Academic journal article Canadian Journal of Behavioural Science

L'Influence Du Risque Psychosocial, Des Conflits Conjugaux et Du Stress Parental Sur la Qualite De L'interaction Mere-Garcon et Mere-Fille

Academic journal article Canadian Journal of Behavioural Science

L'Influence Du Risque Psychosocial, Des Conflits Conjugaux et Du Stress Parental Sur la Qualite De L'interaction Mere-Garcon et Mere-Fille

Article excerpt

Resume

Les theories biologique et de l'apprentissage social soutiennent que les jeunes garcons sont plus reactifs aux stress familiaux et extrafamiliaux. Aussi avancons - nous l'h ypothese que ces conditions defavorables seront davantage associees aux interactions mere s - garcons difficiles plutot que meres - filles. L'etude porte sur un echantillon de 97 paires mere - enfant observees dans nos laboratoires en presence d'une mere et d 'un enfant etranger. Les meres repondent ensuite a des questionnaires sur leur nive au de stress parental, la qualite de leur relation conjugale, la frequence de leurs contacts sociaux et sur le statut socioeconomique de la famille. Les resultats indiquent que les stress economique, conjugal et parental expliquent jusqu'a huit fois plus de var iance de la qualite de l'interaction mere - garcon comparativement aux paires mere - fille. Les meres semblent plus froides, plus distantes et moins prevenantes a l'egard des garcons lorsqu'elles rapportent peu de contacts sociaux, plus de problemes conju gaux fondes sur la reciprocite negative et plus de stress parental. Les resultats so nt interpretes sur la base d'un modele ou l'on considere la contribution de la mere, de l'enfant et de l'ecologie familiale.

Abstract

Biological and social learning theories suggest that young boys will be more rea ctive to familial and extrafamilial stressors. Therefore, It was hypothesized that these adverse conditions would have a greater impact on mother - son interactions as compared to mother - daugt her interactions. Ninety - seven mother - child pairs were observed in a laboratory setting in the presence on another unfamiliar mother - child pair. Results indicated that econ omic, marital and parental stress accounted for up to eight times more variance in mother - son in teraction as compared to mother - daughter. Mothers who reported more social isolation, a mo re coercive marital relationship, and greater stress in the parental role, were more distant , colder, and less attentive in their interactions with their preschool sons. These results are in terpreted in terms of a bidirectional model in which maternal, child and family ecology contributio ns are considered.

Selon de recentes etudes sur la famille, la qualite des interactions parent - en fant ne depend pas seulement des comportements discrets emis de part et d'autre. La qua lite des soins et de la supervision parentale est plutot le reflet d'un ensemble comp lexe d'influences dans lequel entre en jeu les caracteristiques individuelles du pare nt et de l'enfant, l'histoire des echanges entre eux, la qualite de la relation conjugale et l'infl uence du voisinage ou de la communaute. Ainsi, les chercheurs qui tentent de mieux compr endre les relations familiales s'entendent sur la necessite de recueillir des donnees sur les interactions entre differents membres de la famille, dans des situations signifi catives pour eux et en relation avec les facteurs sociaux (Belsky, 1984; Bronfenbrenner, 1986; Ra dke - Yarrow, Richters & Wilson, 1988).

La presente etude suggere d'observer la qualite des comportements maternels a l'egard d'enfants d'age prescolaire dans le contexte de l'influence des facteu rs individuels, relationnels et sociaux. Precisement, il s'agit d'estimer l'influen ce des facteurs de stress maternels, de conflits conjugaux et d'isolement social sur l'interacti on mere - enfant. Nous avancons l'hypothese generale que les conditions familiales et extrafamilia les defavorables seront davantage associees aux interactions meres - garcons diffici les plutot que meres - filles.

Les problemes affectifs semblent toucher autant les filles que les garcons d'age scolaire et prescolaire, mais les donnees tendent a demontrer que les garcons presentent jusqu'a quatre fois plus de troubles de la conduite, comme de l'agres sivite ou de la resistance au controle de l'adulte (Achenbach & Edelbrock 1981; LaFreni ere, Dumas, Capuano & Dubeau, 1992). …

Search by... Author
Show... All Results Primary Sources Peer-reviewed

Oops!

An unknown error has occurred. Please click the button below to reload the page. If the problem persists, please try again in a little while.