Magazine article Journal of Film Preservation

ÉCrits Cinématographiques De Boleslas Matuszewski

Magazine article Journal of Film Preservation

ÉCrits Cinématographiques De Boleslas Matuszewski

Article excerpt

Écrits cinématographiques de Boleslas Matuszewski

Boleslas Matuszewski est considéré comme l'un des pionniers de l'usage de l'image animée comme source historique et le caractère novateur de ses textes reste, encore aujourd'hui, un élément incontournable. Le monde dans lequel les archives et cinémathèques vivent de nos jours s'inscrit dans la continuité des réflexions sur la conservation, la valorisation, l'utilisation et l'accès aux ?uvres prônées par Matuszewski. Cités par des archivistes, historiens et conservateurs, les écrits de Boleslas Matuszewski: Une nouvelle source de l'histoire et La Photographie animée, publiés en français à Paris en 1898, comptent parmi les ouvrages fondamentaux de l'histoire du cinéma et de la notion d'archivé de films1. Etonnamment peu connu, l'ensemble constitue un document exceptionnel sur la réception des «images animées» au cours des toutes premières années de leur diffusion.

La présente rédition, établie par Magdalena Mazaraki (historienne du cinéma, prépare une thèse de doctorat sur les écrits cinématographiques de Boleslas Matuszewski) est préfacée par Roland Cosandey qui met en exergue la valeur des textes et leur pertinence depuis plus de cinquante ans avec les travaux menés par la Cinémathèque polonaise, fondée en 1955. Les deux textes, Une nouvelle source de l'histoire et La Photographie animée, publiés en français à Paris en 1898, sont peu connus et sont ici réunis pour la première fois avec un appareil scientifique très complet : cet ensemble constitue un document exceptionnel sur la réception des « images animées » au cours des toutes premières années de leur diffusion.

Dans Une nouvelle source de l'histoire, l'auteur propose de créer des archives de cinématographie documentaire, alors que la photographie animée, à la même époque, ne connaît qu'une fortune commerciale et distractive. Le programme de Matuszewski est novateur: il envisage non seulement la collecte, mais aussi la production systématique de documents cinématographiques pour l'enrichissement permanent des fonds d'archives. La Photographie animée, ouvrage inédit, expose en détail le mode de fonctionnement d'un dépôt cinématographique relevant du domaine public, chargé de produire, de conserver et de donner accès à des «épreuves» cinématographiques qui documentent tous les domaines de la vie: la médecine, l'industrie, l'armée, les arts. Le texte dévoile ainsi une approche originale du cinématographe, avec cette volonté de faire de cet appareil le plus efficace et le plus démocratique des moyens de transmission du savoir, afin de contribuer au «progrès» de l'humanité et à la solidarité entre les peuples.

Les études critiques qui accompagnent cette rédition retracent la généalogie des archives photographiques et cinématographiques considérées alors comme sources visuelles irréfutables pour l'historien (Béatrice de Pastre, nouvelle directrice des collections aux Archives françaises du film-CNC et Luce Lebart, historienne de la photographie). Elles permettent d'éclairer les points d'ombres de la vie de Matuszewski, de mieux cerner ses origines et ses différents champs d'activités, d'accorder enfin une historicité concrète à une figure encore inscrite dans la légende des «premiers temps». La présente rédition des deux opuscules de Matuszewski, complétée d'un lexique, d'un index des noms de personnes, d'une bibliographie et d'une filmographie, permet enfin de généraliser l'accès à sa pensée et de mettre en lumière un auteur qui s'inscrit dans l'histoire du cinéma comme premier théoricien du médium cinématographique. …

Search by... Author
Show... All Results Primary Sources Peer-reviewed

Oops!

An unknown error has occurred. Please click the button below to reload the page. If the problem persists, please try again in a little while.