Academic journal article Labour/Le Travail

Le Travail Gestionnaire Comme Psychopolitique Au Service De la Transformation Sociale Du Quebec : Une Etude Du Journal Les Affaires, 1928-1933

Academic journal article Labour/Le Travail

Le Travail Gestionnaire Comme Psychopolitique Au Service De la Transformation Sociale Du Quebec : Une Etude Du Journal Les Affaires, 1928-1933

Article excerpt

HARRY BRAVERMAN (1) RETRACE l'evolution du monde des bureaux depuis le 18 (e) siecle et constate le deplacement d'une conception professionnelle de cette categorie d'employes, consideres comme << bras droits >> du patron, a une conception beaucoup moins prestigieuse, celle de l'employe moderne, mal paye et interchangeable. L'industrialisation du monde et sa forme plus particuliere de capitalisme monopoliste font que << ... les fonctions actives du capitaliste [...] sont prises en charge [...] par le travail d'un grand nombre de personnes >> (2). Braverman decrit ainsi le << vaste empire de papier qui, sous le capitalisme, devient aussi reel que le monde physique et qui accapare toujours plus de travail... Avec la croissance rapide des bureaux et la transformation du travail de bureau, de simple auxiliaire de la direction qu'il etait en un processus de travail en soi, on [commence]a ressentir le besoin de le systematiser et de le controler (3). >> Ce qu'accomplit le peuple des bureaux devient un travail au meme titre que ce qu'accomplit la classe ouvriere. Braverman redefinit par ailleurs le contour des classes comme un << processus dynamique dont la marque est la transformation de secteurs de la population >>, notant que, si la classe ouvriere est depossedee des moyens de travail, cela devient le cas de << presque toute la population >> (4). C'est sur ces premisses que la notion de travail gestionnaire peut etre elaboree.

En effet, si l'analyse de Braverman semble au premier abord concerner la strate inferieure des employes de bureau (5), elle est une reflexion approfondie sur le travail d'organisation et ses methodes--en particulier la taylorisation rapide des bureaux (6)--, qui permet d'envisager une continuite entre les differentes couches hierarchiques, justement au travers de la notion de travail. << Le mode de production capitaliste conquiert et detruit toutes les autres formes d'organisation du travail (7). >> Et cela est vrai dans l'atelier comme dans les bureaux. Ce phenomene s'inscrit dans la longue duree. Aujourd'hui, la << managerialisation >> de la societe (8) a place le travail gestionnaire au coeur de toutes les activites,a la fois economiques et non economiques. De l'entreprisea l'Etat, en passant par les hopitaux ou les associations, ces activites fonctionnent << grace >> au travail gestionnaire peu importe qui l'accomplit. L'interet de la notion est de montrer comment le management irrigue l'ensemble de nos societes non pas parce qu'il serait une ideologie portee par une caste de dirigeants et de gestionnaires, mais parce que tous sont soumisa un meme type de travail qui combine un ensemble de techniques et d'habiletes ancrees dans des principes simples, le tout revetant une apparente neutralite. Les techniques sont essentiellement inspirees du taylorisme; elles constituent la part materielle du travail. Les habiletes sont issues de la psychologie industrielle; elles constituent le travail sur soi. Les principes sont une operationnalisation de la modernite dans laquelle le monde est entre depuis la revolution industrielle : rationalite, efficacite et progres.

Les travaux sur les cols blancs ou sur les employes sont certes nombreux (9), mais ils ne portent que sur la formation d'un groupe professionnel et de son identite. Les differentes perspectives des disciplines ne permettent pas de degager clairement les caracteristiques du travail du gestionnaire. Ce dernier est le fait d'une vaste nebuleuse aux contours flous et aux terminologies diverses : cols blancs, classes moyennes salariees, secteur tertiaire, directeurs, cadres, employes, etc. (10). Plutot que de cherchera cartographier le monde des bureaux en multipliant les categories, nous prenons ici le parti de chercher ce qui les reunit. Le qualificatif << gestionnaire >> servira ainsia nommer le travail de l'ensemble de ces categories, de l'employe au patron. …

Search by... Author
Show... All Results Primary Sources Peer-reviewed

Oops!

An unknown error has occurred. Please click the button below to reload the page. If the problem persists, please try again in a little while.