Academic journal article The Romanic Review

Picasso et Aragon, Incomprehensions et Censures

Academic journal article The Romanic Review

Picasso et Aragon, Incomprehensions et Censures

Article excerpt

Aragon entre, des son retour de guerre, dans la vie de Picasso, vers la fin de 1919, en lui demandant un frontispice pour son premier recueil de poemes Feu de joie. Picasso est entre dans la sienne plus tot, comme en temoignent le poeme La Belle Italienne dedie a Pablo Picasso dans Feu de joie et l'article Du Decor dans la revue de Louis Delluc Le Film du 16 septembre 1918. Aragon s'y revele un des premiers a avoir saisi l'importance des collages de Picasso dans ses papiers colles realises entre octobre 1912 et 1914, notamment la nouveaute de l'utilisation des fragments de journaux, d'objets "reels" collables comme le paquet de tabac :

   Avant l'apparition du cinematographe, c'est a peine si quelques
   artistes avaient ose se servir de la fausse harmonie des machines et
   de l'obsedante beaute des inscriptions commerciales, des affiches,
   des majuscules evocatrices, des objets vraiment usuels, de tout ce
   qui chante notre vie [...]. Ces courageux precurseurs, qu'ils
   fussent peintres ou poetes, assistent aujourd'hui a aujourd'hui a
   leur propre triomphe, eux qu'un journal ou un paquet de cigarettes
   savait emouvoir, quand le public communie et tressaille avec eux
   devant de tels decors dont ils avaient predit la beaute. [...] Ces
   lettres qui vantent un savon valent les caracteres des obelisques ou
   les inscriptions d'un grimoire de sorcellerie; elles disent la
   fatalite d'une epoque. Nous les avions deja vues, elements d'art
   chez Picasso, Georges Braque ou Juan Gris. Baudelaire avant eux
   savait le parti qu'on peut tirer d'une enseigne ...

Excellente information sur des nouveautes revolutionnaires, pratiquement pas exposees, dont l'essentiel est enferme depuis aout 1914 dans le sequestre comme bien ennemi de la Galerie Kahnweiler. Sous le nom de Bleu, Picasso passe dans Anicet ou le Panorama, roman. Quarante ans plus tard, pour les OEuvres croisees, Aragon precisera: "Il s'agissait pour l'auteur non de mettre en scene Picasso ou Chaplin, mais de se servir d'eux comme d'un lien commun pour exprimer des choses peu communes [...] Peut-on imaginer les paroles de Bleu dans la bouche de Picasso?"

Curieusement, Aragon ne profite pas de cette avance dans la connaissance de Picasso qu'il ne partage guere qu'avec Apollinaire et, s'il aide trois ans plus tard Breton a convaincre Jacques Doucet d'acheter Les Demoiselles d'Avignon, il laisse a son ami le premier role dans cette affaire comme dans les relations du groupe surrealiste en formation avec Picasso, voir les reproductions dans Le Surrealisme et la Revolution, comme les prises de position que Breton reunira a partir de 1925 dans Le Surrealisme et la peinture, ou la peinture de Picasso sert de preuve au surrealisme.

La seule intervention reperable d'Aragon dans ce domaine a trait a Paul Klee, dont il preface en 1925 la premiere exposition a Paris, en reprenant un texte de 1923 ou il saluait la legerete, la grace, le charme qui lui sont essentiellement propres. Il existe en effet des affinites entre Klee et Aragon, qui font regretter qu'il ne soit jamais plus revenu sur le sujet. Il faut dire qu'il recut a cette occasion de Breton une volee de bois-vert propre a le decourager. "Il est decide [...] de ne pas se rendre a l'exposition de peinture de l'Allemand Klee, dont le catalogue est preface par Aragon". [Facheux chauvinisme, Klee comme on sait, germanophone, est Suisse]. "Cette manifestation n'a pas de sens politique, a l'avenir, le comite reglera l'intervention du groupe entier dans les manifestations de ses fonctions ayant un sens revolutionnaire".

Cette mime annee a ete publiee dans Arts une interview de Picasso de 1923. C'est la qu'il dit, ce qu'on a deforme par la suite: "Selon moi, chercher n'a aucun sens en peinture, l'essentiel est de trouver [...] Ce qu'on fait est ce qui compte et non ce qu'on avait l'intention de faire. Nous savons tous que l'art n'est pas la verite. L'art est un mensonge qui nous fait nous rendre compte de la verite qui nous est donnee a comprendre". …

Search by... Author
Show... All Results Primary Sources Peer-reviewed

Oops!

An unknown error has occurred. Please click the button below to reload the page. If the problem persists, please try again in a little while.