Academic journal article Ethnologies

La Captation Patrimoniale Des Savoir-Faire Horlogers Au Risque De Leur Transmission

Academic journal article Ethnologies

La Captation Patrimoniale Des Savoir-Faire Horlogers Au Risque De Leur Transmission

Article excerpt

<< On ne sauvegarde pas l'horlogerie, on l'exerce. >>

Damien, horloger

Introduction : le souci des savoir-faire

Si les savoir-faire techniques et artisanaux ont une tres longue histoire (Pellegrin, 1991), le souci de sauvegarde et de perennite qui les investit, les (en)cadre et les rend aujourd'hui problematiques dans les espaces publics et prives de nombreux pays du monde est neanmoins recent. De maniere significative, en Europe de l'Ouest, les organismes, initiatives et projets devolus a << l'identification >>, la << mise en memoire >>, la << conservation >>, la << protection >> de ces savoir-faire n'ont massivement emerge que depuis une quarantaine d'annees. Ce souci n'est bien evidemment pas ne a ce moment-la. Les << metiers >> et l'artisanat avaient deja fait l'objet de diverses strategies de defense, en reaction a l'essor de la production industrielle jugee morecellante et appauvrissante, durant la seconde moitie du XIX" siecle. En temoignent, par exemple, l'ouverture d'un certain nombre d ecoles professionnelles en Suisse, la creation de l'Arts and Crafts Exhibition Society a Londres (1888) ou encore, en France, de la Societe d'Encouragement aux Arts et a l'Industrie (1889) qui, changeant de statut et de nom, deviendra la Societe d'Encouragement aux Metiers d'Art en 1976 puis l'Institut National des Metiers d'Art en 2010.

Si ce souci des savoir-faire n'est pas apparu en tant que tel, au cours des annees 1960, a compter de ce moment-la toutefois, l'ampleur qu'il revet, la place qu'il accorde a la question de la << sauvegarde >> et le decrochement qu'il exacerbe entre l'artisanat et l'industrie le singularisent considerablement. En effet, la mecanisation et la parcellisation accrues du travail industriel, la mise en place des premieres chaines de montage automatisees, la standardisation des produits qui apparurent durant les << trente glorieuses >> preoccuperent alors de nombreux acteurs sociaux. Le double constat de la dequalification et de la disparition de certains metiers actualisa, pour le domaine de l'artisanat, le << paradigme des derniers >> (Fabre, 2008) et precipita le deploiement d'une << rhetorique de la perte >> des techniques anciennes. La perception des menaces imminentes qui pesaient sur ces pratiques fit alors retentir les << sirenes de l'urgence >> (Gonseth et al., 2011 : 132-153) et conduisit a la demultiplication massive des initiatives de valorisation et de transmission des << petits metiers >> ou des savoir-faire consideres comme << traditionnels >>. Depuis lors, ces initiatives ont ete progressivement soutenues par une myriade d'acteurs relevant des milieux associatifs, scientifiques, educatifs, professionnels et en l'espace de quelques decennies, elles ont ete prolongees par l'action d'institutions internationales telles que l'UNESCO qui contribuerent a renforcer la place qu'occupent desormais les savoir-faire dans la matrice patrimoniale qui circule sur la scene mondiale. Pour s'en convaincre, il n'est que de considerer la Convention pour la sauvegarde du patrimoine culturel immateriel (ci-apres la Convention) que la Conference generale de l'UNESCO a adoptee en 2003, concretisant ainsi trois decennies de pourparlers diplomatiques en matiere de politique culturelle mondiale. Cette Convention definit, en effet, le << patrimoine culturel immateriel >> (ci-apres PCI) comme :

les pratiques, representations, expressions, connaissances et savoir-faire (je souligne)--ainsi que les instruments, objets, artefacts et espaces culturels qui leur sont associes--que les communautes, les groupes et, le cas echeant, les individus reconnaissent comme faisant partie de leur patrimoine culturel (UNESCO, 2003: 2).

Elle presente, en outre, les << savoir-faire de l'artisanat traditionnel >> comme l'un des cinq << domaines >> dans lesquelles se manifeste le PCI et en fait une priorite de son programme officiel de protection. …

Search by... Author
Show... All Results Primary Sources Peer-reviewed

Oops!

An unknown error has occurred. Please click the button below to reload the page. If the problem persists, please try again in a little while.