Academic journal article Nineteenth-Century French Studies

Une Fissure Dans L'edifice Colonial: Inquietante Etrangete Ou Agentivite Feminine? le Cas De Quatre Nouvelles De Maupassant

Academic journal article Nineteenth-Century French Studies

Une Fissure Dans L'edifice Colonial: Inquietante Etrangete Ou Agentivite Feminine? le Cas De Quatre Nouvelles De Maupassant

Article excerpt

Les recoupements nombreux qui existent entre les theories feministes et les etudes postcoloniales ont ete souvent signales. Selon Deepika Bahri "Theorie feministe et theorie postcoloniale sont preoccupees par les memes questions de representation, de voix, de marginalisation ainsi que par le rapport entre politique et litterature" (304). Les deux disciplines sont en effet motivees par l'identification, la definition et la deconstruction des structures (discursives) autour desquelles s'articulent les ideologies des pouvoirs hegemoniques, lesquelles structures expliquent et justifient la domination de ceux qui n'occupent pas la position privilegiee du phallo(go)centrisme blanc. Hautement politisees, les etudes feministes aussi bien que postcoloniales tentent de devoiler les mecanismes operationnels des structures de domination en faisant resurgir l'arbitraire et la violence qui les caracterisent. Aussi voit-on, depuis la fin des annees 1980, se developper tout un champ de recherches qui se situent a l'intersection du domaine feministe et du champ postcolonial. Ces etudes, tout en montrant le caractere genre [gendered] (1) du discours colonial examinent la mise en place de ce systeme de domination et la contamination de ses structures par celles du patriarcat. C'est alors qu'une attention nouvelle est accordee aux victimes de ces systemes de pouvoir. Parmi ces victimes, la femme indigene occupe une place de choix puisqu'elle se trouve etre le site d'une double "colonisation" de par son ancrage dans une double marginalite; une marginalite raciale aussi bien qu'une marginalite genree.

Cette analyse s'inscrit dans le prolongement d'un tel effort qui cherche a mettre en lumiere le fonctionnement des structures de domination de la subalterne ce, dans le but de les deconstruire. Elle se limite neanmoins a l'aspect discursif de la representation faite de la femme indigene pendant la periode de l'Algerie coloniale. Or, malgre la puissance qui le caracterise (de par la mainmise de l'homme blanc sur les reseaux de la construction et de la dissemination du savoir), le discours hegemonique produit sur la femme indigene ne peut la departir de la totalite de son agentivite. Car, etant essentiellement discursive, la representation faite d'elle ne correspond pas necessairement (et souvent pas du tout) au referent qu'elle decrit. Comme le dit si bien Deepika Bahri: "Il n'existe donc pas d'authentique feminite du Tiers-Monde dis-simulee [NdT: that lies] (noter le jeu de mots) en attendant d'etre decouverte, il n'y a que celle qui habite les jeux de langage, intrigues et regimes discursifs du monde social" (317). Ainsi, malgre tous les efforts deployes pour la subjugation et la domination de la femme indigene, il arrive que celle-ci puisse echapper au controle absolu du maitre du discours. Dans le cadre d'une oeuvre litteraire de la periode coloniale, cette echappee ne peut que provoquer des sentiments en rapport avec "l'inquietante etrangete" telle que definie par Freud. Elle ne laisse pas moins presager le soulevement des peuples colonises moins d'un siecle plus tard et leur revendication d'independance ainsi que du droit de raconter leur propre H/histoire.

C'est dans les limites de ce cadre theorique que je propose de me pencher sur quatre nouvelles de Maupassant: "Allouma,""Marroca," "Mohammed-Fripouille" et "Un soir" (2) redigees toutes a la suite du premier voyage de l'ecrivain en Algerie. Mon etude s'interesse a la representation que nous donnent ces nouvelles de la femme indigene. Elle tente de montrer que cette representation se conforme en tous points au modele erige par la litterature coloniale de la femme-subalterne telle que percue a travers le regard de l'homme blanc. Pourtant, il arrive que le voile du controle se dechire et que le lecteur attentif percoive, par moments, une autre histoire; celle qui, si racontee, secouerait les assises memes du pouvoir hegemonique.

Au coeur de l'entreprise coloniale se trouvent les processus d'exploration, d'annexion et d'expansion territoriales au travers desquels le colonisateur s'arroge le droit de posseder et de dominer une terre qu'il declare vacante--et donc disponible et exploitable. …

Search by... Author
Show... All Results Primary Sources Peer-reviewed

Oops!

An unknown error has occurred. Please click the button below to reload the page. If the problem persists, please try again in a little while.