Academic journal article Canadian Journal of Behavioural Science

Profil Motivationnel et Bien-êTre Psychologique Dans L'âge Avancé

Academic journal article Canadian Journal of Behavioural Science

Profil Motivationnel et Bien-êTre Psychologique Dans L'âge Avancé

Article excerpt

L'avancée en âge s'accompagne d'un ensemble de modifications tant physiologiques que psychologiques pouvant affecter le fonctionnement de l'individu et ainsi perturber son bien-être. Le vieillissement correspond à un processus dynamique, continu et différentiel, très variable d'un individu à l'autre. Il est bien souvent synonyme de perturbations pouvant conduire à une dégradation des capacités tant physiques que cognitives, et ainsi déboucher sur un état de fragilité ou un vieillissement pathologique (Lemaire & Bherer, 2005). Les nombreux changements et pertes associés au vieillissement viennent ainsi éprouver les capacités d'adaptation de chacun, et peuvent être préjudiciables à un vieillissement réussi (Vézina, Cappeliez & Landreville, 1994). Le concept de vieillissement réussi renvoie au fonctionnement optimal d'un individu âgé sur les plans physique, psychique et psychosocial (Havighurst, 1961; Rowe & Kahn, 1987), qu'il est possible d'appréhender par différents indices, à la fois objectifs (longévité, bonne santé) et subjectifs (bien-être, adaptation et satisfaction de vie) (Vaillant & Mukamal, 2001; Aguerre, 2002; Aguerre & Bouffard, 2003).

Des publications récentes soulignent l'intérêt de la théorie de l'autodétermination (TAD; Deci & Ryan, 1985, 2002) pour l'accompagnement et la prise en charge de la personne âgée, que celle-ci vive en institution ou au domicile. Philippe et Vallerand (2008) suggèrent qu'un environnement soutenant la satisfaction du besoin d'autodétermination favorise une motivation plus autodéterminée dans différents domaines de vie, qui, à son tour, conduit à une meilleure adaptation psychologique de la personne âgée à sa résidence. De même, Altintas, Majchrzak, Leconte et Guerrien (2010) montrent qu'une participation régulière à des activités de loisirs conduit à développer une motivation autodéterminée vis-àvis des loisirs, ce qui favorise l'adaptation psychologique à la résidence. Stephan, Boiché et Le Scanff (2010) observent par ailleurs une association entre profil motivationnel et engagement dans les activités physiques chez la population âgée. Ces travaux montrent bien la pertinence et l'intérêt de l'étude du vieillissement à la lumière de la TAD, les retombées pouvant être tant théoriques que pratiques et interventionnelles. Toutefois, à notre connaissance, peu d'études ont été menées sur le bien-être de la personne âgée à la lumière de la théorie de l'autodétermination. L'objectif de la présente recherche est de réaliser une lecture motivationnelle du bien-être de la personne âgée, fondée sur l'établissement de profils motivationnels.

L'approche eudémoniste du bien-être

La question du bien-être a animé de nombreux débats qui portent sur son essence même (Fromm, 1976). Malgré un engouement certain le concernant (Diener, 1984), il ne bénéficie que très rarement d'une définition précise. Ainsi le bien-être est défini successivement comme un équilibre entre des affects positifs et négatifs (Bradbum, 1969), l'association d'affects (positifs et négatifs) et une évaluation de la satisfaction à l'égard de la vie (Andrews & Withey, 1976) ou encore l'absence de maladie (Kasl, Chishom & Eskenazi, 1981). Selon George (1981), cette diversité de définitions du bien-être découle de la grande variété de ses déterminants suivant les individus et les groupes de personnes.

Pour ce qui concerne les déterminants du bien-être, deux courants théoriques s'opposent : l'approche hédoniste et l'approche eudémoniste (La Guardia & Ryan, 2000; Ryan & Deci, 2001; Deci & Ryan, 2008; Huta & Ryan, 2010). Le courant de pensée hédoniste, centré sur la quête du plaisir, de la satisfaction et du bonheur subjectif, conçoit le bien-être comme un indicateur de la qualité de vie (Diener & Lucas, 1999; Kahneman, Diener & Schwarz, 1999). Au quotidien, l'activité de l'individu et ses interactions avec l'environnement l'amènent à éprouver un grand nombre d'affects, positifs et négatifs. …

Search by... Author
Show... All Results Primary Sources Peer-reviewed

Oops!

An unknown error has occurred. Please click the button below to reload the page. If the problem persists, please try again in a little while.