Academic journal article Canadian Review of Sociology

La Democratisation De L'enseignement Superieur Au Canada: La Face Cachee De la Massification

Academic journal article Canadian Review of Sociology

La Democratisation De L'enseignement Superieur Au Canada: La Face Cachee De la Massification

Article excerpt

LE NOMBRE DE JEUNES et adultes des differentes provinces du Canada qui frequentent un college ou une universite a fortement augmente au cours des decennies de telle sorte que, au tournant du millenaire, le Canada faisait partie des pays qui ont deja instaure un enseignement superieur de masse. Ainsi, en 2009, 56% des jeunes adultes canadiens ages de 24 a 34 ans detenaient un diplome d'etudes postsecondaires, contre une moyenne de 34% pour l'ensemble des pays membres de l'OCDE (2009). Le Canada fait ainsi partie des 4 pays ou l'enseignement postsecondaire est le plus accessible, au cote de la Federation de Russie, de la Coree du Sud et du Japon.

Si la tendance a la massification est manifeste, implique-t-elle pour autant une democratisation? Face a cette question, les avis sont plutot partages, dependamment du sens qu'on attribue au concept de democratisation lui-meme. Celui-ci a generalement ete defini en termes d'egalite des chances d'acces. Or, comme le soulignent Prost (1992) en France et Lucas (2001) aux Etats-Unis, il importe de faire la distinction entre la democratisation quantitative et la democratisation qualitative et de reconnaitre que l'une n'implique pas necessairement l'autre. La premiere est associee au recrutement d'un grand nombre d'eleves / etudiants de maniere a accroitre les effectifs et les taux de scolarisation par age sans limite d'appartenance sociale qui, dans plusieurs cas, conduisent +-a un enseignement de masse. Quant a la seconde, elle renvoie a la representativite des categories sociales defavorisees dans les differents ordres d'enseignement. Certes, l'accroissement des effectifs d'etudiants issus des divers horizons sociaux represente un indicateur revelateur de la democratisation, mais encore faut-il qu'il incarne l'equite sociale. Autrement dit democratisation quantitative et qualitative ne vont pas toujours de pair, car l'egalite de droit ou de traitement n'implique pas necessairement l'egalite de fait. Selon les conditions dans lesquelles elle est envisagee, une politique d'egalisation des chances peut favoriser un systeme scolaire democratique au plan quantitatif, tout en masquant des inegalites au le plan qualitatif (Dickert-Conlin et Rubenstein 2007; Garcia 2002). Comme le note Garcia (2002), malgre l'enseignement de masse, les inegalites se structurent et se maintiennent grace a la selection aux differents paliers de l'orientation, a la hierarchisation entre les filieres et a leur composition sociale. A ce sujet, Merle (2000) va plus loin que Prost et Lucas, en precisant que trois formes de democratisation qualitative sont possibles dependamment de l'importance accordee a l'equite sociale : la democratisation segregative, la democratisation egalisatrice et la democratisation uniforme.

Le present article vise a etudier la situation canadienne a la lumiere de cette typologie en examinant le lien entre l'origine sociale et l'acces aux etudes postsecondaires au Canada. Il souligne, a partir de donnees empiriques, que la democratisation de l'enseignement postsecondaire a pris differentes formes et que, de ce fait, elle reste inachevee. En guise de pistes interpretatives des resultats, l'article s'appuie d'abord sur les theories classiques de la reproduction sociale (Bourdieu 1966, 1979; Bourdieu et Passeron 1964, 1970), de l'autoselection (Duru-Bellat 1996, 2003a) et du choix rationnel (Boudon 1974) pour tenter ensuite de mettre en relief l'apport des theories basees sur l'organisation des politiques publiques et des systemes scolaires. Selon Gatz (1986), la conception de la democratisation de l'enseignement superieur et des approches politiques adoptees pour la realiser varie d'une societe a l'autre. En nous basant, entre autres, sur les etudes comparatives de Pechar et Andres (Andres et Pechar 2013; Pechar et Andres 2011) portant sur les regimes providentiels et les politiques de l'enseignement superieur, nous interrogerons surtout l'influence de l'organisation des trajectoires scolaires et de l'orientation ideologique des politiques publiques sur la massification de l'enseignement superieur et la forme de democratisation la plus pregnante. …

Search by... Author
Show... All Results Primary Sources Peer-reviewed

Oops!

An unknown error has occurred. Please click the button below to reload the page. If the problem persists, please try again in a little while.