Les Infortunes De L'appartenance

By Kaufmann, Vincent | The Romanic Review, January-March 2001 | Go to article overview

Les Infortunes De L'appartenance


Kaufmann, Vincent, The Romanic Review


"Rendre justice a Aragon": tel est le titre d'un entretien de Josyanne Savigneau avec Daniel Bougnoux paru dans Le Monde du 18 fevrier 2000 a l'occasion de la publication du deuxieme volume des OEuvres romanesques d'Aragon en Pleiade, comme si coter celui-ci a la bourse des valeurs francaises universelles revenait, avant tout, a lui rendre justice, a le justifier, voire a le rehabiliter ou du moins a lui garantir enfin sa place de monument national. Publier Aragon en Pleiade, c'est lui rendre justice: la formule ne vaudrait pas la peine d'etre relevee si elle ne concernait un ecrivain qui a lui-meme passe autant de temps a se rendre justice, dont toute la vie est structuree moins comme un roman inacheve que comme un proces inacheve. Pierre Daix a intitule la premiere version de sa biographie Une Vie a changer. Un autre titre possible aurait ete Une Vie a justifier : Aragon a passe sa vie a changer, et du meme coup a se justifier, a expliquer ce qu'il etait, ce qu'il avait ete, ce qu'il n'etait plus.

Il me semble que derriere ce proces qui n'en finit pas, c'est fondamentalement son existence meme qu'Aragon doit sans cesse justifier. C'est son droit d'etre la qui fait probleme, c'est-a-dire aussi quelque chose comme son droit d'appartenance. C'est d'ailleurs la raison pour laquelle une telle vie est precisement toujours a changer. Elle se construit comme une serie infinie d'aveux et de desaveux, sur le mode non pas du "je est un autre" rimbaldien, mais d'un "j'ai ete un autre", d'un "je ne suis plus celui que vous croyez". Prise presque au hasard, une oeuvre aussi importante, et aussi explicitement autobiographique que Le Roman inacheve, commence significativement avec une serie de variations sur ce theme, reniements de la jeunesse surrealiste, puis de la jeunesse et de l'enfance en tant que telles, dont on sait a quel point elles furent placees sous le signe du mensonge et des apparences a sauver :

   Sur le Pont Neuf j'ai rencontre
   L'ancienne image de moi-meme
   Qui n'avait d'yeux que pour pleurer
   De bouche que pour le blaspheme [...]

   Sur le Pont-Neuf j'ai rencontre
   Semblance d'avant que je naisse
   Cet enfant toujours effare
   Le fantome de ma jeunesse

   Sur le Pont Neuf j'ai rencontre
   Vingt ans l'empire des mensonges
   L'espace d'un miserere
   Ce gamin qui n'etait que songes

Defilent egalement, toujours sur le Pont Neuf, "le joueur qui brula son ame", le "spectre de moi-meme", "mon autre au loin ma mascarade", "mon double ignorant et credule" et, pour conclure, "mon passe desempare". (1). Semblants de vie ou d'identite, apres quoi Aragon peut enfin naitre, mais pour combien de temps ? Un peu plus loin dans Le Roman inacheve, les poursuites--au sens presque judiciaire du terme--semblent reprendre. Aragon a-t-il le droit d'etre la ou il est, le droit de s'asseoir comme tout le monde ?

   Laissez-moi Pourquoi me jetez-vous l'un apres l'autre la pierre
   Pourquoi faut-il toujours discuter tout remettre en question
   Est-ce que je ne connaitrai la paix que dans le cimetiere
   Est-ce que vous me poursuivrez jusqu'a ce dernier bastion
   Est-ce que seul je n'ai pas le droit de m'asseoir dans ma poussiere
   (2).

Une vie a justifier : il ne devait pas naitre, il est ne d'une faute, sa vie est une faute, naissance clandestine, poussiere illegitime, poussiere de batard. C'est bien connu, mais c'est decisif : Aragon est ne coupable a vie ou de vie. Il est au monde, mais sa place n'est pas la sienne, ce qui le voue du meme coup a chercher indefiniment la sienne. Certains sont nes vernis, mais lorsqu'on est ne menti, on peut toujours courir pour se trouver. Qui est-on lorsque tout a commence par un semblant de naissance, et surtout a qui est-on, a qui appartient-on ? On peut alors abattre son jeu, les cartes n'en seront pas moins brouillees ou truquees, parce que manque la premiere. On peut courir et peut-etre meme faut-il courir lorsqu'on est interdit d'assise, lorsque la poussiere sur laquelle on croyait pouvoir se reposer n'etait qu'un faux roman familial. …

The rest of this article is only available to active members of Questia

Already a member? Log in now.

Notes for this article

Add a new note
If you are trying to select text to create highlights or citations, remember that you must now click or tap on the first word, and then click or tap on the last word.
One moment ...
Default project is now your active project.
Project items
Notes
Cite this article

Cited article

Style
Citations are available only to our active members.
Buy instant access to cite pages or passages in MLA 8, MLA 7, APA and Chicago citation styles.

(Einhorn, 1992, p. 25)

(Einhorn 25)

(Einhorn 25)

1. Lois J. Einhorn, Abraham Lincoln, the Orator: Penetrating the Lincoln Legend (Westport, CT: Greenwood Press, 1992), 25, http://www.questia.com/read/27419298.

Note: primary sources have slightly different requirements for citation. Please see these guidelines for more information.

Cited article

Les Infortunes De L'appartenance
Settings

Settings

Typeface
Text size Smaller Larger Reset View mode
Search within

Search within this article

Look up

Look up a word

  • Dictionary
  • Thesaurus
Please submit a word or phrase above.
Print this page

Print this page

Why can't I print more than one page at a time?

Help
Full screen
Items saved from this article
  • Highlights & Notes
  • Citations
Some of your highlights are legacy items.

Highlights saved before July 30, 2012 will not be displayed on their respective source pages.

You can easily re-create the highlights by opening the book page or article, selecting the text, and clicking “Highlight.”

matching results for page

    Questia reader help

    How to highlight and cite specific passages

    1. Click or tap the first word you want to select.
    2. Click or tap the last word you want to select, and you’ll see everything in between get selected.
    3. You’ll then get a menu of options like creating a highlight or a citation from that passage of text.

    OK, got it!

    Cited passage

    Style
    Citations are available only to our active members.
    Buy instant access to cite pages or passages in MLA 8, MLA 7, APA and Chicago citation styles.

    "Portraying himself as an honest, ordinary person helped Lincoln identify with his audiences." (Einhorn, 1992, p. 25).

    "Portraying himself as an honest, ordinary person helped Lincoln identify with his audiences." (Einhorn 25)

    "Portraying himself as an honest, ordinary person helped Lincoln identify with his audiences." (Einhorn 25)

    "Portraying himself as an honest, ordinary person helped Lincoln identify with his audiences."1

    1. Lois J. Einhorn, Abraham Lincoln, the Orator: Penetrating the Lincoln Legend (Westport, CT: Greenwood Press, 1992), 25, http://www.questia.com/read/27419298.

    Cited passage

    Thanks for trying Questia!

    Please continue trying out our research tools, but please note, full functionality is available only to our active members.

    Your work will be lost once you leave this Web page.

    Buy instant access to save your work.

    Already a member? Log in now.

    Search by... Author
    Show... All Results Primary Sources Peer-reviewed

    Oops!

    An unknown error has occurred. Please click the button below to reload the page. If the problem persists, please try again in a little while.