Academic journal article Canadian Journal of Education

Quand Un Film Historique Controverse Devient Une Opportunite Pour Problematiser la Nation Canadienne

Academic journal article Canadian Journal of Education

Quand Un Film Historique Controverse Devient Une Opportunite Pour Problematiser la Nation Canadienne

Article excerpt

Problematique

Le film historique occupe toujours une place preponderante chez les enseignants d'histoire dans plusieurs contextes nationaux et internationaux (Boutonnet, 2014a; Blake et Cain, 2011; Marcus et Stoddard, 2007; Poyntz, 2008; Sasseville, Marquis et Sarault, 2014). Le film est d'ailleurs souvent utilise pour une fonction d'illustration afin de favoriser la creation de representations mentales empathiques du passe chez les eleves (Donelly, 2014; Sasseville et Marquis, 2015). Or, plusieurs ecueils sont aussi releves pour ces usages : 1) les eleves semblent voir dans le film historique une representation exacte de l'histoire, a la maniere d'une fenetre tournee vers le passe (Ethier, Lefrancois et Moisan, 2010; Seixas, 1993, 1994); 2) les eleves apprennent peut-etre autant sur l'histoire dans les films historiques que dans un contexte scolaire (Rosenstone, 1995; Wineburg, Morsborg, Porat et Duncan, 2007).

Il reste donc toujours pertinent de s'interesser au film historique car ce medium represente une forme historique unique a la croisee d'une entreprise historiographique, economique et identitaire (De Baecque, 2007; Ferro, 1993; Ramirez, 2014; Rosenstone, 1995). C'est probablement la raison pour laquelle plusieurs proposent de considerer le film comme une interpretation qu'il convient d'examiner et de critiquer rigoureusement par un processus qui considere autant la preparation au visionnement, le visionnement et le retour sur le visionnement (Conde, Fonck, Vervier et Beelen, 2006; Marcus, Metzger, Paxton et Stoddard, 2010; Russell, 2012; Woelders, 2007). Cette recherche s'interesse particulierement a la reception d'un film historique controverse puisque nous en savons encore peu sur la maniere dont un individu integre effectivement un recit historique represente par un film.

Synopsis

15 fevrier 1839 (Payeur et Falardeau, 2001) relate les dernieres heures de Patriotes dans la prison du Pied-Du-Courant a Montreal, en suivant les cinq prisonniers pendus le 15 fevrier 1839 en particulier : le chevalier De Lorimier, le francais Charles Hindelang, le jeune Amable Daunais, le vieux Francois Nicolas et le manchot Remi Narbonne. Le film se deroule en plans courts en huis clos ou presque toutes les scenes ont lieu dans les cellules. Les dialogues sont donc tres presents et abordent, avec plusieurs effets dramatiques (en particulier lors des visites de Henriette De Lorimier), l'importance de se souvenir, de combattre l'oppresseur et de continuer a croire en une cause juste et superieure. La position du realisateur, Pierre Falardeau, est d'ailleurs sans equivoque : celle d'un militant nationaliste-souverainiste qui revisite la pendaison des Patriotes afin de vehiculer une vision quasi hagiographique de ces martyrs morts pour la liberte. En fait, la vision de Falardeau correspond assez a l'historiographie classique des causes de la Rebellion des Patriotes de 1837-38 qui s'apparentent a une << lutte de races >> exprimee par le rapport Durham de 1839 et l'eventuelle survivance des Canadiens francais (Collin, 2008). Nous pourrions discrediter la representation de Falardeau en raison de son biais nationaliste-souverainiste. Nous en profitons d'ailleurs pour exprimer notre propre position qui n'est pas souverainiste et donc que notre choix de ce film n'est pas motive par la legitimation de cette perspective, mais plutot par notre interet sur la representation de la nation coconstruite (autant ceux qui acceptent cette vision que ceux qui la rejettent) avec le public. Cependant, l'authenticite historique du film est indeniable et presente tres peu d'erreurs historiques ou d'anachronismes. Une grande majorite des dialogues ou des scenes sont inspires par les lettres de ces prisonniers, parfois recitees dans leur integralite (Aubin, 2000; De Lorimier, 2001; Laurent-Olivier, 2007). Ce n'est donc pas une version anachronique de Falardeau que nous entendons, mais bien les voix de ces prisonniers. …

Search by... Author
Show... All Results Primary Sources Peer-reviewed

Oops!

An unknown error has occurred. Please click the button below to reload the page. If the problem persists, please try again in a little while.