Academic journal article Canadian Journal of Experimental Psychology

Les Nuages Sont Un Troupeau De Moutons : À Quel âGe Les Enfants Comprennent-Ils Qu'il N'y Pas De Moutons Dans le Ciel ?

Academic journal article Canadian Journal of Experimental Psychology

Les Nuages Sont Un Troupeau De Moutons : À Quel âGe Les Enfants Comprennent-Ils Qu'il N'y Pas De Moutons Dans le Ciel ?

Article excerpt

Cette recherche a étudié l'évolution de la compréhension des métaphores chez l'enfant de 4 à 7 ans. Dans l'Expérience 1, les enfants entendaient des énoncés métaphoriques et littéraux précédés d'un contexte puis choisissaient parmi trois interprétations proposées (littérale, contextuelle et correcte pour les métaphores; une correcte et deux erronées pour les énoncés littéraux) celle qui correspondait à l'énoncé. Les résultats ont montré que le choix des interprétations correctes a progressé entre 4 et 7 ans pour les métaphores uniquement et que les enfants choisissaient fréquemment les interprétations contextuelles. Le progrès spécifique aux métaphores pourrait être expliqué en termes de progrès en flexibilité cognitive puisque, pour ces énoncés, trois propositions d'interprétation acceptables étaient proposées, une seule étant correcte pour les énoncés littéraux. Dans l'Expérience 2, pour tous les énoncés, les enfants avaient le choix entre trois propositions d'interprétation, une correcte et deux erronées. L'écart entre métaphores et énoncés littéraux a été répliqué. La compréhension des métaphores évolue donc de 4 à 7 ans, les enfants s'appuyant selon leur âge sur le contexte ou sur une analyse sémantique des termes composant l'énoncé.

Mots-clés : métaphore, compréhension, développement, choix multiple, contexte

La compréhension du langage, oral ou écrit, est une activité cognitive complexe qui résulte, dans l'esprit de l'auditeur ou du lecteur, en la construction d'une représentation sémantique de ce qui est dit ou écrit (Le Ny, 1997). Afin de construire cette représentation, le lecteur/auditeur doit être en mesure, après avoir décodé chacun des mots, d'en activer une signification pour les intégrer en une représentation cohérente qui tient compte du contexte et de produire éventuellement des inferences qui viendront enrichir cette représentation (Blanc, 2009; Blanc & Brouillet, 2003; Blanc & Brouillet, 2005). Ces différents processus ne sont parfaitement maîtrisés que tardivement dans l'enfance comme en témoignent les difficultés auxquelles sont confrontés nombre d'enfants. La compréhension est en effet influencée par de nombreuses variables telles que les connaissances antérieures ou encore la capacité à s'appuyer sur le contexte pour acquérir de nouvelles informations (Barnes, Dennis, & Haefele-Kalvaitis, 1996; Cain, Oakhill, & Lemmon, 2004). Certains usages du langage, comme le langage figuré, mettent particulièrement en jeu cette dernière compétence. Ainsi, selon Levorato et Cacciari (1995, 1999), la capacité à exploiter le contexte est l'une des compétences centrales pour la compréhension des expressions idiomatiques parce que le contexte est ce qui fournit l'information permettant de trouver une interprétation de l'expression adaptée à la situation.

Cependant, s'il ne fait aucun doute que les connaissances antérieures et le contexte jouent un rôle dans la compréhension du langage figuré, le traitement de ce type d'énoncés nécessite d'autres compétences. La compréhension des métaphores nécessite de saisir la similarité qui peut exister entre les deux termes mis en relation. À titre d'illustration, pour comprendre « Ce toit est un vrai gruyère », il faut trouver la similarité existant entre ces deux concepts, « toit » et « gruyère ». Une interprétation négligeant cet aspect et ne reposant essentiellement que sur le contexte n'aboutirait qu'à une compréhension approximative de la phrase. À ce jour, les recherches n'ont pas encore pu préciser clairement le rôle respectif de ces différentes compétences et leur développement. L'objectif de ce travail est d'étudier l'évolution de la compréhension des métaphores au cours de l'enfance en tentant d'appréhender, dans la compréhension, la part relevant du contexte et celle relevant de la prise en compte de la signification des mots qui composent l'énoncé.

La majorité des recherches dans ce champ d'étude s'est centrée sur le moment d'émergence des compétences métaphoriques, mais il est pourtant difficile de dresser un tableau développemental cohérent tant les conclusions divergent selon les travaux (Franquart-Declercq & Gineste, 2001). …

Search by... Author
Show... All Results Primary Sources Peer-reviewed

Oops!

An unknown error has occurred. Please click the button below to reload the page. If the problem persists, please try again in a little while.