Academic journal article The Romanic Review

La Bonne, la Brute et la Truande

Academic journal article The Romanic Review

La Bonne, la Brute et la Truande

Article excerpt

L'Invitee, La Batarde et L'Opoponax ont ete pour moi des romans d'apprentissage. Ma formation, ajouterai-je immediatement. Car c'est grace a eux, avec d'autres romans, films, photographies, ou emissions de television, que j'ai decouvert un tresor de signes, d'expressions et d'indices dans lesquels j'ai pu me reconnaitre, me construire, et qui ont fait mon education. Qu'ils fussent pourvoyeurs d'images negatives ou positives, peu importait finalement. Mes fantasmes ne faisaient pas de discrimination et l'excitation de la lecture assurait la transformation des romans en textes de plaisir.

Mon projet a donc ete simple : relire les trois romans. L'anglais a un mot pour ca : << re-enactment >>. Reactualiser l'experience. Verifier non pas tant si ces romans mettent en jeu des experiences non hetero-normees, celles qui pourraient certifier de la validite de mes reveries d'antan, mais comment ils le font. Se demander quels jeux d'ecriture faconnent, de maniere non homogene, la complexite d'un discours, qui tout en tentant d'ecrire des experiences sexuelles, desorganise l'objet de l'ecriture de soi. Pour composer avec l'intitule du colloque--un soi abject du feminisme--la relecture des trois ouvrages, actualisee et cheminant en compagnie de leurs exegetes, a opere en moi un deplacement. Partant d'une attention portee a mes apprentissages, c'est-a-dire a la construction d'un imaginaire, ma relecture s'est faite attentive a l'ecriture, c'est-a-dire a la formation du recit, et a ses capacites de transformation du Soi dans l'avenement des mots.

I. Relire L'Invitee (1)

Elle examina avec un peu de perplexite la figure maussade de Xaviere ; c'etait un petit personnage deconcertant ; avec ce beret qui cachait ses cheveux blonds, elle avait presque une tete de garconnet ; pourtant c'etait un visage de jeune fille qui avait charme Francoise six mois plus tot. Le silence se prolongea.

Brusquement, tout etait devenu reel : la resistance de Xaviere etait reelle et Francoise voulait la vaincre. C'etait scandaleux : elle avait tellement l'impression de dominer Xaviere, de la posseder jusque dans son passe et dans les detours encore imprevus de son avenir.

Il y a plusieurs facons de lire le desir lesbien dans L'Invitee de Simone de Beauvoir, roman que Toril Moi qualifie de << melodrame existentialiste (2) >>. Le roman presente a peu pres la meme situation que le film de Claude Chabrol, Les Biches (1968) ; tous deux mettent en scene une relation entre deux femmes et l'effacement de cette relation, lorsqu'un troisieme, un homme, intervient, aboutissant a une issue forcement fatale (melodrame oblige, pour filer la lecture de Toril Moi). Revenons a L'Invitee. La facture classique du roman se lit dans l'utilisation d'une troisieme personne du singulier, qui construit la fonction d'une narratrice : Francoise. Paris est egalement un personnage important du roman, avec ses cafes, ses dancings et l'hotel ou l'on vit. C'est un monde bourgeois et boheme qui se definit par l'usage, mieux, par la maitrise des moyens de production de formes culturelles bourgeoises (le theatre, la peinture, la danse). Nous sommes en 1938 (le roman est publie en 1943). Le contexte de l'histoire est celui de la rentree suivant les accords de Munich et elle va jusqu'a la mobilisation de l'armee francaise en 1939. On le sait parce qu'il y a un homme la-dedans, et donc un futur soldat. Francoise n'a qu'un homme dans sa vie, qui est << Labrousse >>, designe souvent par son seul patronyme. Tous deux ne font qu'un, dit Francoise. Labrousse est acteur et metteur en scene ; pour Francoise l'univers professionnel est plus flou. Au moment ou commence le roman, Xaviere, une jeune fille, est entree dans la vie de Francoise. Et le livre se termine sur Francoise ouvrant le gaz pour tuer Xaviere.

Toril Moi, qui n'est decidement pas avare en matiere de choix d'expressions dramatiques, evoque cette fin comme << un desastre esthetique (3) >>. …

Search by... Author
Show... All Results Primary Sources Peer-reviewed

Oops!

An unknown error has occurred. Please click the button below to reload the page. If the problem persists, please try again in a little while.