant la sante des populations, concue comme un gage de productivite economique (Rose 2007). Le caractere tentaculaire de l'alimentation comme objet d'etude fonde sa richesse, en ce qu'il permet d'acceder a une foule de dimensions de la vie sociale, l'alimentation s'inscrivant profondement dans l'intimite des individus. Parce qu'alimentation, societe et intimite sont etroitement liees, le mangeur, qui croit en mangeant poser un acre hautement individuel, se livre corps et ame aux normes sociales, independantes de sa volonte. Ce faisant, il se voit habite par les tensions et contradictions inherentes a l'ensemble normatif qui regit le rapport au corps et a l'alimentation dans les societes contemporaines : en mangeant, il s'abandonne aux determinations politiques et sociales cependant que, comme nous l'indique Kaufmann, l'ideologie en vogue fait de l'individu un element autonome, libre de toute volonte autre que la sienne (Kaufmann 2001).

L'objectif de la presente reflexion n'est pas de mettre en lumiere la maniere dont les mangeurs sont contraints dans leurs pratiques par les normes sociales en matiere d'alimentation, mais bien de saisir comment ceux-ci parviennent a faire sens de leur alimentation et a etablir des pratiques viables, avec et malgre l'environnement normatif eclate et contradictoire dans lequel ils evoluent. …

Search by... Author
Show... All Results Primary Sources Peer-reviewed

Oops!

An unknown error has occurred. Please click the button below to reload the page. If the problem persists, please try again in a little while.