Academic journal article Canadian Journal of Education

Le Sentiment D'appartenance a L'ecole : Une Analyse Conceptuelle

Academic journal article Canadian Journal of Education

Le Sentiment D'appartenance a L'ecole : Une Analyse Conceptuelle

Article excerpt

Introduction

Les chercheurs en psychologie considerent les individus comme des etres complexes. Ils ont, apres tout, un corps physique et un esprit uniques, et des buts et ambitions qui leur sont propres. Malgre leur unicite, les individus ressentent un besoin inne d'etre en contact, de se rapprocher des gens qui font partie de leur environnement, d'entretenir des relations signifiantes, intimes et satisfaisantes (Baumeister et Leary, 1995 ; Lavigne, Vallerand et Crevier-Braud, 2011), d'aimer et d'etre aimes, de prendre soin des autres et d'etre pris en charge (Deci et Ryan, 2000). Le besoin d'interactions frequentes est universel, tout comme le besoin d'etablir des liens stables et d'ordre affectueux (Baumeister et Leary, 1995).

L'importance que l'on accorde au concept d'appartenance remonte a plusieurs decennies. Par exemple, Maslow (Maslow, 1962, 1970) suggere que l'appartenance soit un besoin essentiel qui doit etre assouvi afin de s'actualiser comme individu. Maslow (1970) decrit l'actualisation en ces termes :

   It may be loosely described as the full use and exploitation of
   talents, capacities, potentialities, and other factors. Such people
   seem to be fulfilling themselves and to be doing the best they
   capable of doing, reminding us of Nietzsche's exhortation "become
   what thou art". They are people who have developed or are
   developing to the full stature of what they are capable. (p. 150)

Depuis Maslow, de nombreux theoriciens ont considere le concept d'appartenance comme une composante de leur theorie. Dans leur revue de la documentation, Allen et Bowles (2012) ont suggere des theories interessantes qui tiennent du concept d'appartenance, comme l'implication parentale (Epstein, 1992), une typologie des styles d'amour (Lee, 1973), l'appartenance et l'attachement (Bowlby, 1969, 1973 ; Cohen, 1982, 1985) et la construction de l'image de soi (self-presentation) (Fiske, 2004). Parallelement a cela, de nombreux theoriciens en sciences de l'education ont egalement integre le sentiment d'appartenance au sein de leurs theories. Ces modeles permettent notamment de souligner le role important du sentiment d'appartenance pour la prevention du decrochage scolaire (Wehlage, Rutter, Smith, Lesko et Fernandez, 1989) et son explication (Finn, 1989 ; Tinto, 1987), de documenter les liens positifs entre l'appartenance et l'engagement scolaire (Connell, Spencer et Alber, 1994), et d'expliquer le developpement emotionnel et comportemental des eleves (Eccles et Roeser, 2009).

Dans le milieu scolaire, les enseignants observent souvent des eleves souhaitant s'integrer a un groupe, developper de forts liens sociaux ou encore developper un sentiment d'appartenance. Le fait d'eprouver un sentiment d'appartenance est d'ailleurs observe dans plusieurs contextes, comme la classe (Goodenow, 1993b) ou les equipes sportives (Allen, 2006), et le developper peut avoir un effet positif sur l'epanouissement personnel et l'adaptation a l'ecole (Eccles et Roeser, 2009 ; Janosz, Georges et Parent, 1998). En ce sens, plusieurs chercheurs ont note une association positive significative entre le sentiment d'appartenance a l'ecole et le rendement scolaire (Goodenow, 1993a ; Hagborg, 1994 ; Roeser, Midgley et Urdan, 1996), la participation aux activites parascolaires (Flynn, 1997), la diminution de l'absenteisme (Flynn, 1997), la motivation scolaire (Goodenow, 1993a ; Hagborg, 1994, 1998 ; Juvonen, 2006) et les relations sociales positives (Hagborg, 1994). D'autre part, un faible niveau d'appartenance constitue un facteur de risque favorisant le decrochage scolaire. Comme le notent Berktold, Geis et Kaufman (1998) dans leur etude,

<< The dropouts at greatest risk of not completing high school left school at a very young age [...] and did not connect with institutional sources of support>> (p. 15). Christenson et Thurlow (2004, p. 37) corroborent ces observations en notant qu'un faible niveau d'appartenance est un indicateur important marquant les processus de desengagement des eleves a l'ecole :

<< [. …

Search by... Author
Show... All Results Primary Sources Peer-reviewed

Oops!

An unknown error has occurred. Please click the button below to reload the page. If the problem persists, please try again in a little while.