Magazine article Journal of Film Preservation

L'Antiquité Au Cinéma. Vérités, Légendes et Manipulations

Magazine article Journal of Film Preservation

L'Antiquité Au Cinéma. Vérités, Légendes et Manipulations

Article excerpt

Directeur de la Cinémathèque suisse de 1996 à 2008, Hervé Dumont est aussi, comme chacun sait, un historien réputé et sérieux, auteur de nombreux ouvrages de référence, entre autres sur Borzage ou le cinéma suisse.

Ceux qui le connaissent apprécient sa passion dévorante pour l'Antiquité et ses recherches depuis de très nombreuses années, ses pointages systématiques dans les filmographies et les collections des archives ou cinémathèques du monde entier. Cette masse d'informations, soigneusement récoltée, étudiée, analysée, pesée, voire contredite, a été mise en forme pour aboutira l'objet unique, insolite et vertigineux composé de 688 pages. C'est un travail colossal digne d'une performance de titan, témoignage de la ténacité d'Hervé Dumont : un livre de référence pour chercheurs, archivistes et programmateurs, ou simplement passionnés du sujet.

Répartis en 7 chapitres (la Préhistoire, les Hébreux, l'Éypte des Pharaons, Mésopotamie et Asie mineure, la Grèce, Rome, et en prime les royaumes mythiques imaginaires), deux mille deux cents films ou téléfilms ont été recensés, qui s'échelonnent de 1896 à 2008. Donc, une démarche historique plutôt que cinématographique, ce qui n'est pas pour déplaire. D'autant plus que les textes décapants d'Hervé Dumont ne sont pas typiques du genre et remettent en perspective la lecture de l'histoire du cinéma, la représentation des événements, le portrait d'un personnage, la production d'un film, le contexte et la sociologie d'un scénario, dans un style qui peut émouvoir les habitués aux idées trop figées.

Une imposante introduction, fort erudite, permet de se repérer dans l'organisation du livre, ses partis pris, les écueils auxquels l'auteur a été confronté, la place du cinéma et de la télévision dans la représentation de l'Antiquité, les désaccords des historiens sur tel ou tel point, la question de l'authenticité et une bibliographie de base, pour approfondir le sujet. Après le mode d'emploi et les abréviations, vient l'essentiel : les films, présentés dans leur globalité au début de chacun des chapitres, avant leur traitement individuel dans l'ordre chronologique. Rien n'a été laissé au hasard : même les films d'animation, les parodies erotiques, les curiosités inclassables retrouvent une identité grâce au travail d'encyclopédiste d'Hervé Dumont, mais aussi à son sens du détail et de l'analyse. Tout est de qualité : les doutes sur l'exactitude d'un titre sont signalés, la traduction d'un autre lorsque le film n'a pas été distribué en langue anglaise ou française, et pour chacun des films, sans hiérarchie de valeur esthétique ou historique, les informations essentielles des génériques précédant le texte d'analyse. Ce choix de structure est incontestable puisqu'un index des titres et des personnages nous permet de nous repérer. On peut regretter (ce n'est pas une critique) d'autres index (des réalisateurs, interprètes, pays de production...) mais l'ouvrage serait alors probablement devenu informe et massif. On espère alors trouver ces repères en ligne sur un site internet...

Pour aérer l'imposante masse d'informations, la publication est illustrée de photographies et d'affiches en noir et blanc ou en couleurs d'excellente qualité (dont l'essentiel provient de la Cinémathèque suisse, qu'André Chevailler soit loué !), parfois mises en relation sur une même page avec subtilité ou parfois humour, et accompagnées de légendes.

Cette bible, indispensable dans chaque cinémathèque et institution d'archives, est aussi un voyage dans le temps et l'espace : tout y est, de la production iranienne aux coproductions franco-italiennes, sans oublier le Venezuela ou la Croatie. …

Search by... Author
Show... All Results Primary Sources Peer-reviewed

Oops!

An unknown error has occurred. Please click the button below to reload the page. If the problem persists, please try again in a little while.