Academic journal article Ethnologies

Recit Ethnographique D'une Experience Partagee De la Fete De San Juan/Inti Raymi a Otavalo (Andes Equatoriennes)

Academic journal article Ethnologies

Recit Ethnographique D'une Experience Partagee De la Fete De San Juan/Inti Raymi a Otavalo (Andes Equatoriennes)

Article excerpt

Cet article constitue une tentative de recit ethnographique qui compte rendre l'experience vecue de la fete de San Juan/Inti Raymi dans la region d'Otavalo (Andes equatoriennes) de differents acteurs et de l'anthropologue. L'auteur s'essaie a la description minutieuse afin de montrer, a partir d'une perspective pragmatique, le developpement des actions dans l'espace et dans le temps, permettant de mettre en evidence le savoir pratique et la creativite de ses interlocuteurs, ainsi que la dimension d'indetermination des situations. Par ce faire, aucune explication sous-jacente ou cachee est recherchee, le sens se trouvant dans la pratique festive meme. L'abondance des details a egalement pour objectif de faire vivre aux lecteurs les situations et de leur faire prendre conscience de leur caractere complexe et situe.

This article constitutes an endeavour of ethnographie narrative, which hopes to render the lived experience of the festival San Juan/Inti Raymi in the Otavalo region (Ecuadorian Andes) of various social actors and of the anthropologist. The author tries his hand at a meticulous description in order to show, from a pragmatic approach, the development of actions in space and time, allowing him to highlight, on the one hand, the practical knowledge and the creativity of his interlocutors, and, on the other, the indeterminacy dimension of situations. Therefore, no underlying, neither hidden explication is sought; the meaning is in the festive practice itself. The abundance of details also enables the reader to co-experience the situations and to become aware of their complex and situated dimension.

**********

Les consequences d'une telle position [de la science et des sciences sociales, qui subordonnent la description par rapport a l'explication], dans son mepris arrogant du particulier et du concret, c'est de restabiliser par generalisation tout ce qu'avait contribue a destabiliser la description ethnographique, c'est de reintroduire [...] de l'ethnocentrisme et du normatif (Laplantine 1996 :108).

Le texte qui suit constitue une tentative de recit ethnographique. Par le terme de << recit >> (narrative), j'entends montrer qu'il s'agit d'une construction textuelle ordonnee et coherente qui n'est pas assimilable aux notes de terrain brutes prises lors d'une recherche empirique. Par l'adjectif << ethnographique >>, je desire preciser le style de recit auquel je m'exerce, a savoir une description--ou une << rhetorique descriptive >> (Rosaldo 1986 : 78)--issue d'une participai ion/observation de longue duree dans un milieu socioculturel particulier et qui cherche a complexifier la realite de ce dernier, s'eloignant en cela des recits de voyage.

En effet, dans le cadre de cet article, j'ai construit un recit ethnographique, a partir d'une perspective pragmatique (1), qui tente de rendre quelques sequences de mes experiences de terrain de la fete de San Juan--appelee aussi Inti Raymi (<< Fete du Soleil >> en kichwa)--dans le village autochtone de Peguche, situe dans la region d'Otavalo dans les Andes equatoriennes (2). Je l'ai elabore a partir de mes notes de situations et de dialogues, d'entretiens semi-directifs, d'images (photos, videos) et de mes souvenirs. Comme c'est le cas de l'ecriture ethnographique de maniere generale, mon recit constitue une construction qui retravaille le temps et la chronologie (Hastrup 1992 ; Henley 2011 ; Clifford 1986), qui << embellit >> le materiau brut que sont les notes de terrain (Hastrup 1992 : 125) et qui le selectionne (Clifford 1983 ; Simon et Bibeau 2004). En effet, j'ai melange mon experience de recherche de deux annees (2008 et 2011), afin de montrer divers elements de la fete, difficilement observables simultanement, et j'ai integre des propos qui m'ont ete adresses a differents moments de mon enquete. Le type de recit auquel je m'essaie ici a quelque chose de l'autobiographie (le terrain faisant partie de la biographie de l'anthropologue et de << son >> anthropologie), puisque j'ai vecu avec mes interlocuteurs les situations decrites (Hastrup 1992 ; Pink 2009). …

Search by... Author
Show... All Results Primary Sources Peer-reviewed

Oops!

An unknown error has occurred. Please click the button below to reload the page. If the problem persists, please try again in a little while.