Academic journal article Samuel Beckett Today / Aujourd'hui

Ce Que Beckett Fait Entendre: De la Psychanalyse À la Littérature et Retour

Academic journal article Samuel Beckett Today / Aujourd'hui

Ce Que Beckett Fait Entendre: De la Psychanalyse À la Littérature et Retour

Article excerpt

Les liaisons entre littérature et psychanalyse n'ont jamais été simples. Pourtant, ces liaisons qui purent se révéler a l' occasion dangereuses - plus pour la psychanalyse que pour la littérature d'ailleurs ,..1 - président a la naissance meme de la discipline psychanalytique. Un des exemples les plus connus en est la lettre que Sigmund Freud adresse a son ami Wilhelm Fliess, qui constitue un des moments clés de la naissance de la psychanalyse. A l' occasion de cette lettre, devenue célebre, datée du 15 octobre 1897, Freud pose une des pierres de touche de la théorie psychanalytique, ce qui deviendra le complexe d' ffidipe: "Chaque auditeur a été un jour en germe et en fantaisie cet ffidipe, et devant un tel accomplissement en reve transporté ici dans la réalité, il recule d' épouvante avec tout le montant du refoulement qui sépare son état infantile de celui qui est le sien aujourd'hui" (2007b, 344-345).

La psychanalyse se voit ainsi créée dans un intime rapport a la littérature. Au-dela de la référence princeps et essentielle a Ædipe-Roi, les références littéraires et les métaphores théåtrales abondent dans l' æ uvre freudienne: Philoctete de Sophocle, Richard iii, Macbeth, Hamlet, le Roi Lear, Le Marchand de Venise de Shakespeare, certaines pieces de Schnitzler, d' Ibsen, de Bahr, La Gradiva de Jensen, L'homme au sable d' Hoffmann, Vingt-quatre heures dans la vie d'une femme de Zweig. Ces références, parfois fugaces, concernent la plupart du temps le repérage de la mise en tension fictionnelle d'une question clinique au sein d' un texte littéraire. Tous les disciples de Freud n' auront pas cette délicatesse et souvent l'utilisation de la psychanalyse aboutira a une pathobiographie plus que contestable.

Je me propose d'interroger les conditions permettant de valider le dialogue qui peut s'instaurer entre la psychanalyse et la littérature, en m'attardant d'abord sur l'ouvrage de Didier Anzieu: Beckett et le psychanalyste, qui condense a lui seul les brillantes trouvailles et les impasses qui sont le lot de la 'psychanalyse appliquée.'2

Dans un second temps, je tenterai, a partir de la provocante proposition de Pierre Bayard dans Peut-on appliquer la littérature a la psychanalyse ? d'appliquer la littérature beckettienne a la psychanalyse, pour montrer comment elle nous permet de penser certaines manifestations psychopathologiques concernant la voix et le circuit de la pulsion invocante3 qui lui est liée dans le cadre du vieillissement. Pour cela, je m'appuierai sur les nombreux textes ou Beckett met en scene une voix (Cettefois, La Demlere Bande, Compagnie ...), entendue par un personnage la plupart du temps ágé. Je m'attacherai a montrer comment s'y trouve décrit un régime particulier, et non encore théorisé, du circuit de la pulsion invocante (le s'entendre), qui serait propre a la réminiscence rencontrée au cours du vieillissement pathologique.

Les difficultés de la psychanalyse appliquée

En 1906, dans "Le délire et les reves dans La Gradiva de Jensen," Freud affirme: "Ce sont de précieux alliés que les poetes [...]. En psychologie, ils sont bien en avance sur nous, hommes du quotidien, parce qu'ils puisent la a des sources que nous n'avons pas encore rendues accessibles a la science" (2007a, 144). Lacan réaffirmera avec force la position freudienne en 1965, a propos de Marguerite Duras: "attribuer la technique avouée d'un auteur a quelque névrose: goujaterie [...]. Le seul avantage qu'un psychanalyste ait le droit de prendre de sa position [...], c'est de se rappeler avec Freud qu'en sa matiere, l'artiste toujours le précede et qu'il n'a donc pas a faire le psychologue la ou l'artiste lui fraie la voie" (2001,192-193).

Pour Freud et Lacan, l'æ uvre et l'artiste permettent de percevoir ce que la théorie n' avait pas encore cerné et, par la-meme, de questionner différemment le champ de la clinique. La question est de déterminer ce qui permet la rencontre de la psychanalyse et de la littérature, sans risquer l' accusation de surinterprétation ou d'interprétation arbitraire. …

Search by... Author
Show... All Results Primary Sources Peer-reviewed

Oops!

An unknown error has occurred. Please click the button below to reload the page. If the problem persists, please try again in a little while.