Academic journal article Canadian Journal of Sociology

Strategies D'orientation et D'insertion Professionnelle Des Jeunes Issus De L'immigration a Montreal: Motifs De Choix Des Institutions Postsecondaires Anglophones et Francophones

Academic journal article Canadian Journal of Sociology

Strategies D'orientation et D'insertion Professionnelle Des Jeunes Issus De L'immigration a Montreal: Motifs De Choix Des Institutions Postsecondaires Anglophones et Francophones

Article excerpt

En 2012, le Quebec a accueilli 55 050 immigrants provenant de 130 pays differents (ISQ 2013). Cette diversification des bassins migratoires jumelee a des politiques migratoires selectives contribue a creer un profil socioeconomique, linguistique et culturel complexe chez les immigrants. Les nouveaux arrivants sont tenus, selon les politiques linguistiques en vigueur (loi 101), de frequenter les ecoles publiques du secteur francophone. Les eleves issus de l'immigration representent desormais une majorite du public scolaire dans les ecoles francophones montrealaises. Au Quebec, les politiques en matiere de gestion de la diversite visent la reussite de tous dans un Quebec pluraliste. Dans ce contexte, les jeunes issus de l'immigration, beneficiant pour la plupart d'un capital scolaire familial eleve, reussissent bien a l'ecole secondaire --bien que certains groupes ethniques soient plus a risque (Mc Andrew 2010). Ces jeunes tentent principalement de repondre aux aspirations de leurs parents qui visent souvent la reussite du projet migratoire et la mobilite sociale ascendante (Kanoute et Lafortune 2011; Benoit et al. 2008). De plus, ces jeunes accedent en nombre eleve au postsecondaire (colleges et universites) (Kamanzi 2013). Or, au postsecondaire, le choix de la langue d'enseignement est laisse a la discretion de l'etudiant. Il s'agit d'un marche non regule qui donne lieu a une vive concurrence entre les etablissements postsecondaires--particulierement a Montreal oU plusieurs etablissements anglophones et francophones structurent l'offre educative. Peu de recherches jusqu'a present ont aborde les motifs expliquant les choix d'orientation linguistiques des jeunes issus de l'immigration au Quebec au cegep et a l'universite.

Cet article presente les resultats d'une recherche qualitative exploratoire menee aupres de 37 jeunes issus de l'immigration qui ont frequente un cegep et une universite montrealaise francophone ou anglophone. Des entrevues semi-dirigees recueillant l'ensemble du parcours de migratoire et scolaire ont ete utilisees afin de reperer, a posteriori, les motifs des choix postsecondaires linguistiques au cegep et a l'universite. La sociologie de l'experience de Dubet (1994) a ete mobilisee afin de reperer les logiques d'orientation postsecondaire dans le discours des jeunes interroges. L'analyse de contenu indique que les choix scolaires linguistiques de ces jeunes sont principalement lies a des strategies d'insertion sociale et professionnelle (logique strategique). Les motifs lies a l'appartenance linguistique, identitaire ou politique sont quasi absents des discours d'orientation des jeunes issus de l'immigration interroges. De meme, la dimension << expressive >> (Dore et al. 2008) des choix scolaires, une dimension axee sur l'accomplissement personnel, la realisation de soi a travers les etudes (etudier pour se realiser, pour s'accomplir), se revele peu presente dans les discours des jeunes que nous avons rencontres. Avant d'entrer au coeur de l'analyse des donnees, il importe de decrire le contexte educatif dans lequel baignent les jeunes que nous avons interroges. Nous presenterons ensuite un etat des recherches existantes sur les jeunes issus de l'immigration et l'acces au postsecondaire.

Contexte educatif

L'accueil des immigrants constitue un enjeu majeur dans les societes occidentales, particulierement dans un contexte ou le renouvellement des populations doit etre assure. Pour les groupes francophones, notamment au Canada, l'integration des immigrants en francais demeure une priorite alors que l'anglais occupe toujours le statut de langue << hypercentrale >> dans un contexte de mondialisation (Calvet 2006). Regie par des politiques, l'education est concue comme l'institution principale a partir de laquelle il est possible de socialiser en francais (Mc Andrew 2010). L'ecole est interpellee par le defi d'accueillir la diversite alors qu'elle occupe un role de premier plan dans l'instruction, la qualification et la socialisation des generations futures. …

Search by... Author
Show... All Results Primary Sources Peer-reviewed

Oops!

An unknown error has occurred. Please click the button below to reload the page. If the problem persists, please try again in a little while.