Academic journal article Canadian Ethnic Studies Journal

La Construction Sociale De la Migration: Le Role De L'experience et Des Representations Sociales

Academic journal article Canadian Ethnic Studies Journal

La Construction Sociale De la Migration: Le Role De L'experience et Des Representations Sociales

Article excerpt

Resume

L'article presente les resultats d'une enquete exploratoire effectuee en Moldavie sur les representations sociales des 18 jeunes, 9 migrants et 9 non-migrants, et leurs experiences sociales qui faconnent leur rapport a l'emigration au Canada. L'analyse des elements representationnels, suite a une technique d'evocation ainsi que l'analyse de contenu integree des entrevues semi-dirigees ont revele des configurations representationnelles et experientielles qui permettent de relativiser les explications de la migration avancees par les theories economiques et du choix rationnel.

Abstract

The article presents the results of an exploratory survey among 18 young Moldavans of which 9 reported having taken the decision to permanently settle in Canada and 9 others who have not taken a decision to emigrate from their country. The analysis of representational elements following a technique of evocation, as well as the content analysis of semi-structured interviews, has revealed distinct social representations and social experiences of these two categories of respondents. These results allow us to relativize the explanations of international migration advanced by economic and rational choice theories.

INTRODUCTION

La chute de l'URSS et la transition vers une societe democratique des pays postcommunistes de l'Europe de l'Est ont constitue un point historique qui a marque radicalement la vie dans ces pays. Les mutations politiques, economiques, mais aussi sociales, demographiques et culturelles, ont ete sans precedent. Ces transformations majeures des societes issues du communisme ont ete amplifiees a l'echelle de tout le continent apres l'elargissement en plusieurs vagues de l'Union europeenne depuis mai 2004. Ce processus d'integration europeenne a ouvert a un nombre impressionnant de personnes la possibilite de mobilite qu'elles ne pouvaient pas imaginer il y a a peine quelques annees.

Ces nouvelles possibilites de mobilite expliquent la croissance du flux migratoire de l'Europe de l'Est vers l'Europe de l'Ouest (Favell 2008). Malgre des differences notables entre les pays, la particularite de ce mouvement des populations vers l'Europe occidentale est son caractere en general temporaire et economique. Les individus se deplacent a l'Ouest sous la pression du chomage et dans l'espoir de trouver un travail mieux remunere, et ne planifient pas en general de s'installer sur une base permanente dans les pays d'accueil (Avato 2008; Mosneaga 2007).

D'autres regions, dont le Canada, sont egalement choisies comme destination par des migrants provenant de l'Europe de l'Est. Etant donne le cout eleve du deplacement vers ce pays et les politiques d'immigration privilegiees (Picot et Sweetman 2012), le Canada est choisi en general pour une emigration permanente. Nous proposons dans cet article une analyse des processus qui expliquent ce choix de migration permanente. Plus specifiquement, notre objectif est d'analyser le role des representations sociales et de l'experience sociale dans ces processus sur l'exemple de la Moldavie, un pays a la frontiere de l'UE independant depuis seulement 25 ans.

LE CAS DE LA MOLDAVIE

La Republique de Moldavie, un pays de l'Europe de l'Est situe entre la Roumanie et l'Ukraine, subie la consequence d'un flux migratoire important. Selon le recensement de 2004 (1), 273 000 personnes, representant 8,1 % de la population totale, etaient declarees comme residents temporaires dans un autre pays (Biroul National de Statistica 2005). En 2013, les citoyens moldaves qui etaient enregistres par les autorites frontalieres du pays comme residants dans un autre pays representaient deja 870 160 d'individus (Biroul Migratie si Azil 2014). Il s'agit d'une proportion de 24,5 % de la population de ce pays qui comptait en 2013 environ 3 548 000 personnes (MPC Team 2013). Au Canada, entre 2005 et 2014, 12 162 immigrants provenant de la Moldavie ont obtenu le statut de residents permanents (Canada 2015), ce qui est beaucoup pour ce petit pays. …

Search by... Author
Show... All Results Primary Sources Peer-reviewed

Oops!

An unknown error has occurred. Please click the button below to reload the page. If the problem persists, please try again in a little while.