Academic journal article Canadian Journal of Experimental Psychology

Le Decodage De Prototypes Emotionnels Faciaux

Academic journal article Canadian Journal of Experimental Psychology

Le Decodage De Prototypes Emotionnels Faciaux

Article excerpt

Le decodage de prototypes emotionnels faciaux

Resume Cette etude examine les propositions theoriques d'Ekman et Friesen (1978a ) et de Wiggers (1982) relatives aux signaux faciaux des emotions. Les prototype s proposes par ces auteurs sont presentes sur diapositives a 74 sujets qui doive nt evaluer l'intensite de l'emotion ou des emotions exprimees par le visage. Les resultats indiquent que la majorite des prototypes etudies, a l'exception de ce ux de la peur et du degout, signalent clairement et specifiquement l'emotion pre dite. L'etude idique aussi que les prototypes signalant la meme emotion ne sont pas equivalents, certains prototypes etant mieux reconnus et plus specifiques qu e d'autres. Quelques prototypes de peur et de surprise, nontamment, se revelent des signaux d'emotions mixtes. Enfin, les resultants indiquent que le niveau de reconnaissance de l'emotion varie selon l'encodeur. Cet effect implique que les differences interindividuelles dan l'anatomie faciale affectent l'interpretation qui est faite de l'expression emotionnelle.

Abstract This study examined the recognition of the facial prototypes comprised in the expressive emotional repertory proposed by Ekman and Friesen (1978a) and by Wiggers (1982). The prototypes were shown to 74 decoders who had to rate the intensity of the emotion or emotions being portrayed. The results indicated that the majority of the prototypes, except those of fear and disgust, clearly signa led the predicted emotion. The various prototypes related to the same emotion we re found to differ in their signal value, some of them being better recognized a nd more specific than others. Some prototypes of fear and disgust were found to signal mixed rather than pure emotions. The results also revealed that the level of recognition of emotional expression varies according to the encoder which su ggests that interindividual differences in facial anatomy influence the percepti on of emotion.

L'un des postulats des theories psychoevolutionnistes est qu'il existe un nombre limite d'emotions, dites emotions fondamentales, qui sont experimees par des pa trons faciaux specifiques (Ekman, 1984; Izard, 1991). Ces patrons faciaux corres pondent a des responses qui surviendraient automatiquement lorsqu'une emotion es t ressentie et joueraient un role important dans la communication des emotions e t dans la regulation des rapports sociaux. Chez l'adulte, ces patrons faciaux ne sont pas toujours observables dans leurversion integrale en raison du controle qui est exerce sur le visage, controle permettant de neutraliser, d'attenuer ou de masquer l'expression naturelle d'une emotion (Ekman, 1993).

La valeur fonctionnelle du canal facial a transmettre de l'information sur les e tats emotionnels est appuyee par de nombreuses etudes (Ekman, 1982; Frijda, 1986 ; Izard & Malatesta, 1987). Les recherches interculturelles, notamment, ont mont re que certaines expressions faciales sont reconnues avec exactitude par les mem bres de diverses cultures (Izard, 1971; Ekman & Friesen 1971; Ekman, Friesen, O' Sullivan, Chan Diacoyanni-Tarlatzis, Heider, Krause, LeCompte, Pitcairn, Ricci-B itti, Scherer, Tomita & Tzavaras, 1987).

Se fondant sur une analyse des composantes faciales des expressions les mieux re connues sur le plan interculturel, Ekman et Friesen (1978a) ont propose une list e de prototypes faciaux pour la joie, la peur, la colere, la surprise, la triste sse et le degout. Plus recemment, ils rapportaient des donnees leur permettant d e proposer un prototype facial pour le mepris (Ekman & Friesen 1986). Ces protot yes sont decrits a partir d'un systeme de codification des changements d'apparen ce du visage, le Facial Action Coding System (Ekman & Friesen, 1978b). Ce system e distingue 44 composantes faciales de base, appelees unites d'action (UA). Chaq ue unite d'action est definie par les effets qu'elle produit sur des parties spe cifiques du visage (voir le tableau 1). …

Search by... Author
Show... All Results Primary Sources Peer-reviewed

Oops!

An unknown error has occurred. Please click the button below to reload the page. If the problem persists, please try again in a little while.