Academic journal article Mosaic (Winnipeg)

La Grandeur D'un Genre Mineur: La Lettre, Vecteur Social et Litteraire

Academic journal article Mosaic (Winnipeg)

La Grandeur D'un Genre Mineur: La Lettre, Vecteur Social et Litteraire

Article excerpt

La lettre a longtemps ete un point aveugle de la critique en raison de sa forme peu codifiee et sa qualite litteraire tres variable. Or, des l'eclosion de sa tradition critique dans les annees 1960, les chercheurs n'ont cesse de s'interesser a l'epistolarite. La lettre s'avere souvent etre une porte d'acces au monde de son scripteur ; elle fait voir et decouvrir. Au cours des dix dernieres annees, Gary Schneider, Gerard Ferreyrolles et Anna Jaubert ont mis en evidence l'heritage culturel et litteraire du genre epistolaire. Des ouvrages recents a grand public tels que To the Letter de Simon Garfield et Au bonheur des lettres de Shaun Usher invitent a leur tour a en apprecier la beaute et le charme. Au temps de ce nouvel engouement pour le genre epistolaire, nous proposons de retourner au lieu et au moment oU la lettre faisait partie integrante de la sociabilite et de la litterature de son epoque, a savoir le milieu mondain du XVIIe siecle en France. L'analyse des lettres du Grand Siecle des epistoliers reveille en nous non seulement l'amateur et l'historien de la litterature, mais egalement le sociologue.

Francois Ogier indique le double interet de la lettre, litteraire ainsi que social, en faisant reference a l'art oratoire de Jean-Louis Guez de Balzac, epistolier repute du XVIIe siecle, dont l'eloquence <>, ce qui n'empeche pas qu' <> (333). Nous tenons a suivre cette bipartition, si ce n'etait pour en elargir le sens. Nous nous interesserons d'abord a l'ancrage de l'art epistolaire dans la sociabilite mondaine du XVIIe siecle, pour ensuite porter notre attention sur la position de la lettre dans le champ litteraire. Finalement, nous regarderons les fonctions sociales et litteraires que revetit la correspondance mondaine dans le contexte precis d'un salon Parisien, a savoir l'Hotel de Rambouillet (1608-65). Nous remettrons en question la reputation <> de la lettre, en decouvrant l'indeniable interet des lettres pourtant badines produites par Vincent Voiture et ses emules, appartenant au genre meconnu de la lettre galante.

En considerant d'abord la lettre comme un vecteur social, nous suivons l'argument de David Barton et Nigel Hall, selon lesquels la facon la plus revelatrice d'analyser la lettre est de la tenir pour une pratique sociale, inscrite dans son contexte social propre (1-15). Dans la meme optique, Schneider, specialiste des lettres de la premiere modernite (1500-1700), les nomme <> ; souvent ecrits, transmis et recus collectivement dans des cercles epistolaires designes (22). En France, l'un de ces cercles est le salon mondain, au sein duquel la conversation est erigee en art et la lettre qui s'en inspire profite d'une meme valorisation. Les lettres y sont passees de main en main, copiees, annotees, voire lues a haute voix. A travers leurs lettres, les epistoliers creent des lieux privilegies d'echange oU se discutent et se deploient les normes de comportement et s'affirment les connaissances culturelles partagees. Quittant la sphere intime pour suivre <> (Cousin 105), les lettres donnent forme aux ideaux eclosant dans la societe mondaine et leur offrent un premier lieu de <> (Viala 50).

Or, si l'on considere la correspondance produite au XVIIe siecle comme une expression vivace de la pensee du temps, une source socio-historique ou un lieu de memoire, quelques reflexions critiques s'imposent. Le decalage inherent a la correspondance permet aux epistoliers de modeler leurs pensees. Il semble en outre favoriser le glissement des elements fictifs dans la forme epistolaire supposement authentique. Dans l'ouvrage de reference L'epistolarite a travers les siecles, nous lisons a ce propos que la lettre <> (Bossis et Porter 136). …

Search by... Author
Show... All Results Primary Sources Peer-reviewed

Oops!

An unknown error has occurred. Please click the button below to reload the page. If the problem persists, please try again in a little while.