Academic journal article Studia Politica; Romanian Political Science Review

Liberté, Ordre et Gouvernement, Entre Anciens et Modernes Du Modèle Politique Roumain (1821-1830)

Academic journal article Studia Politica; Romanian Political Science Review

Liberté, Ordre et Gouvernement, Entre Anciens et Modernes Du Modèle Politique Roumain (1821-1830)

Article excerpt

« Toutes les nouvelles générations politiques ont besoin de structurer leur identité en établissant des ruptures, réelles ou imaginaires. »1

INTRODUCTION

Le texte se propose d'interroger, dans la perspective des indicateurs conceptuels de la modernité - plus particulièrement dans la perspective du binôme liberté-ordre, tel qu'il rentre dans la pensée politique libérale du XIXe siècle - la manière dont se reflète l'acquisition de la modernité - a travers la science du gouvernement - dans la pensée politique roumaine. La période qui nous intéresse plus particulièrement, dans le cas présent, est marquée par deux moments significatifs dans l'histoire du Nouveau Régime des Principautés Roumaines: il s'agit des premières années après l'abolition des régimes phanariotes en Moldavie et en Valachie et l'adoption des Règlements organiques (1821-1831/32).

L'époque en question est traversée par des tourments historiques, des changements importants dans la structure institutionnelle des deux pays et dans la perspective politique des élites locales. D'une part, les Princes régnants introduisent un discours politique différent et se préoccupent plus systématiquement de l'introduction d'un certain mouvement réformateur, démarche placée sur une verticale politique qui suscite le regroupement conceptuel et philosophique des principaux producteurs de discours et de réflexion politique. La perturbation du rythme consacré jusqu'alors dans la pratique politique et discursive des pays roumains, dans l'investissement symbolique des rôles et des paroles va de pair avec une perturbation conceptuelle dans le sillage des changements qui s'entament ou, peut-être, dans la prévisions des autres, à venir2. L'expression langagière des transformations du régime politique dans une mouvance qui se propose de se situer dans la logique réformatrice se retrouve illustrée activement dans cette période par l'apparition des projets de réforme3 et d'autres types de textes, parfois littéraires, parfois philosophiques, qui ont comme dénominateur commun l'introduction d'un univers de référence politique et institutionnel différent, dans l'air du temps. C'est une intention de plus en plus souvent déclarée par les auteurs de cette époque de se relier aux références qui rapprochent l'échafaudage institutionnel à mettre en place des acquis similaires d'inspiration occidentale. Ceci, par le truchement d'un double processus d'assainissement politique et social accompli à travers « la tranquillité, la pitié, le pardon »4. Les changements des pratiques politiques et de la mise en place de la gouvernance se retrouvent dans les occurrences plus fréquentes des termes tels « liberté », « ordre », accompagnés par un concept lui aussi plus fréquent à partir de cette époque, à savoir la « démocratie ». Néanmoins, la cohabitation des mots - en tant qu'expressions langagières autonomes - et des concepts - en tant que porteurs de contexte attachés aux mots - n'est pas toujours à l'évidence5 dans les textes de cette période. Ce phénomène, présent assez fréquemment dans le contexte de l'époque, n'est pas lui-même dépourvu de signification: l'intentionnalité implicite retrouvée dans l'usage des mots peut devenir le véhicule d'une modification conceptuelle sur la longue durée 6 . Par exemple, Constitutia carvunarilor (La Constitution des « carbonari »), texte paru en 1822 et écrit sous l'inspiration du mouvement italien homonyme va précisément dans ce sens. Le projet utilise des sources qui sont d'ailleurs une base pour le développement du discours démocratique libéral, en tenant compte des circonstances institutionnelles spécifiques des Principautés roumaines. Mais les interprétations particulières et les contextes intellectuels différents du transfert des idées font ainsi que le texte ne reflète pas nécessairement le débat démocratique libéral dans les termes de l'Europe de 1822.

Ordre patriarcal et mobilité libérale dans les dynamiques de la première modernité

Les perturbations d'ordre politique influent dans cette période, dans un certain sens, sur la dynamique des structures sociales. …

Search by... Author
Show... All Results Primary Sources Peer-reviewed

Oops!

An unknown error has occurred. Please click the button below to reload the page. If the problem persists, please try again in a little while.