Academic journal article Fu Jen Studies: literature & linguistics

Analyse De L'acedie Dans Volupte De Sainte-Beuve

Academic journal article Fu Jen Studies: literature & linguistics

Analyse De L'acedie Dans Volupte De Sainte-Beuve

Article excerpt

Introduction: Volupte de Sainte-Beuve: nature et objet du livre

Volupte n'est pas un roman a proprement parler, si l'on entend par ce terme une oeuvre de fiction pure. Il est tout au plus « un roman de l'individualite, de la quete du moi » (Sainte-Beuve 16), ce qui en fait une oeuvre profondement impure, se situant entre le recit, le journal intime et les memoires. On peut appeler ce genre d'oeuvre « roman personnel » et voir en lui l'ancetre de l'actuelle « autofiction ». L'epoque du premier romantisme a vu naitre beaucoup de ces romans de l'intime, romans-prenoms, qui sont devenus des classiques de la litterature francaise: Rene de Chateaubriand, Adolphe de Constant, Obermann de Senancour, Delphine et Corinne de Mme de Stael, pour ne citer que les plus connus. Tous, ils ont en commun la passion de l'analyse de l'ame humaine. Leurs heros aiment a sonder les meandres de leurs coeurs et les dedales de leurs pensees, dans une demarche de quete psychologique, spirituelle ou esthetique du sens de leur existence.

Tel est egalement Amaury, le heros de Volupte. Le livre se presente comme une sorte de confession d'Amaury, devenu pretre, et qui s'adresse a un jeune homme, vingt ans apres son ordination, sous forme d'une longue lettre, pour le dissuader des derives mondaines qu'il a lui-meme bien connues dans sa jeunesse. Les adresses a cet ami ne sont pas rares, quoique l'importance de ce destinataire soit sans commune mesure avec le poids de l'aveu lui-meme. « C'est [...] moi, malade un peu gueri, qui parle uniquement a vous, malade qui vous desesperez. Ces pages ne sont qu'une confession de moi a Dieu, et de moi a vous », ecrit, par exemple, Amaury (157). Et plus loin: « Je ne pensais, mon ami, vous parler de moi que par rapport a notre maladie commune; je voulais surtout vous enseigner de mon exemple, et, ne m'attachant qu'au fond, vous epargner et m'interdire les broderies trop mondaines » (203).

La jeunesse d'Amaury a en effet ete une periode ou, malgre l'ambition d'un perfectionnement spirituel, il n'a pas su eviter les ecueils qui menacent une telle demarche. Le jeune Amaury evolue dans la proximite de monsieur et madame de Couaen. Devenu ami de la famille, admirateur du marquis, il s'eprend de sa femme et entretient avec elle une relation ambigue. Deux autres femmes sont presentes dans l'orbite du jeune homme: Amelie de Liniers, jeune fille pure, amoureuse de lui, a qui il promet-de facon, il est vrai, voilee-un engagement qu'il ne respectera pas, et madame R., une amie de madame de Couaen, avec qui le heros entretiendra une relation passionnelle en meme temps que celles avec les deux autres femmes. A ces liaisons s'ajoutent les incursions nocturnes d'Amaury dans « l'autre Paris »: periphrase pudique pour exprimer la recherche de plaisir charnel dans des quartiers malfames de la capitale. (1) Un autre leitmotiv importe dans le livre: un complot politique dans lequel sont engages le marquis de Couaen et ses amis, dont Georges, devenu aussi proche d'Amaury, lequel, grace a lui, a un moment, pensera vouloir utiliser son energie et son « mal du siecle » au service de la cause politique en question, mais qui pourtant, selon la logique interne de son psychisme, n'en fera rien en definitive.

La complexite de la vie amoureuse d'Amaury et ses velleites politiques ne doivent pourtant pas occulter la veritable demarche de son existence: celle d'atteindre a la purete de la creation divine, vivant selon les preceptes du christianisme. Ce projet spirituel ne devient effectif qu'a la fin du livre, quand Amaury embrasse l'etat ecclesiastique, au terme d'un parcours mondain des plus tortueux ou le vice le dispute a la vertu, ou les fragiles renaissances sont suivies de rechutes, lesquelles, au fond, devenant plus rares, ne cessent jamais pour autant, meme apres son ordination.

Tous les romans personnels sont inspires de la vie de leurs auteurs; Volupte ne deroge pas a la regle. …

Search by... Author
Show... All Results Primary Sources Peer-reviewed

Oops!

An unknown error has occurred. Please click the button below to reload the page. If the problem persists, please try again in a little while.