Academic journal article Romance Notes

Pourquoi Privilegier la Poesie?: La Reponse Des "Recits" De Bonnefoy

Academic journal article Romance Notes

Pourquoi Privilegier la Poesie?: La Reponse Des "Recits" De Bonnefoy

Article excerpt

Depuis 2004, toute une ecole de critiques semble graviter autour d'un nouvel anti-hermeneutisme. (1) Leur souci, Hans Gumbrecht l'explique dans son livre fondateur (2004), est qu'une preoccupation de l'interpretation nous eloigne du monde tangible. Incapable de rien contempler sans en vouloir demeler le sens, on devient indifferent a "la presence" des choses vues independamment de leurs histoires (Gumbrecht 52).

Cette pensee se lie ainsi a un refus de "la dominance sournoise des parangons narratifs" dans la culture contemporaine (Alduy, ma traduction). Selon cet argument, la surabondance de modeles narratifs que nous employons quotidiennement pour donner une logique et un sens a la vie nous entraine a chercher des explications profondes la ou il n'y a que des faits, des evenements, ou des objets. (2) Vu sous cet angle, cette nouvelle remise en question de l'hermeneutique, quoique moins absolue que celle de Susan Sontag (2001), acquiert un certain poids du fait que ce probleme touche a la vie autant qu'a la litterature. (3) En tant que consommateurs de medias qui ne tenons qu'a ce qui se passe, nous devenons insensibles aux objets, aux emotions, et aux etres.

La poesie semble offrir un remede a cette situation, car pour certains (Bonnefoy, 1989:23; Gumbrecht 18; Alduy), elle est particulierement adaptee a l'evocation des presences. Le poete contemporain Yves Bonnefoy ecrit: "La poesie: percevoir des apparitions la ou le 'prosateur' ne veut que decrire des apparences" (1989:23). Mais par quels moyens la poesie suscite-t-elle cette perception privilegiee? Quels avantages a-t-elle sur le mode narratif? Dans cet essai, on repondra a ces questions en examinant les "recits en reve" de Bonnefoy.

L'idee recue jusqu'ici serait que la sonorite est largement responsable de l'effet particulier de la poesie qui nous rend sensible au monde: "[E]ven the most overpowering institutional dominance of the hermeneutic dimension could never fully repress the presence effects of rhyme and alliteration, of verse and stanza" (Gumbrecht 18). Cependant ces elements ne sont pas une explication suffisante, car les poemes parfois les plus evocateurs dans l'ceuvre de Bonnefoy sont ecrits entierement en prose, sans rime et sans vers. Comme nous le verrons a travers les analyses qui suivent, les objets et les emotions representes deviennent palpables non seulement a cause de la sonorite des mots mais aussi grace a l'oscillation soigneusement maitrisee entre les deux poles poetique et narratif de son ecriture.

La subversion du narratif

Rue Traversiere et autres recits en reve (1977) comprend trente-trois titres dans lesquels il s'agit d'un melange de souvenirs, de reves, et de ruminations esthetiques que l'auteur appelle "recits en reve." (4) Bien que la grande majorite de ces recits representent "une pratique simultanee de la poesie et de la prose" (Brophy 687), une dizaine de ces textes se distinguent du reste par leur concision et par un espacement des paragraphes qui leur donne l'apparence de poemes plutot que de recits. Mal gre les nombreuses etudes consacrees aux recits "majeurs" (dont "L'Egypte," "Rome, les fleches," et les deux versions de "Rue Traversiere" sont les plus connus), il n'existe que tres peu de commentaires sur les petits poemes qui se trouvent parmi eux. (5) Pourtant, ces morceaux sont essentiels au projet du recueil parce qu'ils jouent un role tout a fait different des autres. S'inserant entre les recits plus longs, ils interrompent et minimisent les tendances narratives du livre afin de maintenir la temporalite et l'espace de son lieu poetique.

Tandis que la majorite des "recits en reve" retiennent suffisamment de caractere narratif pour transmettre quelques evenements explicites, les plus courts poemes en prose--par exemple, "Rentrer, le soir," qui se situe entre les deux episodes de la "Rue Traversiere"--resistent obstinement a cette tendance. Le texte fait suite a un veritable recit d'environ quatre cent mots dans lequel le narrateur decrit un souvenir d'enfance. …

Search by... Author
Show... All Results Primary Sources Peer-reviewed

Oops!

An unknown error has occurred. Please click the button below to reload the page. If the problem persists, please try again in a little while.