Academic journal article Canadian Journal of Regional Science

La Gestion Communautaire Des Ressources Naturelles, Cadre De Reference Pour Une Reflexion Sur Les Communautes Locales. (Dialogue)

Academic journal article Canadian Journal of Regional Science

La Gestion Communautaire Des Ressources Naturelles, Cadre De Reference Pour Une Reflexion Sur Les Communautes Locales. (Dialogue)

Article excerpt

"La gestion communautaire des ressources naturelles, cadre de reference pour une reflexion sur les communautes locales". [The Communal Management of Natural Natural Resources, A Framework for Reflecting on Local Communities]. Recent research on the 'commons' in coastal areas have shown that even under apparent free access, there are social norms and traditional rights. Furthermore, two visions of 'community' are revealed that underlie the different scientific interpretations. Our objective is to present a framework that will be of use in understanding communities and the management of the common resources. We explore the notions of social utility and of individual and collective strategies. We reveal the strengths and weaknesses of the respective models of resource management and of common measures to encourage conservation in order to explain the success or failure of community management of resources.

[much less than] La gestion communautaire des ressources naturelles, cadre de reference pour une reflexion sur les communautes locales [much greater than] Les recherches recentes sur la question des communaux en milieu cotier montrent que sous un apparent libre-acces, il existe des normes sociales et un droit coutumier. De plus, on releve deux visions de la communaute qui sous-tendent les diverses interpretations des scientifiques. Notre objectif est de presenter un cadre de reference utile pour comprendre les communautes et la gestion des ressources communes. Nous explorons les notions d'institutions sociales, de strategies individuelles et d'actions collectives. Nous faisons ressortir les forces et les faiblesses des modele~Ies de gestion des ressources et des mesures incitatives de conservation qui prevalent afin d'expliquer Ia reussite ou l'echec de la gestion communautaire des ressources.

**********

Des la fin du XIXe siecle, et jusque dans les annees 1970, la plupart des interpretations qui prevalent sur la question des communaux reposent sur des modeles agraires (Leitao et Maneschy 1996; Pomeroy 1991). L'appellation communaux refere aux espaces dont les societes definissent les limites; un territoire a l'interieur duquel les communautes gerent les ressources qu'ils exploitent et ou des pratiques individuelles ou communautaires ont cours (McCay et Acheson 1987) ou encore, des espaces de conservation et de preservation (naturelle et culturelle) tels que les parcs, les reserves ecologiques, les zones patrimoniales (Breton 1994).

L'interet tardif des scientifiques pour la question des communaux en milieu marin est a mettre en relation avec la crise petroliere des annees 1970, ainsi qu'avec l'extension des limites cotieres 200 milles marins (Acheson 1981). Guides par une rationalite technoscientifique, les Etats s'impliquent davantage en matiere de gestion des communaux. La mer, ressource commune, sera appropriee par les Etats qui transforment les formes de propriete de leurs zones marines et cotieres pour en limiter l'acces aux producteurs nationaux et eliminer la concurrence externe (Peters 1994). Ces mesures engendrent des conflits avec la peche artisanale, qui repose sur des modeles traditionnels, et on assiste a une surexploitation de certaines ressources.

On explique la diminution de la production non plus par le libre-acces, mais par le caractere communautaire de la pratique halieutique. Pour renforcer la confusion entourant la gestion des ressources communes, des auteurs comme Gordon (1954) ou Hardin (1968) semblent confondre les situations de libre-acces et de propriete commune (Andelson 1991). Le concept de propriete commune elabore par Hardin a oriente les debats et la reflexion sur la gestion communautaire des ressources. Pour lui, un communal represente un espace voue a une surexploitation en raison du libre-acces et de l'absence de titre formel de propriete, une pensee reposant sur l'egoisme individuel des utilisateurs qui maximisent a court terme leurs gains sans egard pour la ressource ou l'environnement. …

Search by... Author
Show... All Results Primary Sources Peer-reviewed

Oops!

An unknown error has occurred. Please click the button below to reload the page. If the problem persists, please try again in a little while.