Academic journal article Canadian Psychology

Gender Differences in Professional Consultation for a Mental Health Concern: A Canadian Population Study

Academic journal article Canadian Psychology

Gender Differences in Professional Consultation for a Mental Health Concern: A Canadian Population Study

Article excerpt

The purpose of the present study was to evaluate gender differences-in a representative sample of adult Canadians-in 12-month mental health consultation among (a) the general population (n = 86,043), (b) those with major depressive disorder (n = 1,673), and (c) those with suicide ideation (n = 228). Data from the Canadian Community Health Survey (CCHS), 2009-2010 (Statistics Canada, 2011a), a representative sample of Canadians, were used. Only respondents 15 years or older and who indicated that they had or had not consulted with a health professional for a mental health concern were included. Logistic regression was employed to evaluate gender differences in any mental health consultation and by specific health professional types consulted, while controlling for potentially confounding variables (e.g., demographics, psychological distress). The same analytic method was used to evaluate gender differences in number of consultations. Among all Canadians, women more frequently consulted all types of health professionals for a mental health reason. However, the magnitude of that difference varied by the concern and provider type. Overall, the greatest gender differences were among those with suicide ideation. Similarly, men had fewer consultations across mental health concerns. Findings demonstrate how gender differences in mental health consultation vary depending on the type of provider and the mental health concern. This knowledge helps identify populations of emphasis for interventions that aim to reduce stigma surrounding specific mental health concerns and consulting specific types of health professionals.

Keywords: service use, help seeking, gender, major depression, suicide ideation

Résumé

L'objectif de la présente étude était d'évaluer les différences entre les sexes dans un échantillon représentatif d'adultes canadiens bénéficiant de services de consultation de santé mentale pendant 12 mois parmi (a) la population générale (n = 86 043), (b) des personnes souffrant de troubles dépressifs graves (n = 1 673), et (c) des personnes ayant des idées suicidaires (n = 228). Les données de l'Enquête sur la santé dans les collectivités canadiennes (ESCC), 2009-2010 (Statistique Canada, 2011a), un échantillon représentatif des Canadiens, ont été utilisées. Seuls les répondants de 15 ans ou plus ayant indiqué qu'ils avaient ou n'avaient pas consulté un professionnel de la santé relativement àun problème de santé mentale ont été inclus. Une analyse de régression logistique a été utilisée pour évaluer les différences entre les sexes pour chaque consultation en santé mentale et par type spécifique de professionnel de la santé consulté, en tenant compte du risque d'erreur lié à certaines variables (p. ex., la démographie, la détresse psychologique). La même méthode d'analyse a été utilisée pour évaluer les différences entre les sexes dans un bon nombre de consultations. Parmi tous les Canadiens, les femmes ont plus fréquemment consulté tous les types de professionnels de la santé relativement à problème de santé mentale. Toutefois, l'ampleur de cette différence variait selon le problème et le type de prestataire de soins. Dans l'ensemble, les plus grandes différences entre les sexes se trouvaient parmi ceux qui avaient des idées suicidaires. De même, les hommes avaient àleur actif moins de consultations peu importe le problème de santé mentale. Les résultats démontrent comment les différences entre les sexes, dans le domaine des consultations en santé mentale, varient selon le type de prestataire de soins et le problème de santé mentale. Ces connaissances permettent d'identifier les populations auprès desquelles on devrait axer les interventions visant à réduire la stigmatisation entourant les problèmes de santé mentale et la consultation de types spécifiques de professionnels de la santé.

Mots-clés : utilisation des services, recherche d'aide, sexe, troubles dépressifs graves, idées suicidaires.

In Canada and internationally, men consult health professionals for mental health concerns less frequently than women (Diaz-Granados, Georgiades, & Boyle, 2010; Drapeau, Boyer, & Lesage, 2009; Wang et al. …

Search by... Author
Show... All Results Primary Sources Peer-reviewed

Oops!

An unknown error has occurred. Please click the button below to reload the page. If the problem persists, please try again in a little while.