Academic journal article Journal of Research in Gender Studies

Genre Des Noms De Métiers En Français et En Roumain

Academic journal article Journal of Research in Gender Studies

Genre Des Noms De Métiers En Français et En Roumain

Article excerpt

1. Perspectives théoriques sur le genre en français

Toutes les grammaires françaises concernant le genre soutiennent qu'il existe deux types de genres: un genre grammatical (syntaxique) et un genre naturel (sémantique). Le genre grammatical et le genre naturel constituent la distinction à faire au départ lorsqu'il faut chercher à donner des explications pour tenter de découvrir ce qu'il y a de logique dans l'application du genre en tant que caractéristique du nom (Grevisse, 1993: 454).

En ce qui concerne le genre du nom, M. Grevisse précise que le français respecte la plupart du temps le genre naturel (mâle/femelle) en y associant le genre grammatical (masculin/féminin) quand il s'agit des personnes. Lorsque cette chose s'aplique aux animaux, cette association est moins régulière. Et dans le cas des choses, ou ce qui n'est ni personne , ni animal, le rapport possible aux sexes ne peut se faire: Tattribution du genre grammatical s'effectue avec un certain arbitraire. Cette opposition est marquée le plus souvent en regroupant personnes et animaux sous la classe des êtres animés et les choses et autres sous celle des êtres inanimés. Pour le linguiste, le genre est habituellement une marque que porte le nom féminin alors que le nom masculin est non marqué.

Pour Greville Corbett "Le genre est un phénomène linguistique énigmatique" (1991:1) car "certaines langues le possèdent, d'autres non, et tout les systèmes ne fonctionnent pas, comme en français, sur l'opposition de deux catégories classificatoires appelées "masculin" et "féminin". De plus, s'il est fondemental de garder en mémoire que c'est le substantif qui porte le genre, ce dernier n'existe comme système que par l'accord avec des éléments extérieurs à ce même substantif (Véronique Perry, 2006: 201).

La langue françasie connaît deux types de genre: le masculin et le féminin. Presque toutes les langues romanes, exeptée le roumain, dont nous allons parler plus loin, ont perdue le neutre. Il faut préciser qu'en latin populaire le neutre a été éliminé et la plupart des noms neutres du latin sont devenus masculins en français.

La distinction des deux genres a lieu ordinairement dans les noms propres de personnes et dans les noms communs désignant des êtres vivants, pour marquer leur sexe: Jean/Jeanne, François/Françoise, frère/soeur, chien/chienne etc.

Le genre en français ne dépend pas du sens lexical du nom, sauf pour quelques classes de substantifs.

Pour les êtres animés le genre est généralement en accord avec leur sexe, il est exprimé à l'aide de différents moyens formels:

* Moyen analytique - le genre n'est marqué que par l'article ou les adjectifs pronominaux et varie selon qu'il s'agit d'un homme ou d'une femme: le (un, ce, mon) partenaire - la (une, cette, ma) partenaire-,

* Moyen syntaxique - le genre est exprimé par la forme du mot dépendant: de petites chaises;

* Moyen synthétique - le genre est exprimé par la flexion ou à l'aide d'un suffixe: fermier - fermière, enseignantenseignante, sportifsportive etc.

En français, le féminin se distingue du masculin par l'addition d'une consonne, ce qui entraîne souvent d'autres changements phonétiques, c'est pourquoi il est nécessaire de distinguer les changements qui se produisent dans la prononciation (étudiant- étudiante, ouvrier - ouvrière, etc.) et dans l'orthographe (ami-amie, etc.).

Pour certains noms le genre féminin peut être marqué par des suffixes différents pour le masculin et le féminin (vendeur - vendeuse, acteur - actrice, cuisinier - cuisinière, etc.).

En ce qui concernent les noms de choses, le genre est désigné généralement par l'article ou les adjectifs pronominaux (le juge, la détective, etc.). Mais parfois, pour les noms dérivés, en plus de l'article, le genre est marqué par certains suffixes: suffixes servant à former des noms masculins - ouvrage, doctorat, dessinateur, cocher, fonctionnaire, etc. et, suffixes servant à former des noms féminins - promenade, comparaison, troncation, ouvrière, servitude, blessure, etc. …

Search by... Author
Show... All Results Primary Sources Peer-reviewed

Oops!

An unknown error has occurred. Please click the button below to reload the page. If the problem persists, please try again in a little while.